«C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Répéter, vaut souvent, convaincre!    Fin de parcours du touriste judiciaire    Sur la «piste» du nil    Un pays à la recherche de son destin    Trois projets de loi adoptés    Le Parlement espagnol bouscule Sanchez    «Bâtissons des projets communs!»    Le prince de Monaco a séjourné à Oran    L'entrée fracassante des Algériens    Messi poussé vers la sortie?    Le club à l'affût pour Neymar    L'été en pente douce    La grande vadrouille    Oran sous psychotropes    «Je veux rallumer la Bougie»    Le HCA lance le débat    Clôture en apothéose    La Banque d'Algérie émet une pièce de monnaie métallique de 200 DA    JM/handball/ dames Gr.A - 1re journée : le point après Algérie - Croatie 21-31    JM /Athlétisme (2e journée) : Abdelmalik Lahoulou décroche le bronze sur 400M haies    JM/Boxe dames : Hadjila Khelif (-60 kg) offre à l'Algérie une 2e médaille d'or    60e anniversaire de l'Indépendance: l'ANP organise un défilé militaire mardi prochain    Sommet de l'Unesco : Belabed met en avant l'intérêt accordé par l'Etat à l'éducation et à l'enseignement    Le ministre de la Communication installe les nouveaux DG d'El Chaâb et d'El Massa    Lamamra à Beyrouth pour prendre part à la Réunion consultative des ministres arabes des Affaires étrangères    OM: Sampaoli, c'est fini ! (officiel)    Assurances: le DG de la CNMA, Cherif Benhabilès, élu vice-président de l'OAA    Formation/enseignement professionnels: diversifier les offres de formation en tenant compte des spécialités prioritaires    Front Polisario: le massacre horrible perpétré par les autorités marocaines contre les migrants africains, "un crime presque parfait"    Inter Milan: Onana et Mkhitaryan, c'est signé !    Aïd Adha: mise en place d'un système d'encadrement sanitaire au niveau des points de vente de bétail et abattoirs autorisés    Grand Prix Assia Djebar du roman : les lauréats distingués à Alger    JM 2022: Oran vibre au rythme de la mode algérienne et de l'habit traditionnel    Sidi Bel-Abbes: ouverture du festival international de danse populaire    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    Tlemcen: Les promesses du PDG de Sonelgaz    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'heure de vérité a sonné pour Rabat
SAHARA OCCIDENTAL
Publié dans L'Expression le 15 - 04 - 2009

L'émissaire spécial américain pour le Proche-Orient ne devrait pas prendre pour argent comptant les allégations du Makhzen sur la violation du cessez-le-feu par le Front Polisario.
La lumière est faite sur les gesticulations du Royaume du Maroc à propos d'une prétendue violation du cessez-le-feu par le Front Polisario. Mohammed VI devait recevoir hier l'émissaire spécial américain pour le Proche-Orient. Selon le porte-parole du département d'Etat américain, l'escale marocaine fait partie de la tournée de George Mitchell au Proche-Orient. «Je pense que le sénateur Mitchell est en route vers le Maroc et aura des discussions évidemment avec les autorités marocaines».
Nul doute que même si le conflit du Moyen- Orient est au coeur de ces consultations, celui qui concerne le Sahara occidental ne passera pas sous silence surtout que le terrain y a été soigneusement préparé.
La dernière manoeuvre date de moins d'une semaine. Une marche à laquelle ont participé plus de 1400 membres d'ONG espagnoles pour dénoncer le «mur de la honte» érigé par les autorités marocaines et qui coupe en deux les territoires sahraouis fut dénoncée par le trône alaouite comme une violation du cessez-le-feu.
Il fallait bien trouver quelque chose à se mettre sous la dent et à agiter à la face de la nouvelle administration américaine qui ne semble pas comme la précédente vouloir accorder un blanc-seing aux thèses marocaines. Le Front Polisario a vivement protesté contre les accusations du Maroc.
«Contrairement aux allégations de Rabat, ce qui s'est passé vendredi n'était qu'une manifestation pacifique de civils sahraouis et étrangers qui n'étaient ni armés ni munis de détecteurs de mines et n'ont pas tiré un seul coup de feu», a affirmé son représentant à l'ONU dans un message de protestation qu'il a adressé au Conseil de sécurité. La diplomatie sahraouie ne s'en laisse pas conter et elle a prouvé qu'elle pouvait mener ses missions à bon port.
L'ex-envoyé spécial au Sahara occidental, Van Walsum, ne l'a-t-il pas appris à ses dépens lorsqu'il avait déclaré en 2008 à l'issue du IVe round de négociations entre le Front Polisario et le Maroc, à Manhasset, que l'indépendance du Sahara occidental était irréaliste.
Sa mission a pris fin en août 2008 après une vigoureuse riposte des diplomates sahraouis. Et ce n'est certainement pas ce dernier pétard mouillé des autorités marocaines qui, de surcroit, n'arrêtent pas de tenter d'impliquer l'Algérie qui reste sourde à ce qui ressemble à des appels du pied, qui va tempérer leurs ardeurs.
Contre les mensonges tissés de toutes pièces par le colonisateur marocain, ils donnent la véritable version des faits: «Plusieurs jeunes Sahraouis ont été blessés par l'explosion de mines antipersonnel posées par le Maroc et l'un deux a été amputé du pied» a expliqué le représentant du Front Polisario à l'ONU. «Rabat a délibérément déformé cette manifestation pacifique afin de la présenter comme une violation du cessez-le-feu» a ajouté Ahmed Boukhari.
Pourquoi n'accorderait-on pas toute la crédibilité qu'elle mérite à cette mise au point aussi importante que nécessaire?
Les réfugiés sahraouis de Tindouf n'ont-ils pas été qualifiés de «séquestrés» par les autorités marocaines et tous ceux qui ont prêté allégeance au trône? George Mitchell, reçu hier par le Président Abdelaziz Bouteflika, peut le contrôler et ne pas prendre pour argent comptant les déclarations mensongères de Rabat.
Les choses sérieuses commencent pour Mohammed VI.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.