L'Opep+ décide de prolonger la Déclaration de coopération jusqu'à fin 2023    Le Président Tebboune adresse une invitation à son homologue somalien pour le Sommet arabe d'Alger    Elections partielles à Tizi-Ouzou: le FFS promet d'associer les citoyens dans la gestion de la commune    Déclaration de politique générale du Gouvernement: les députés plaident pour la modernisation du système financier    Le Président Tebboune reçoit un appel téléphonique de son homologue allemand    Parlement arabe: le sénateur Abdelkrim Koreichi plébiscité président de la Commission des AE    Revirement de Madrid sur le Sahara occidental : "une grave violation" du droit international    Rebiga reçu par les membres du Conseil présidentiel libyen    65e anniversaire de la bataille d'Issine : une occasion pour rappeler la cohésion et la solidarité algéro-libyenne    Tlemcen: raccordement de 428 exploitations agricoles au réseau électrique depuis mars    CHAN 2023 / Constantine : le stade chahid Hamlaoui sera prêt "prochainement"    Le Président Tebboune reçoit le MAE portugais    Nouvelles agressions marocaines    Le projet prend forme    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu"à mercredi soir    Gymnastique/Championnat arabe: illustration de l'Algérie et l'Egypte en individuels    Les félicitations du président    Le silence de la communauté internationale déploré    Tokyo, Séoul, Washington et Bruxelles condamnent    Installation des nouveaux président et commissaire d'Etat du Conseil d'Etat    Le 14e FIBDA s'ouvre à Alger    Améliorer la situation socio-professionnelle dans le projet de loi de l'artiste    Le silence dans l'œuvre d'Assia Djebar    Inter-Barça : Xavi indigné par l'arbitrage de la rencontre    Importation du matériel agricole: La décision entre en vigueur la semaine prochaine    Le dépistage systématique recommandé: Le cancer du sein tue 3.500 algérienne par an    Bouira: Sensibilisation sur les dangers des pétards et des feux d'artifice    Environnement n'est pas juste gestion des ordures    Il y a dix ans nous quittait Abdelkader Freha: Une légende toujours vivace    Ligue 2 - Changement de staffs techniques: Majdi El Kourdi au RCK, Boufenara au NAHD    SNTF: Grève surprise des conducteurs de train    Financement occulte de la campagne présidentielle de 2019: Saïd Bouteflika condamné à 8 ans de prison    Le Maroc enchaîne les revers    Xi Jinping a refaçonné l'armée chinoise mais aussi la région    Déluge de questions à l'APN    Amer Ouali Rachid, nouveau président    «Le gouvernement doit corriger son action»    Les enseignements d'une révolte    Les bienfaits de la médecine naturelle    Les «pétards» se mettent au...digital!    Algérie-France : c'est du concret!    Benzerti relance les Vert et Rouge    Boufenara, nouvel entraîneur    Début des éliminatoires vendredi au Caire    «Le bourreau et la victime n'ont pas la même mémoire»    Des maisons d'édition à profusion    Les super guerriers algériens présents en force    De la supercherie démocratique du 5 octobre 88 à l'imposture de « l'Algérie nouvelle » post-22 février 2019.    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les livres de Novembre
SALON INTERNATIONAL DU LIVRE D'ALGER
Publié dans L'Expression le 31 - 10 - 2006

Un café littéraire sera consacré à la présentation de deux livres, Sétif 1945 de Jean-Louis Planche et Ces officiers qui ont dit non de Jean-Charles Jauffret.
Le Salon international du livre d'Alger ouvrira aujourd'hui ses portes au grand public. L'ouverture de la onzième édition du Sila, qui coïncide avec la célébration du cinquante-deuxième anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération, se veut historique. Trois cafés littéraires consacrés à cette date symbolique sont prévus. Ils seront animés par des personnalités historiques et politiques et pas des moindres. La première rencontre, prévue à 11h et consacrée au déclenchement de la guerre de Libération nationale, sera animée par l'ancien secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) et membre du Gouvernement provisoire de la République algérienne (Gpra), Abdelhamid Mehri.
Celui-ci sera assisté par Hadj Ben Alla, adjoint de Larbi Ben M'hidi dans la zone 5 Oran-ville, et président de la 1ere Assemblée nationale algérienne sous le gouvernement de Ben Bella. Le deuxième café littéraire sera consacré à la présentation de deux livres consacrés à l'Histoire d'Algérie, en l'occurrence, Sétif 1945 de Jean-Louis Planche et Ces officiers qui ont dit non de Jean Charles Jauffret.
Le premier livre aborde les évènements sanglants du 8 mai 1945. Lesquels se sont soldés par le massacre de plus de 45.000 Algériens, selon la mémoire populaire, et 15.000 d'après certains historiens. Soixante et un ans après, la mémoire populaire reste toujours intacte et aucune amnésie ne peut les effacer. C'est une page d'Histoire que l'Algérie est prête à tourner mais non à déchirer.
Dans Sétif 1945, réédité en septembre 2006 chez les éditions Chihab, Jean Louis Planche se base sur «les archives des ministères de l'Intérieur, de la Guerre et de Matignon, à de multiples entretiens avec des témoins, des acteurs et des journalistes» l'auteur «reconstitue le processus de cette ´´Grande peur´´, survenue dans le Constantinois. Il montre, à l'origine, l'imbrication entre les conséquences immédiates de la Seconde Guerre mondiale, les ravages du marché noir qui a déstructuré la société coloniale et une épuration politique manquée».
Le deuxième livre, Ces officiers qui ont dit non, réédité chez les éditions Chihab, aborde, lui, l'histoire de ces officiers français ayant refusé de prendre part dans la «Guerre d'Algérie».
«Qu'ils soient de confession catholique ou d'obédience marxiste, qu'ils agissent au nom de leur seule conscience ou au nom de l'éthique de l'officier, certains ont, en effet, dénoncé, à l'époque, et même après la bataille d'Alger, les pratiques contraires aux traditions de l'armée, la banalisation, voire ´´l'institutionnalisation´´ de la torture, au moment même où le général de Gaulle ordonnait la cessation des exactions en Algérie». A souligner que cette rencontre sera animée par l'historien Jean Louis Planche.
La troisième rencontre, quant à elle, sera consacrée à l'un des intellectuels français ayant soutenu l'Algérie dans sa lutte contre le colonialisme, Jean-Paul Sartre. L'auteur de La nausée a, en effet, pleinement assumé son engagement en choisissant de soutenir le peuple algérien. Il a offert un espace d'expression, à travers sa revue Les temps modernes.
Une publication qui se veut la tribune de tous les peuples opprimés et qui aspirent à arracher leur liberté conquise par les colons. «On retrouve son nom dans le Manifeste sur le droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie», plus connu sous l'appellation du Manifeste des 121. Pour contrecarrer cette liste d'intellectuels contestataires, parmi lesquels de prestigieuses personnalités de l'élite française, tels Edgar Morin, André Mandouze, Théodor Monod, Simone Signoret, Jean François Revel, etc.
Une tentative de riposte à cette déclaration, qualifiée par l'Etat (français, ndlr)de déclaration subversive, a été tentée par des intellectuels de la France franchouillarde, en vain. Telles sont donc les rencontres prévues pour aujourd'hui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.