Aourag : Promouvoir la recherche appliquée, un réel plus pour le développement socioéconomique    LF 2020: l'importance des dispositions encourageant de l'investissement mise en exergue    Aboutrika encense Mahrez et critique Guardiola    Collision de deux bus à El Oued : Etat de santé ''stable'' des blessés    M.Beldjoud depuis El-Oued: 96% des accidents sont dus au facteur humain    Foot/Mercato d'hiver : le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Hand/CAN-2020: l'Algérie bat le Maroc 33-30 et termine en tête du Gr D    Irak : nouvelles manifestations réclamant une refonte du système politique    La Conférence internationale sur la crise libyenne débute à Berlin    Examens de promotion aux grades d'enseignant principal et enseignant formateur: les résultats lundi    Habitat : Un nouveau programme d'un million de logements pour la période 2020-2024    NOMINATION DE CERTAINS CADRES DE L'ETAT : Le président transfert le pouvoir au premier ministre    REVISION DE LA CONSTITUTION : Talaia El Hourriyet exige ‘'la parole au peuple''    OUVERTURE DE REPRESENTATIONS CONSULAIRES A LAAYOUNE : L'Algérie recadre sévèrement la Guinée et le Gabon    SITUATION FINANCIERE : La commune d'Oran peine à retrouver ses entrées    Interdiction du téléphone et des rassemblements dans les hôpitaux    Le Président de la République reçoit à Berlin le président du Conseil européen    Le Real fixe une condition pour le départ de James Rodriguez    Football/CAN-2021 et Mondial-2022: des changements au programme de la sélection algérienne    Attentat déjoué contre la veuve du militant Brahmi    Cinq civils tués dans un présumé raid aérien russe    Les banques ciblées par les protestataires    Tebboune revoit le protocole officiel    Sit-in aujourd'hui au tribunal de Sidi M'hamed    Le PT exige la libération des manifestants du hirak    La quadrature du cercle    Desertec veut renaître de ses cendres    La Cnas de Relizane passe à l'offensive    Une mosquée, et le tour est joué !    15 militants devant le juge ce matin    Non, le Hirak n'a pas échoué !    «Tous les détenus politiques doivent être libérés»    Le PAD appelle à une adhésion massive    Le saviez-vous… ?    ACTUCULT    Tizi Ouzou : coup d'envoi de la 12e édition du salon du livre    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Et zut ! C'est raté pour cette année ! Tant pis ! L'année prochaine, inch'Allah, pitet' !    Alger-Paris en continuel aller-retour    Sept Algériens visent les minimas des JO-2020 et des championnats d'Afrique    La FAF s'oppose à la domiciliation du tournoi dans la ville de Laâyoune occupée    La pièce GPS du TNA primée    Ouverture en présence de nombreux intellectuels    Biens waqfs mis au profit de la science    NCA Rouiba conclu un accord avec le groupe français Castel    L'entraîneur Yaïche tire la sonnette d'alarme    El-Bayadh: Enfin la liste des logements sociaux    Bouira: De 3 ans de prison à la perpétuité pour trafic international de drogue    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une trentaine de transporteurs en grève
BOUIRA
Publié dans L'Expression le 01 - 06 - 2008

Après avoir annulé la grève déclarée illégale, les transporteurs donnent un rendez-vous sous huitaine.
Le trafic de transport de voyageurs a connu, dans la matinée d'hier, un moment de grande perturbation. Un mouvement de grève a été déclenché par les transporteurs de la ligne Bouira-El Asnam durant une demi-journée. Plus de 35 véhicules de transport public (des fourgons) ont observé un arrêt de travail pour protester contre «les mauvaises conditions dans lesquelles ils travaillent», à savoir la saturation de la ligne «le mode de gestion adopté par la direction du secteur.» Une délégation a été envoyée au niveau de la direction des transports de la wilaya. Cette dernière a qualifié ce mouvement d'illégal, «faute d'un préavis qui devait être envoyé avant 08 jours.» De ce fait, les grévistes ont décidé de reprendre leur travail mais ils déposé en parallèle, le préavis de grève; ils ont affirmé par ailleurs, qu'après 08 jours, «si la situation reste telle qu'elle est nous reprendrons la grève».
«Nous demandons à ce que les responsables du secteur cessent d'ajouter les fourgons sur cette ligne qui est déjà saturée, ainsi que l'aménagement de la station», nous a déclaré un transporteur. «Nous constatons, chaque semaine, deux nouveaux véhicules qui arrivent, alors que les autres lignes en manquent énormément», a-t-il ajouté. Les choses empirent de jour en jour.
Plusieurs rapports ont été remis à la direction, avancent les protestataires. «Nous avons saisi les responsables à maintes reprises, mais voyez-vous, aujourd'hui nous nous retrouvons à la case départ», lâchent les grévistes, qui ressassent cette fois-ci, les mêmes doléances qu'ils ont déjà formulées par les mêmes transporteurs par le passé, à savoir la saturation de la ligne, et encore l'aménagement de la station qui ne supporte pas le nombre de véhicules, qui à son tour ne cesse d'augmenter.
Concernant la station, les protestataires ont soulevé la question du manque d'espace. Faute d'espace où se garer, les transporteurs sont contraints d'occuper le trottoir, chose qui leur cause des désagréments de la part et envers les passants. «Nous sommes conscients des faits, mais l'encombrement que connaît cette station nous oblige à squatter le trottoir pour éviter toute perturbation à la circulation routière», soutiennent-ils.
Sur un autre volet, les transporteurs de la ligne Bouira-El Asnam soulèvent un autre problème majeur. Ils évoquent le fait que cette ligne de la RN5 connaît un trafic très important, toutes les lignes menant à l'est de la wilaya y passent, notamment vers M'chedallah,Bechloul, Ahl El kseur. Ainsi, les bus qui effectuent les longs trajets font le ramassage des voyageurs à tous les arrêts, qu'ils trouvent sur leur passage.
Devant cette situation, les grévistes attendent que les autorités agissent pour solutionner ce problème. «Si ça continue de cette façon et que d'autres transporteurs travaillant dans d'autres lignes viennent prendre les passagers de nos arrêts, et que si débrayage il y a, la direction assumera pleinement ses responsabilités», ont-ils menacé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.