Adopter une "approche réfléchie" pour adapter la formation aux nouveaux défis et enjeux    8e session de la haute commission mixte algéro-égyptienne: le Premier ministre égyptien à Alger    JM: le programme des épreuves d'athlétisme    JM /Boxe : les Algériens Mordjane et Benlaribi en demi-finale, Bouloudinats éliminé    JM: quatre soirées du festival international de danse populaire programmées à El Bahia    Le président Tebboune reçoit le Secrétaire général de l'UGCAA    Infirmières agressées à proximité du CHU de Beni Messous: le suspect arrêté    JM/Cyclisme: ''Nous visons le podium de la course en ligne'' (Reda Kehlal)    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans le secteur d'al Farsia    Cour d'Alger: L'ancien ministre Abdelwahid Temmar condamné à 4 ans de prison ferme    Mise en échec d'introduction d'énormes quantités de drogue par les frontières marocaines    Un plan d'urgence pour la relance de l'activité du port de Ténès en partenariat avec le groupe Gica    Festival de la musique et de la chanson oranaise: clôture en apothéose    JM: un engouement sans précédent pour les spectacles dans la rue    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    Facteurs défavorables    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Surfer prudent, surfer intelligent    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Le mot de Lamamra à la diaspora    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    La session prolongée au 15 juillet    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Luis Suarez à River Plate?    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    Hamidouche, le chanteur à la voix douce    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    8 ans pour Tliba, 6 pour Ould Abbès    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



500 associations se mettent de la partie
Publié dans L'Expression le 17 - 05 - 2022

Si l'Etat met en place les moyens nécessaires, la société civile apporte sa touche particulière en cautionnant d'abord cette démarche puis en la consolidant sur tous les plans, pour que cette rencontre sportive internationale réussisse et puisse redonner la meilleure image de l'Algérie de manière générale et de la ville d'Oran en particulier, celle-ci a toujours été le carrefour des grandes rencontres, culturelles et sportives.
Chez ces Oranaises et ces Oranais et des milliers d'Algériens, le consensus est commun, la rencontre est à passer dans de meilleures conditions. À moins de 40 jours, Oran vit au rythme d'un branle-bas de combat. Toutes les institutions et organisations, gouvernementales et non gouvernementales, se sont mises de la partie. Le dernier événement en date remonte au début de la semaine en cours.
Le Comité d'organisation des Jeux méditerranéens Oran-2022 (COJM) vient de mettre en place un comité de coordination avec la société civile, celui-ci est chargé d'assurer «une participation effective» de la société civile d'Oran à cette manifestation sportive méditerranéenne, a indiqué la présidente du comité, Yakout Amel Aïssani.
L'enjeu est d'autant plus capital que le comité de coordination accorde une importance particulière aux objectifs des hautes autorités du pays qui mettent les bouchées doubles pour la réussite de cette rencontre sportive internationale et insiste sur l'implication de la société civile de «manière effective» dans cette manifestation sportive qui relève du Comité d'organisation des Jeux méditerranéens Oran-2022», a indiqué Aïssani, qui est également vice-présidente de l'Observatoire national de la société civile.
Ce comité est composé du wali d'Oran, des délégués représentant l'Observatoire national de la société civile, des directions de la culture, de la jeunesse et des sports, du tourisme et de l'artisanat, ainsi que les associations culturelles, touristiques et sportives. Ce comité est d'autant plus élargi et ouvert à toutes les franges de la société qu'il englobe et assurera l'encadrement de pas moins de 500 associations.
Le ton n'est plus au relâchement ni à un quelconque faux bond, mise-t-on localement. «Ces associations sont prêtes à participer activement aux festivités des Jeux méditerranéens», a fait savoir la même source, Yakout Aïssani signalant qu'«un programme très riche a été tracé à cet effet». Il comprend des activités culturelles, artistiques, sportives et touristiques, à l'instar des sorties touristiques au large des côtes de même que des représentations artistiques, sportives et autres, a-t-elle expliqué.
La 19e édition des Jeux méditerranéens d'Oran, se tiendra du 25 juin au 6 juillet de l'année en cours. Simultanément, l'Algérie s'apprête pompeusement à célébrer en grande pompe la Fête nationale de la jeunesse, mais surtout le 60e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.