Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Lutte contre les feux de forêt : Henni appelle les services des forêts à redoubler de vigilance    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Création de la coordination mondiale des jeunes pour la solidarité avec le Sahara occidental    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Man City - Mahrez : "À Liverpool, je sais qu'ils nous détestent, mais..."    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Karaté-do - Championnat national: La région du Centre se distingue à Tlemcen    Raison politique ou économique ?    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    MC El-Bayadh: Un authentique exploit    Saïd Bouteflika jette un pavé dans la mare    Mbappé : La Liga va déposer plainte    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    L'appel de Chanegriha    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Paroles d'experts    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Combien au premier trimestre 2022?    Youcef Cherfa ausculte son secteur    Le RND affiche son total soutien    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Promouvoir le rôle de la société civile et en faire un partenaire efficient    Le Président Tebboune reçoit le ministre congolais des Hydrocarbures    Henni prévoit une récolte record en matière de céréales    Chanegriha appelle les Algériens à adhérer "avec force" à l'initiative "Main tendue" annoncée par le président Tebboune    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Situation dans les camps de réfugiés sahraouis: Le Makhzen pris «en flagrant délit d'escroquerie diplomatique»    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Le nouveau baccalauréat et l'immense champ des arts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abbas fait volte-face
REPORT DU RAPPORT GOLDSTONE
Publié dans L'Expression le 07 - 10 - 2009

L'annonce survient alors que M.Abbas est sur la sellette, accusé d'avoir cédé à des pressions US pour renvoyer aux calendes grecques l'examen du rapport de l'ONU sur l'agression de Ghaza.
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, «examine sérieusement» la possibilité de recommander de référer devant l'ONU un rapport fustigèant l'attitude d'Israël, lors de l'agression de la bande de Ghaza, a-t-on appris hier de source palestinienne. Cette initiative marque un retournement du président Abbas, favorable à un report du vote de l'ONU sur ce rapport controversé et qui a été très vivement critiqué dans les rangs palestiniens, y compris dans son propre camp. «Le président Abbas examine sérieusement la possibilité de demander au bloc arabe et islamique de présenter officiellement le rapport Goldstone aux organes internationaux, y compris l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité des Nations unies», a déclaré le négociateur palestinien, Saëb Erakat. L'annonce survient alors que M.Abbas est sur la sellette, accusé d'avoir cédé à des pressions des Etats-Unis pour remettre aux calendes grecques l'examen du rapport de la commission d'enquête de l'ONU sur l'agression israélienne contre Ghaza. Celui-ci accuse notamment Israël de «crimes de guerre» et de crimes pouvant être assimilés à des «crimes contre l'humanité» durant son agression contre le territoire palestinien en décembre-janvier dernier. L'offensive israélienne contre la bande de Ghaza, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009, a fait plus de 1400 morts palestiniens, en majorité des civils, selon des sources médicales palestiniennes. Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a reporté à sa session de mars 2010 le vote d'une résolution sur ce rapport. M. Erakat a reconnu que la nouvelle décision de M.Abbas intervenait «à la lumière de la polémique née autour de ce report.» «Nous voulons débattre du rapport devant les organismes internationaux (...) afin de s'assurer que les crimes d'Israël contre notre peuple ne se reproduiront plus», a-t-il souligné. Le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Ghaza, a accusé M.Abbas d'avoir personnellement commandité ce report, et a prévenu hier que cela pourrait avoir des conséquences sur le dialogue interpalestinien mené sous l'égide de l'Egypte. «Toutes les factions palestiniennes, y compris le Hamas, sont en colère contre l'Autorité (palestinienne) après ce qui s'est passé avec le rapport Goldstone et cela pourrait affecter les arrangements pour le dialogue», a déclaré le porte-parole du Hamas, Fawzi Barhoum.
Si la Syrie à critiqué à demi-mots le report de l'examen du rapport Goldstone en reportant sine-die la visite à Damas du président palestinien, Mahmoud Abbas, le Qatar est, en revanche, passé à l'offensive, en affirmant hier que l'Autorité palestinienne, et non les pays arabes et islamiques, avait demandé le report du vote sur le rapport de l'ONU fustigeant l'attitude d'Israël pendant la guerre de Ghaza. «Le délégué palestinien a demandé le report de l'examen du rapport au cours de la réunion le 2 octobre du Conseil des droits de l'homme de l'ONU et a informé tous les participants de sa demande», a déclaré le directeur du bureau des droits de l'homme au ministère des Affaires étrangères, cheikh Khaled ben Jassem Al Thani. «Nous ne serons pas plus royalistes que le roi, puisque les Palestiniens ont, eux mêmes, demandé le report», a ajouté le responsable qatari dans des déclarations à la chaîne satellitaire Al Jazeera.
Cheikh Khaled a démenti que la demande de report ait été formulée à la demande du groupe arabe et islamique à l'ONU, comme l'avait annoncé l'Autorité palestinienne. Il a estimé que «le vote aurait pu avoir lieu et je crois qu'une bonne occasion (de condamner Israël) a été perdue et pourrait ne pas se renouveler».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.