Prisonniers de Gdeim Izik: les abus subis dans les prisons marocaines dénoncés    Plaidoyer pour la création d'un festival local de musique Diwane    12e session du Groupe de vision stratégique "Russie-Monde islamique": Ghlamallah à Kazan    Liverpool : Klopp donne des nouvelles de Salah et Van Dijk    Di Maria et Perisic vers la Juventus    Accidents de la circulation: 46 morts et 1535 blessés en une semaine    Complexe Sider El Hadjar: près de 100.000 t de déchets ferreux proposées à la récupération    Le Brésil n'affrontera pas le Sénégal en match amical    Ouverture du séminaire international sur les amis de la Révolution algérienne    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie pour le 3ème et dernier jour    La rançon d'une vie    Ligue 1 - Mise à jour: Deux chocs pour y voir plus clair    En séjour illégal à Oran: Près de 200 Subsahariens rapatriés vers leur pays    Pour éviter le scénario de 2021: L'Algérie affrète six avions de lutte contre les incendies    Sujets du Bac et du BEM: Les assurances du ministère de l'Education    Emigration clandestine: Onze harraga périssent noyés au large de Tipaza    Batimatec 2022: GSH présente sa solution globale    Obligation économique ?    Tebboune: «Rencontre inclusive» des partis politiques annoncée    D'autres chats à fouetter    Tebboune renforce le front interne    500 associations se mettent de la partie    Theo Hernandez enflamme l'Italie    2500 sapeurs-pompiers mobilisés    «C'est la guerre de l'eau»    «Le camp occidental est en dislocation»    Premier vol commercial au départ de Sanaa en 6 ans    Les évêques de Terre sainte accusent Israël de «manque de respect»    Un député tire la sonnette d'alarme    Saisie de 3, 5 kg de mercure blanc    95 médecins spécialistes en renfort    La Caisse de garantie un outil performant    Les oubliés de la Solidarité nationale    La Présidence sur les chapeaux de roue    Tabi et l'indépendance de la justice    La Casbah rouverte au grand public    Il rejoint le casting de la suite de «Dune»    Le langage codé des femmes    Le Président Tebboune s'entretient en tête-à-tête avec le Président Erdogan    Chanegriha préside l'ouverture d'un colloque national sur "l'eau au cœur des conflits internationaux"    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    L'école et l'arche sociale mouvante    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La grève des avocats paralyse les tribunaux
Annaba
Publié dans L'Expression le 20 - 01 - 2022


Au quatrième jour du débrayage des blouses noires à Annaba, le mot d'ordre est largement suivi. Selon certains grévistes, le dénouement de la situation reste tributaire de la volonté de la tutelle, à travers la satisfaction de leurs revendications. Aux termes de ces propos et bien d'autres, les robes noires semblent camper sur leurs positions jusqu'au bout. Hier, les trois tribunaux d'Annaba étaient paralysés, hormis un service, le moins que l'on puisse qualifier de moins que le minimum en matière d'audiences. Il s'agit de ceux, dont les affaires sont conditionnées par des délais, tels que des pourvois en cassation et des oppositions, ont marqué une présence très timide. En raison de cette grève, toutes les salles d'audience ont été désertées et toutes les affaires inscrites au rôle des tribunaux relevant de la cour d'Annaba, ont été renvoyées. C'est pour dire que le taux de suivi de cette grève était, sans exagération aucune, de 100%. Méme constat enregistré dans d'autres wilayas de l'est du pays où, les 1 500 avocats des wilayas de Souk Ahras, de Guelma et d'El Tarf, dépendant du barreau d'Annaba ont reconduit leur débrayage, ont fortement adhéré à ce mouvement de contestation national. Il est à souligner que cette grève illimitée a fortement pénalisé les justiciables, notamment ceux enrôlés pour les sessions criminelles. Pour rappel, depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi de finances, les hommes en toges noires qui étaient soumis à l'impôt forfaitaire unique de 12% sont passés à un régime qui les soumet désormais à une imposition de plus de 50% dont 19% de TVA à répercuter sur le citoyen. Un régime rejeté en bloc par les avocats qui revendiquent, soit le retour à l'ancien régime de l'IFU, soit l'application du régime de prélèvement à la source qu'ils jugent plus efficace et équitable.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.