Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Algérie-Mauritanie le 3 juin à Blida    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Le football est piégé    "PAS DE MUSELIÈRE"    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une commission pour préparer le cinquantenaire
«A quand la qualité?» LES SENATEURS DEBATTENT DE LA REALISATION DES PROJETS
Publié dans L'Expression le 21 - 12 - 2010

Le problème de la qualité de la formation et des projets réceptionnés se pose avec acuité.
Le simple citoyen aura constaté que le nombre des infrastructures et édifices s'est multiplié ces dernières années. Bien sûr au plan de la quantité. Mais la qualité et les services qu'ils offrent sont loin d'être atteints.
Hier, lors des débats sur la Déclaration de politique générale du gouvernement, des sénateurs ont longuement abordé cette question interpellant, notamment le Premier ministre. «Quelqu'un qui se promène dans les villes algériennes sera ébahi par le nombre d'infrastructures nouvellement réalisées mais il sera également choqué du fait que ces mêmes infrastructures sont restées fermées faute de gestionnaires et se transforment en lieu de débauche et de consommation de la drogue», a illustré un sénateur du RND.
Ce dernier a estimé, en outre, qu'il faut revoir tout ce qui est relatif au programme des 100 locaux promis par le chef de l'Etat pour chaque commune.
Ce sénateur du même parti que le Premier ministre, a déploré le fait que le projet lancé il y a quelques années consistant à doter chaque commune d'une bibliothèque communale n'ait pas abouti, et appelle avec insistance le gouvernement à équiper en matériel nécessaire ces infrastructures.
«Quand allez-vous vous intéresser à la qualité après la quantité?», s'est demandée pour sa part la sénatrice du tiers présidentiel, Mme Bitat-Drif Zohra.
La sénatrice du tiers présidentiel, Mme Bitat-Drif Zohra a suggéré, hier, dans le cadre du débat sur la Déclaration de politique générale du gouvernement, l'installation d'une commission nationale à haut niveau pour préparer la célébration du 50e anniversaire de l'Indépendance. Cette commission doit être constituée, selon la proposition de la sénatrice, de cadres, experts et moudjahidine pour préparer comme il se doit ce cinquantenaire de l'Indépendance de l'Algérie. Cet évènement intervient, faut-il le souligner, le 5 juillet 2012, c'est-à-dire dans 18 mois environ.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.