JM Oran-2022: prise en charge par le MJS des programmes de préparation de 325 athlètes    Manchester City: Elu homme du match, Mahrez buteur face à Wolverhampton (Vidéo)    Ces habitudes nocturnes qui vous font prendre du poids    Man City : Guardiola ne tarit pas d'éloges à l'égard de Mahrez : "Il est exceptionnel"    Radiothérapie: de nouveaux centres prochainement à travers plusieurs wilayas    Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Le chantier des 120 logements LSP d'Arzew à l'arrêt depuis 16 ans: Protestation des souscripteurs devant la direction du logement    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Renforcement des capacités digitales dans l'enseignement supérieur: Lancement officiel hier du projet européen [email protected]    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    Ministère de l'Industrie pharmaceutique: Dernières retouches avant la fabrication du vaccin «Spoutnik V»    La brindille que tu méprises t'éborgnera    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Tout est sous contrôle    10.000 logements à la clé    Une femme égorgée à son domicile    Une Fédération pour les énergies renouvelables    La 2A devient GIG-Algeria    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un éventuel report toujours en discussion
SECOND TOUR DE LA PRESIDENTIELLE EN GUINEE
Publié dans L'Expression le 23 - 10 - 2010

Le (nouveau) président de la Céni entend recueillir tous les avis avant de se prononcer sur un nouveau report du scrutin, quatre mois après le premier tour.
A la veille du second tour de la présidentielle, la Guinée attendait toujours hier de savoir si le scrutin tant attendu sera maintenu ou reporté, à l'issue d'une série de rencontres menées par le nouveau président de la Commission électorale à ce sujet. «Les consultations continuent ce vendredi (hier, Ndlr) avec les candidats Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé», a annoncé le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), le général ma-lien Siaka Toumani Sangaré. Le président de la Céni entend recueillir tous les avis avant de se prononcer sur un nouveau report du scrutin, quatre mois après le premier tour.
Le second tour avait été initialement prévu le 19 septembre avant d'être reporté à demain. Le général Sangaré avait déjà rencontré jeudi les principaux acteurs du processus électoral. Selon lui, «le comité de suivi et d'évaluation des actes préparatoires du second tour a conclu que la date du 24 octobre serait difficile à tenir». En fin de matinée, l'officier malien devait se rendre au quartier général de campagne du candidat Cellou Dalein Diallo, ancien Premier ministre sous le régime du défunt général Lansana Conté, qui se présente pour la première fois à la présidentielle et a recueilli 43% des voix au premier tour, le 27 juin.
Le général Sangaré souhaitait ensuite s'entretenir avec l'autre candidat, Alpha Condé, opposant historique à tous les régimes depuis l'indépendance de l'ex-colonie française en 1958, qui a rassemblé 18% des suffrages au 1er tour. Cependant, Alpha Condé poursuivait sa campagne dans le pays et ne devait rentrer à Conakry que dans l'après-midi d'hier. «Qu'il soit là ou non, nous rencontrerons les responsables de son parti», a déclaré le général Sangaré.
Pour sa part, la syndicaliste guinéenne Rabiatou Serah Diallo, présidente du Conseil national de la transition (CNT, faisant office de Parlement) a semblé favorable au report. «Est-ce que la date du 24 octobre, on peut la tenir?», s'est-elle interrogée devant la presse, après avoir fait part de son «inquiétude» au général Sangaré. «Les élections du deuxième tour, c'est capital pour notre pays et pour l'Afrique.
Il faut qu'on réussisse, que l'on fasse des élections transparentes, démocratiques, qui ne vont pas être contestées» car «nous ne voulons pas qu'il y ait encore des violences dans le pays», a-t-elle insisté. Au nom du Conseil national des organisations de la société civile guinéenne (Cnosg), Aziz Diop, abonde dans le même sens: «Ces élections sont extrêmement importantes pour que la Guinée rejoigne le concert des nations et amorce un développement harmonieux» après 25 ans de régimes militaires et de marasme, a-t-il affirmé. «Mais on trouverait tout à fait normal de reporter d'une ou deux semaines le scrutin, pour des raisons techniques, car une semaine dans la vie d'une nation, ça ne compte pas beaucoup si de bons préparatifs peuvent garantir la paix», a-t-il dit. Selon lui, «les procès verbaux de centralisation des résultats ne sont arrivés de Paris que le 16 et pour pouvoir les distribuer dans les bureaux de vote d'un pays tel que la Guinée, cela prend pratiquement cinq jours». «Certains n'ont toujours pas reçu leur carte d'électeur», a-t-il ajouté. Jeudi soir, Cellou Dalein Diallo avait déclaré à la foule de ses partisans massée sur l'esplanade du Palais du peuple à Conakry: «Je veux vous demander une chose: c'est d'avoir le comportement, la dignité des électeurs qui ont gagné déjà l'élection. Il faut combattre la violence, respecter l'adversaire». Hier après-midi, Alpha Condé devait, à son tour, organiser un grand meeting de fin de campagne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.