Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    Démarrage timide dans la capitale    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    Le président Tebboune présente ses condoléances    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'heure de la convergence patriotique
La loi sur le Rassemblement national sera au menu de la rentrée
Publié dans L'Expression le 11 - 08 - 2022

La rentrée politique approche, la scène politique nationale sera dominée par le débat sur l'avant-projet de loi relatif au Rassemblement national et à «la main tendue».
C'est dire que la reprise gouvernementale sera prometteuse en animation et en activité, dont la classe politique est sollicitée pour afin d'apporter sa contribution et faire ses propositions concrètes pour étoffer ce débat d'une portée politique en rapport avec la stabilité du pays et de sa souveraineté nationale.
Les partis, dans leur ensemble, sont conviés à s'inscrire dans cette perspective rassembleuse et d'union nationale. L'enjeu n'est pas partisan, il est en étroite relation avec les mutatons qui affectent la région en particulier et le monde en général, ce qui exige l'implication de toutes les forces vives de la naiton pour parer aux menaces et aux risques qui se dressent non loin des frontières du pays.
Le front interne est le défi majeur pour lequel la classe politique, dans sa globalité, est interpellée pour travailler dans le sens de sa réalisation sur le terrain. Ce défi est transpartisan, il doit réunir toutes les forces politiques autour d'un seul maître-mot, à savoir la sauvegarde de la patrie et les consolidation de la souveraineté et de l'unité nationales. La coordination et de les rencontres doivent prendre un sens plus pratique, c'est-à-dire dégager l'amorce d'une structure fédérative à même d'enclencher le processus du Rassemblement national d'une manière concrète. Les partis politiques, l'opposition et la majorité gouvernementale, sont appelés à renforcer la concertation autour de l'urgence politique, celle de la mise en branle d'une action commune patriotique.
Le temps est à la mobilisation populaire et à la convergence patriotique. Cela pourrait se faire en dépassant les divergences partisanes pour engager l'amorce d'un sursaut patriotique salvateur pour le pays et sa stabilité.
Le Rassemblement national doit s'exprimer comme une nécessité patriotique qui ne devrait pas être intégré dans le processus ordinaire de la classe politique et ses objectifs, en synergie avec sa ligne politique et son propre programme.
Les dangers qui se trament au niveau de la région et les visées interventionnistes et néocolonialistes se font exprimer d'une manière visible et manifeste. Cette situation est devenue de plus en plus menaçante pour les pays qui tiennent mordicus à leur souveraineté et à leurs indépendances nationales. Le rôle des partis en général et la dynamique de la société civile en particulier réside dans la mise en place d'un mécanisme fiable et efficace afin de faire face aux multiples menaces qui guettent la nation et son unité.
Il s'agit d'un rendez-vous avec l'Histoire. Les forces vives de la nation écriront une nouvelle page, dans le cadre du redressement tant souhaité. Les partis politiques et les énergies patriotiques sont interpellés quant à la réflexion et au travail, dans le cadre d'un véritable front politique pour unir les efforts patriotiques et coordonner les tâches pour accélérer le processus de la convergence patriotique dans le cadre d'un front qui regroupe toutes les volontés sincères et les forces attachées à l'unité et à la souveraineté de la patrie. La classe politique et la dynamique de la société civile sont dans une situation qui ne peut plus attendre. L'enjeu est de taille, la consolidation du front interne est une urgence imposée par les évolutions des géopolitiques régionale et internationale. La sauvegarde du pays et de ses institutions passe inexorablement par le resserrement des rangs et l'union nationale. Le consensus est plus que jamais exigé pour aller vers une étape politique et historique qui assurera davantage la pérennité de l'Etat national. La prochaine rentrée politique doit avoir un sens très fort, celui d'un rassemblement le plus large des forces patriotiques, dans la perspective d'immuniser la nation afin qu'elle fasse face aux velléités interventionnistes et néocolonialistes des puissances en quête de recentrage géopolitique et de redistribution des zones d'influence dans la région en particulier et dans le monde en général.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.