L'eau et l'exigence de prosternation    Appartenant à des hommes d'affaires condamnés pour corruption: Six sociétés nationalisées par l'Etat    L'été des émigrés    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Origine à déterminer    Impropres à la consommation: Plus de 120 kg de viande et produits alimentaires saisis    Oued Tlélat, Gdyel et Bir El Djir: 45 personnes interpellées par la police    Chute mortelle du 7ème étage d'un immeuble    L'écrivain Dib, la BNF et la terre algérienne    Quand la maintenance va, tout va durablement    GUERRE(S)...ET AMOUR    Man City : Mahrez pourrait être auditionné dans le procès de Benjamin Mendy    La négociation privilégiée par les deux pays    Ghali appelle à mettre un terme à l'obstination marocaine    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Le champion d'Afrique est algérien    Une sérénité nommée Madoui    Le PSV élimine Monaco    Les chantiers de la rentrée    Les nouveaux sillons    Quel impact sur la recomposition géostratégique mondiale?    Vacances à la belle étoile    2 quintaux de kif saisis par l'ANP    Le poteau de l'éternel problème    L'heure de la convergence patriotique    Loin d'être un discours de consommation    «Seul le droit international doit primer»    Un roman sur l'Algérie de 1920 à 1992    La «fleur du théâtre algérien»    L'occupant marocain encercle la maison de la militante sahraouie Meriem Bouhela    Le défilé militaire impressionnant du 5 juillet est "un message de fidélité" envers les Chouhada    Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : Amine Bouanani (110m haies) décroche la première médaille d'or algérienne    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès de la Côte d'Ivoire    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): l'Algérie menée au score (2-0)    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Les détails de l'opération UGTA    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le tribunal déserté
tizi ouzou
Publié dans Liberté le 11 - 06 - 2007

La grève décidée par le conseil national de l'Union des barreaux a été massivement suivie par les avocats de Tizi Ouzou. Hier, les salles d'audience des tribunaux ont été désertées par les robes noires, comme il nous a été donné de le constater de visu au tribunal de Tizi Ouzou. Le bâtonnier Chellat était hier à Tlemcen dans le cadre du débrayage, avons-nous appris au siège du barreau.
Apostrophé sur le taux de suivi de la grève des avocats, Me Oumloukhtar nous informe que le débrayage est observé par l'ensemble des confrères inscrits au barreau de Tizi Ouzou, qui regroupe les trois wilayas de Tizi Ouzou, Bouira et Boumerdès. Un barreau fort de quelque mille cinq cents adhérents. Même les avocats stagiaires ont rejoint le mouvement de grève. Le recours à la grève par l'UNBA (Union nationale des barreaux d'Algérie) est amplement justifié, selon notre interlocuteur qui parle de mépris des présidents de cour à l'encontre des robes noires. Pour étayer son propos, il cite l'exemple de la nouvelle cour d'Alger, dont la parlote des avocats est loin de répondre aux normes de travail des défenseurs des justiciables. Ce qui prouve, selon le même avocat, la détérioration des conditions de travail pour laquelle les responsables concernés ont répondu par la sourde oreille.
Hier, les affaires inscrites à l'ordre du jour de la session criminelle ont été reportées sine die, alors qu'au niveau des autres tribunaux de la wilaya, les affaires prévues pour être traitées ont été également ajournées pour la plupart. Il s'agit, entre autres, des affaires administratives, commerciales, celles relatives au statut personnel et autres relevant de la correctionnelle ou du civil. Les affaires relevant du flagrant délit sont décalées d'une semaine, a-t-on appris auprès d'une avocate. Les membres du barreau de Tizi Ouzou étaient hier sur le terrain à sillonner les tribunaux pour voir si la journée de protestation a été effectivement observée par les avocats. Des avocats qui sont prêts à récidiver si jamais les choses restent en l'état.
Y. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.