JM / Athlétisme (relais 4x400m) : l'Italie disqualifiée, perd la médaille d'argent au profit de la Turquie    Barça : Bonne nouvelle pour Gavi    Bayern : Gnabry dans le viseur des clubs de Manchester    Drame de Melilla: Le Premier ministre espagnol charge le Maroc    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Boxe - FAB: Lorsque le sport casse les tabous    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    La cohésion sociale : socle de la véritable citoyenneté    Tebboune à coeur ouvert    «Vous avez une bataille à mener»    Un petit tour et puis s'en vont    Ronaldo, des cadors européens et Naples sur les rangs    Contacts établis avec Ziyech    En dents de scie    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Les déchets ménagers inquiètent    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Béjaïa en fête    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'oeuvre salvatrice du Président
Publié dans L'Expression le 23 - 05 - 2022


Elle était très attendue sur ce dossier. Compte tenu de la délicatesse du sujet. Faisant fi de la polémique, du déchaînement des passions et du bruit des vagues mugissantes, l'Armée nationale populaire a tranché. Sans état d'âme, l'Armée nationale populaire, par la voix du général de corps d'armée, Saïd Chanegriha, a appelé à «consolider l'unité nationale et raffermir le front interne», exhortant les Algériens à adhérer «avec force» à cette «noble initiative». Une «main tendue» à ceux qui sont «restés sur le rivage». Une «main tendue» en permanence, sauf à ceux qui ont franchi les lignes rouges et qui ont largué les amarres avec leur patrie. Une « main tendue» à même d'ouvrir une nouvelle page. N'a-t-il pas été le premier à tendre la main aux gens du «Hirak» et à les recevoir? Toutes les mesures prises durant ces deux dernières années tendent à répondre aux attentes populaires. N'a-t-il pas engagé des consultations politiques avec les partis politiques, les organisations patronales et la société civile? Beaucoup s'interrogent sur les «desseins cachés» de cette «main tendue». Quels sont les objectifs? Le contexte national, régional et international de cet appel en est la meilleure réponse. L'Algérie fait face à plusieurs défis aussi bien politiques, sécuritaires que socio-économiques. Un pays miné à ses frontières. De la Tunisie, pays devenu instable, au Maroc, qui ne cache plus ses visées, en passant par la Libye, en quête d'un renouveau, le Mali, en butte à une instabilité chronique, au Niger dont les frontières avec le Mali «sont sous la coupe de l'Etat islamique au Grand Sahara», selon les propos du président nigérien, Mohamed Bazoum, la menace est omniprésente. Sur un autre plan, l'Algérie subit de plein fouet les contrecoups du conflit russo-ukrainien. Un conflit ayant exacerbé de façon significative la question de la sécurité...alimentaire. Un conflit ayant bouleversé les marchés mondiaux des céréales, vu que les deux pays sont les principaux exportateurs mondiaux de ces denrées alimentaires. Le contexte géopolitique actuel montre que «l'arme alimentaire» est une menace brandie par les grandes puissances mondiales, qui ont bien compris que la souveraineté agricole devient un attribut qu'il faut maîtriser, a prévenu, l'agroéconomiste Ali Daoudi, dans une intervention sur les ondes de la Radio nationale. Pour y faire face, la construction d'un front interne soudé est plus que d'actualité à même de défendre la souveraineté nationale. Un front représentatif de toutes les franges et tendances de la société algérienne. Sur ce point, le président de la République a expliqué, à partir de la Turquie, l'importance d'être tous unis dans ce front pour faire face aux menaces qui guettent le pays. Mais qu'en est-il du contenu officiel de cette initiative? Un contenu qui devrait être rendu public à l'issue de la tenue d'une rencontre inclusive des partis politiques que compte organiser dans les semaines à venir le chef de l'Etat. Une rencontre qui devrait avoir lieu avant l'anniversaire du 60e anniversaire de l'Indépendance. Une date que le président Tebboune devrait choisir pour faire sa «Déclaration». Une «déclaration» devant annoncer la fermeture définitive des dérives et restrictions des libertés. Une déclaration d'autant plus salutaire qu'elle renforcera le socle constitutionnel de protection des droits fondamentaux. D'autant que sans l'adhésion des citoyens aux initiatives gouvernementales, aussi pertinentes et impérieuses soient-elles, elles n'aboutiront jamais. Tout un capital confiance. Dans un mouvement d'ensemble orienté vers la satisfaction de l'intérêt général, faisons en sorte de ne plus tirer le diable par la queue.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.