Le Parti de la liberté et de la justice tient son 2e congrès    Naples : Une piste en Italie pour Adam Ounas    M. Lamamra présente à Malabo un exposé sur le rapport du président de la République sur la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent en Afrique    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Le partenariat avec des entreprises mondiales, principal axe de la politique énergétique nationale    Les Palestiniens célèbrent le 58e anniversaire de la création de l'OLP    Football / Ligue 1 algérienne : la JSK consolide sa place de dauphin    Ouverture prochaine d'un hôpital des urgences médico-chirugicales à Annaba    Variole du singe: le ministère de la Santé prêt à assurer la protection des citoyens    Des chercheurs et des moudjahidine reviennent sur le parcours révolutionnaire du défunt moudjahid Salah Boubnider    Tenue de la 3e session des concertations politiques algéro-vietnamiennes    Amnesty International appelle l'occupant marocain à arrêter de "harceler" les militantes sahraouies    Les jeunes appelés à demeurer fidèles au serment des chouhada et poursuivre les efforts pour le développement du pays    Tebboune en Italie: «Convergence totale» des points de vue    Equipe nationale: Sept nouveaux joueurs retenus par Belmadi    Boxe - Imène Khelif : Une footballeuse devenue championne de boxe    Le ministre du Travail: Une nomenclature des métiers en cours de finalisation    La liberté de tuer    Hadj: Début des procédures administratives    Une opération de contrôle des centres de remise en forme: Des produits chimiques périmés saisis    Gdyel: Deux blessés dans l'explosion d'un chauffe-bain    Rupture des médicaments: Le Syndicat national des pharmaciens rassure    APN: Déchéance de Mohamed Bekhadra de son mandat de député    Tiaret: Le percussionniste d'Ali Maâchi n'est plus    75ème édition du festival de Cannes - Entre l'Algérie et le Maroc, la guerre des Chiffons    Le Caftan bleu, le film mal cousu de Maryam Touzani en clôture d'Un certain Regard    Une sprinteuse algérienne aux portes de l'UTEP    Moscou accuse l'Occident de bloquer les exportations d'Ukraine    L'armée du Niger élimine une quarantaine de terroristes    Un «berceau de l'espoir» malgré de nouveaux défis    Mouvement dans les services externes    Me Bitam dame le pion à Salah Hadjam    L'accès sera-t-il réellement gratuit?    Le grand apport de l'arbre    Un réseau de dealers démantelé à Draâ Ben Khedda    La diplomatie parlementaire à l'honneur    La chèvre kabyle en voie de disparition    Les assurances de Zeghdar    La belle!    Brèves Omnisports    Bouslimani brandit «l'arme» médiatique    Tebboune visite la prison du roi numide Jugurtha    «Les cultures entretiennent un dialogue musical»    Le Président Tebboune regagne Alger au terme d'une visite d'Etat en Italie    Lancement de la chaîne parlementaire: ancrage de l'exercice démocratique    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie au Népal    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Je n'en pouvais plus!»
ALAIN MICHEL, EX-ENTRAÎNEUR MOULOUDEEN
Publié dans L'Expression le 25 - 11 - 2009

C'est avec beaucoup de peine que le technicien français des Vert et Rouge a quitté le club dimanche dernier.
L'Expression: Cette fois-ci, c'est effectivement votre retrait définitif de la barre technique du MCA, comment est-ce possible alors que le MCA est leader?
A. Michel: L'idée avait taraudé mon esprit et germé. Depuis longtemps j'avais pris la résolution face la JSM Béjaïa. C'était en quelque sorte, le dernier match pour moi à la tête de cette équipe. Ce n'est pas de gaieté de coeur, mais vous savez le football est ainsi fait. Cela me fait de la peine de voir que ce que nous avons fait depuis plus d'une année partir en fumée comme ça. Je me remémore encore les difficultés que je rencontrais lorsque l'équipe glissait dans les profondeurs du classement. Grâce à la volonté de tous, des dernières loges, nous nous sommes hissés à la place de leader. A vous d'en juger l'immensité de la performance malgré toutes les difficultés que nous avons rencontrées. Franchement, je n'en pouvais plus, j'étais obligé de partir.
Quelle a été la réaction des dirigeants après cette rupture unilatérale et soudaine?
J'ai vivement souhaité que les choses évoluent dans le sens positif, mais hélas, j'ai vite fais de déchanter. Je ne pouvais pas vivre de promesses et me contenter du virtuel.
Je ne pouvais plus accepter de continuer alors que j'attendais qu'on alimente mon compte de plus de 60.000 euros. Moi aussi, j'ai des obligations financières. Cela ne pouvait plus continuer ainsi. J'ai de la peine vis-à-vis des joueurs et des supporters, mais c'était le dernier recours car toutes chose a ses limites.
Tout de même, cette situation ne devrait pas atteindre ces proportions. J'ai toujours eu de bons rapports avec tout le monde, mais chaque chose a une fin, notamment quand il n'existe pas de répondant à vos doléances et besoins.
Quelle sera l'issue finale que connaîtra ce triste épisode ?
Il y a mes proches qui ont pris les choses en main et ils sont chargés de régler ce problème et trouver une solution à l'amiable et dans les plus brefs délais avec les dirigeants.
Les clauses de mon contrat sont clairs et me permettent de m'en aller librement à tout moment. J'ai accepté de signer pour une somme nettement inférieure de ce que je percevais, mais je ne saurais tolérer de me verser deux mois de salaire seulement si je décidais de ne plus poursuivre l'aventure avec le club.
Il faut cependant comprendre que ce n'est point un règlement de compte, c'est juste que nous sommes arrivés à une situation de non-retour et atteint le seuil et les limites de notre collaboration. Nous ne pouvions aller au-delà.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.