Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et faire de l'Algérie un pays émergent    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Une jeune femme électrocutée à Béni Dergoune    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    COMMERCE : Retour de l'importation des véhicules de moins de 3 ans    SALAIRES NON PAYES : Le Groupe Tahkout apporte des précisions    AFFAIRE AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Le directeur et 3 chefs de services sous contrôle judiciaire    Farida Benyahia, nouvelle présidente du Conseil d'Etat    Les Algériens de France tiennent à la transition    Infernal !    Paul Put contre-attaque    Azzedine Mihoubi en terrain hostile à Béjaïa    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Rencontre internationale sur la douleur chronique prochainement à Oran    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    Pékin reproche à l'UE de vouloir s'ingérer dans ses affaires    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    Le rôle de l'armée dans la vie politique en Algérie en question    MCO: Premier pari gagné de Chérif El Ouazzani    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Guerre des pétroliers : Gibraltar rejette la demande américaine de retenir le Grace 1 iranien    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Skikda, El Tarf: L'eau continue de susciter des protestations    Déficit commercial, régulation de l'importation Echec sur toute la ligne    CR Belouizdad: Un problème d'efficacité à régler au plus vite    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le souci de la qualité
LES EDITIONS ALPHA AU 7E SALON DU LIVRE D'ALGER
Publié dans L'Expression le 20 - 03 - 2008

Une maison d'édition qui s'affirme, une présence et un impact qui se confirment...
La 7e édition du Salon national du livre qui se tient à la Bibliothèque nationale du Hamma connaît quelque peu une effervescence grâce à la présence de certains auteurs, sollicités par leur maison d'édition pour la signature de leur nouvelle parution.
A l'instar des autres maisons d'édition présentes, les Editions Alpha -fidèles à ce rituel qui n'est pas pour déplaire à beaucoup de lecteurs qui ont ainsi l'occasion d'approcher leurs auteurs fétiches, de leur parler et d'établir un contact direct et humain avec eux- ont permis cet échange tout au long de ce Salon.
Présente sur le terrain de l'édition depuis un peu plus de deux ans, cette maison a déjà affirmé sa présence aussi bien chez les professionnels du livre qu'auprès du grand public. Son catalogue riche de plus de 40 titres, témoigne de sa qualité d'éditeur soucieux de la qualité, en quête de nouvelles plumes et surtout conscient que le livre est un «vecteur de connaissances, d'éducation, de divertissement et d'ouverture de l'esprit sur le monde».
Un riche programme de ventes-dédicaces a été concocté durant cette semaine. Kamel Bouchama pour Ne m'en voulez pas, le rêve est gratuit; Nadir Assari pour Alger, des origines à la Régence turque; Mohamed Elyes Mesli, pour L'Agronome et la terre; Youcef Merahi pour Digest de Kabylie; Mohamed Attaf avec L'Arbre de la chance (prix Apulée 2007) et le Silence des murs; Amar Belkhodja pour Mouvement national, des hommes et des repères et Les Dictons populaires algériens (en arabe) de Mustapha Cherif Mouaki, présenté par le Dr Mustapha Fassi, ami et compagnon de route du défunt, dont l'ouvrage vient de sortir, à titre posthume, à l initiative de ses enfants, qui ont voulu par ce geste lui rendre hommage.
Ainsi donc, littérature, histoire, économie, livres pour enfants...autant de richesses exposées lors de ce Salon, au stand des Editions Alpha, qui s'est voulu un peu coloré, quelque peu égayé par un mur de fond représentant ses auteurs, et des affiches à l'entrée, informant de son programme d'animation.
Il est à signaler que cette 7e édition du Salon, qui d'habitude se tient au mois d'avril, s'est vu décidée un peu dans la précipitation, et beaucoup dans la spontanéité de la passion et de la solidarité, par un comité d'organisation, qui a voulu ainsi, marquer son refus de participer au Salon international du livre de Paris -dont l'invité d'honneur est Israël- en dédiant ce Salon national à la Palestine, en témoignage du soutien des intellectuels algériens, et à travers eux, de tout le peuple algérien, au peuple palestinien et à tous les autres peuples arabes qui souffrent d'injustice et de sauvagerie.
En utilisant comme slogan, «Ecriture et crise, esthétique ou engagement?», le Salon national du livre d'Alger montre que par l'écriture on peut parler de la crise et en sortir....on peut aussi s'engager esthétiquement par un livre, par un tableau, par un poème, par un cri du coeur...
Les éditions Alpha, ainsi que les autres maisons d'édition nationales, se sont donné donc comme mission de sortir le pays de sa torpeur et de sa passivité, de faire en sorte que notre culture renaisse, que notre jeunesse soit source de promesses, en contribuant à faire des enfants d'aujourd'hui, les auteurs et les acteurs de demain...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.