OL : Slimani a participé à sa première séance d'entrainement    Atlético : Dembélé remercie Aulas    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Imposante marche du RCD
BEJAIA
Publié dans L'Expression le 30 - 01 - 2011

Déterminé à marcher dans la foulée de l'action du 22 janvier dernier, le parti de Saïd Sadi a ratissé large relativement à ses dernières marches organisées à Béjaïa. «Où va l'Algérie?», «Pour un changement radical», «Levée immédiate de l'état d'urgence», «Libération sans conditions des détenus», «Dissolution de toutes les institutions élues», «Abas la répression, «Liberté d'expression», «Démocratie et justice sociale», «Dignité, justice et liberté».
Ce sont là autant de slogans scandés et inscrits sur des banderoles hier lors de la marche du RCD à Béjaïa. Des slogans déployés comme des cris de détresse et de colère par des marcheurs venus par milliers de divers horizons politiques, notamment du courant démocratique. À travers une mobilisation qui s'est voulue solidaire, démocratique et revendicative, il faut dire que le RCD s'est rattrapé hier par cette imposante marche citoyenne de Béjaïa.
Les contingents de marcheurs se sont ébranlés de l'esplanade de la Maison de la culture vers le siège de la wilaya.
Prenant appui sur la situation sociale minée par la chute du pouvoir d'achat des salariés et le chômage qui touche une grande partie de la jeunesse notamment d'une part, et la conjoncture internationale secouée par le vent de la révolte (en Tunisie et en Egypte) d'autre part, le parti de Saïd Sadi a réussi l'une des marches les plus remarquables depuis ces dernières années.
En outre, sans verser dans la guerre des chiffres entre organisateurs de ladite marche et services d'ordre de la sécurité, la marche du RCD a été une réussite à plus d'un titre et sur tous les plans. Prévue à 10h, la marche s'est ébranlée près d'une heure après pour permettre à des délégations communales de gagner l'esplanade de la Maison de la culture. Outre le RCD comme entité politique, deux organisations citoyennes, le Comité estudiantin de V'gayet et la Coordination des lycéens d'El Kseur ont pris part à la manifestation. Durant le parcours, des slogans hostiles au pouvoir ont été scandés par la foule.
A l'issue de la marche et pour capitaliser une manifestation marquée par un engagement sans précédent des marcheurs, une prise de parole a été improvisée. Se succédant, tour à tour, sur la tribune, le sénateur Ikherbane, le député Derguini et les deux représentant du comité des étudiants ainsi que celui des lycéens ont exigé la libération des détenus arrêtés lors des dernières manifestations, la levée de l'état d'urgence, la restauration des libertés individuelles et collectives et la dissolution des instances élues. Cela d'une part, de l'autre, ils ont saisi cette grande opportunité pour appeler à une adhésion massive à la marche du 12 février prochain à Alger.
La manifestation du RCD, qui a rassemblé une participation responsable composée de militants politiques, s'est dispersée dans le calme sans heurts ni désagréments. Un message de civisme fort du parti de Saïd Sadi à l'égard des tenants du pouvoir qui semblent effrayés par tout ce qui est lié aux manifestations de rue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.