Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ban condamne un blocus israélien «inacceptable»
LE SECRETAIRE GENERAL DE L'ONU À GHAZA
Publié dans L'Expression le 22 - 03 - 2010

La visite de Ban intervient dans un climat tendu sur le terrain, au moment où les Etats-Unis tentent de lancer des discussions indirectes entre Israéliens et Palestiniens.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné hier à Ghaza le blocus israélien «inacceptable» contre le territoire palestinien, tandis que Washington tente de relancer le processus de paix via leur médiateur George Mitchell malgré la tension sur le terrain. «J'ai dit clairement et de manière répétée aux dirigeants israéliens que leur politique de bouclage n'est pas tenable et qu'elle est mauvaise», a déclaré M.Ban à Khan Younès, dans le sud de la bande de Ghaza. «Elle inflige des souffrances humaines inacceptables à la population de Ghaza. Cette politique est également contre-productive. Elle affaiblit les modérés et donne du pouvoir aux extrémistes», a-t-il dit. Au premier jour de sa tournée en Israël et dans les territoires palestiniens samedi, M.Ban avait dit «comprendre et partager» les inquiétudes d'Israël vis-à-vis du mouvement islamiste palestinien Hamas au pouvoir à Ghaza depuis juin 2007. Mais il a fait part de sa «certitude que le blocus peut être levé tout en répondant aux légitimes préoccupations sécuritaires d'Israël».
La bande de Ghaza, une étroite bande sablonneuse surpeuplée (1,5 million d'habitants, dont 85% dépendent de l'aide internationale), vit sous embargo israélien depuis juin 2007. Elle a été la cible d'une agression israélienne dévastatrice (27 décembre 2008 - 18 janvier 2009), destinée officiellement à mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes contre le sud d'Israël. Elle a fait plus de 1400 morts côté palestinien et 13 côté israélien.
A son entrée dans la bande de Ghaza hier matin, M.Ban a été accueilli par des enfants portant des pancartes appelant à la levée du blocus. Sa visite intervient dans un climat tendu sur le terrain, au moment où les Etats-Unis tentent de lancer des discussions indirectes entre Israéliens et Palestiniens dans le but de remettre sur les rails le processus de paix, interrompu depuis fin 2008. Deux Palestiniens ont été tués par balles par l'armée israélienne près de Naplouse en Cisjordanie occupée, alors qu'ils tentaient de poignarder un soldat, selon l'armée d'occupation israélienne. La veille déjà, deux Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne en Cisjordanie.
Par ailleurs, au moins huit roquettes ont été tirées ces derniers jours contre Israël depuis Ghaza, en dépit du cessez-le-feu observé de facto par le Hamas, dont une a tué un ouvrier agricole thaïlandais. Sur le front du processus de paix, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, à quelques heures de sa rencontre avec M.Mitchell, a réitéré son refus de geler la colonisation à Jérusalem-Est occupée, affirmant que la politique de construction israélienne dans la Ville sainte était «la même qu'à Tel-Aviv».
La mission de M.Mitchell intervient dans la foulée d'une réunion à Moscou du Quartette pour le Proche-Orient (ONU, Etats-Unis, Union européenne, Russie), qui a exhorté «le gouvernement israélien à mettre un terme à toutes les activités de colonisation» et à la reprise des négociations pour un accord d'ici à 24 mois. Outre M.Netanyahu, l'émissaire américain devait rencontrer le ministre de la Défense Ehud Barak ainsi que M.Ban. Aujourd'hui, il doit s'entretenir en Jordanie avec le président palestinien Mahmoud Abbas qui réclame un gel de la colonisation avant la reprise de tout dialogue avec Israël.
Le début des négociations indirectes a été différé après la décision le 9 mars de l'Etat hébreu de lancer la construction de 1600 nouveaux logements à Jérusalem-Est occupée, qui a provoqué une «brouille» entre Israël et les Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.