L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Visite de courtoisie chez Goudjil    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    L'Etat frappera d'une main de fer    Algérie-Ouganda: signature de deux conventions bilatérales pour le renforcement de la coopération diplomatique    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Accidents de la circulation en zones urbaines: 12 morts et 401 blessés en une semaine    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Championnats arabes de Cyclisme sur piste: l'Algérien Mohamed-Nadjib Assal en or    In memoriam Octobre 88    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Ligue1 - CSC-MCA : Un choc qui promet    Embrouille    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    En perspective de l'attribution des logements sociaux en cours de réalisation: Mise en service d'un nouveau logiciel pour l'étude des dossiers    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    QUESTIONS DE LANGUE(S) ET D'IDENTITE(S) !    Une semaine chargée pour l'ANP    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    Chercheurs en langue amazighe: une denrée rare    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un plan d'urgence pour développer ces filières
Pommes de terre, céréales et viandes
Publié dans L'Expression le 10 - 08 - 2022

Visant à prévenir des tensions sur l'approvisionnement du marché en produits agricoles, le ministère de l'Agriculture semble vouloir prendre les devants. Lors des deux réunions tenues, dimanche, en présence des cadres du secteur, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Abdelhafid Hanni, a consacré les travaux de cette rencontre à la présentation d' «un plan d'urgence de développement des filières stratégiques, notamment les céréales, la pomme de terre, la tomate industrielle, les viandes rouge et blanche ainsi que les arbres résistant à la sécheresse, et ce à court, moyen et long terme 2025-2030- 2035».
C'est, du moins ce qui ressort du communiqué du ministère. Il faut dire que la prise en charge de cette problématique prend tout son dans le timing qui lui est réservé. Prévoir un plan d'urgence pour les produits qui ont fait l'objet de hausses inexpliquées et de pénuries incontrôlées, de façon prématurée, relève de la détermination des pouvoirs publics à maîtriser et réguler le marché. Nul besoin de rappeler les perturbations et le stress qui ont marqué particulièrement ces deux dernières années. Les effets de la spéculation et le diktat des lobbys ont complètement dévoyé les objectifs des réformes mises en place pour redresser la situation économique du pays. En dépit de toutes les actions de lutte et des lois promulguées afin d'éradiquer ces fléaux, les barons de la spéculation et du gain facile et rapide, résidus d'une Algérie révolue, ont mené la vie dure au simple citoyen. Alors que l'Algérie nouvelle est en train de naître dans la tempête, malgré toutes les tentatives de sabotage et de destruction.
Les premiers résultats enregistrés dans différents domaines actent du passage à de nouvelles méthodes de gestion. Le changement engendré par l'assainissement des institutions est indiscutable. Ne demeure que l'obstination des parties nostalgiques de l'anarchie et du chaos. Il s'agit, cependant, d'un passage difficile mais inévitable, dans la mesure où il faut du temps pour opérer un retour à des normes de gestion efficientes.
Cela étant, les perturbations et les développements économiques sur la scène internationale ont contribué à amplifier l'inflation, portant sur les recours à des restructurations profondes du secteur. C'est dans cette optique que le ministère a consacré ces deux réunions afin de «passer en revue la situation stratégique de l'ensemble des filières, ainsi que les voies et les moyens de leur développement à partir des différents programmes et des mesures incitatives qui leur sont alloués». Des mesures qui visent la modernisation du secteur et la valorisation de ses capacités à atteindre de meilleurs rendements. Dans la mesure où la nouvelle législation, les infrastructures et les compétences existent, et n'attendent que d'être exploitées à bon escient. Nul besoin de rappeler les performances enregistrées, où l'Algérie a produit plus de 60 millions de quintaux de céréales durant la campagne 2017-2018. C'est dire que le fond de la problématique réside dans les mécanismes de gestion et notamment dans l'application des nouvelles politiques adoptées par l'Etat. C'est vers cet objectif que se dirigent ces mesures d'urgence.
Dans ce sillage, le ministère a fait savoir qu'une série de décisions et de mesures ont été prises, lesquelles sont au coeur de l'organisation et du contrôle de toutes les filières.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.