Azzedine Mihoubi nouveau SG du RND    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Un pétrolier algérien contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Un accueil triomphal aux champions d'Afrique    Savoir goûter à la vie    Equipe nationale: Une progression remarquable    Un mort et deux blessés sur le 4ème périphérique    Bouira: 49,99% le taux de réussite au baccalauréat    Une locomotive calcinée et près de 7 hectares de chaumes ravagés par les flammes    Le festival de la chanson oranaise revient    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Initiative du Forum de la Société civile : Un panel pour piloter un dialogue national    Coïncidant avec la finale de la CAN : Les marches populaires dans une ambiance de stade    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    CAN-2019: En fête, l'Algérie championne d'Afrique 29 ans après    Distinction : L'Algérien Bennacer élu meilleur joueur du tournoi    Ambiance : Alger en "feu" fête la deuxième étoile continentale des "Verts"    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Alger: 90 établissements hôteliers réceptionnés au cours des 3 prochaines années    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    Hadj Ghermoul libéré    Quatre narcotrafiquants arrétés    Prés de 30 millions de dollars en 5 mois    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    L'onction qui trahit la manœuvre ?    Pas de représentant algérien à la CAF    Arrestation des voleurs de portables en série    Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    Téhéran évoque des "accusations délirantes"    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    sortir ...sortir ...sortir ...    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Un navet en salade    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Les pilleurs reviennent pour s'immuniser»
MOUSSA TOUATI À PROPOS DES SENATORIALES
Publié dans L'Expression le 10 - 10 - 2009

Le patron du FNA a voulu marquer sa sortie pour jauger ses capacités de mobilisation.
«Les transactions ont commencé, les ventes et les achats des voix se font à la commune comme à la wilaya», a révélé Moussa Touati qui n'a pas mis des gants pour s'en prendre aux candidats des prochaines sénatoriales. Lors de la rencontre avec ses militants, jeudi dernier à Oran, le patron du FNA a qualifié les candidats de certains partis de «revenants pour quémander l'immunité après avoir mis à sac l'Algérie». Le responsable du FNA a voulu marquer sa sortie d'Oran pour jauger ses capacités de mobilisation et voir par là même où en est la place de son parti sur l'échiquier politique national. Ainsi, à la faveur des sénatoriales, Moussa Touati a «décrété» le recours aux alliances sans exception, y compris avec le MSP. «Nous ferons des concessions dans des wilayas à la seule condition que nos alliés fassent preuve d'honnêteté dans leur démarche», a-t-il averti avant d'ajouter que cette alliance connectera le FNA aux partis disciplinés où il n' y a pas de zizanie. Pourtant ses propres bases, en particulier celles d'Oran, Tissemsilt et Médéa vivent, depuis la dernière présidentielle, au rythme d'une crise. À Oran, deux clans se livrent une bataille féroce. Le premier est guidé par Fethallah et Mekhalid, deux députés du FNA. Le second est mené par le duo Zerrouki Mohamed, membre du conseil national et le député Abou. Ayant à peine tenté d'occulter cette évidence qui prévaut au sein du bureau d'Oran, Moussa a, sur place, eu droit à plusieurs mises au point et correctifs lui ayant été formulés par le duo aux positions inflexibles composé de Zerrouki et Abou. «Plus jamais d'affaires au détriment du FNA, parti des pauvres!», s'est révolté Zerrouki assis aux côtés de Moussa Touati.
Ce dernier, sans faire dans le détail, n'a pas hésité à fustiger ses camarades de l'autre clan en les accusant de tous les maux qui rongent leur parti. D'autre part, le chemin qui mène vers la chambre basse est jonché de coups bas, les frères ennemis du FNA semblent décliner le règlement de leur compte en public. Cette nouvelle donne est, semble-t-il, ancrée dans les esprits des militants d'Oran du Front national algérien.
En effet, ils sont plusieurs élus locaux qui ne sont pas près de lâcher leur chef, Moussa Touati, mais ils lui reprochent, publiquement, d'avoir fermé l'oeil sur les agissements du député Fethallah. Ce dernier est, selon les mécontents, sur le terrain se mobilisant pour les sénatoriales avec la bénédiction de Moussa Touati tandis qu'un autre député, Abou, s'attelle, lui aussi, à cette mission. La fin de la guerre de leadership n'est pas pour demain, le premier responsable du FNA s'inscrit dans une tout autre logique, celle de la mobilisation. «La place revient aux militants, actifs, eu égard aux grands événements, comme les élections de 2012 qui approchent. Le FNA doit réitérer sa suprématie en préservant sa place comme étant la troisième force politique nationale», a-t-il lancé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.