Les militants de RAJ réclament la réhabilitation    Rumeur et inquiétude : le convalescent et le syndrome du prédécesseur    Spectre ou menace réelle ?    Seulement 8 députés pour 5 ministres    Yacine Mebarki se pourvoit en cassation    Le militant écologiste Karim Khima acquitté    Les «qui-tu-quistes» aux abois    Quand le Parlement européen secoue le cocotier    Le niveau des barrages en nette hausse    Une récolte de 372 000 quintaux attendue    Ouverture d'un tronçon de 10 km aux véhicules légers    Incident à la station-service du Caroubier    Ferhat Aït-Ali Brahim montre la voie bancaire    Saidal signe un nouveau mémorandum    Fragile consensus politique en Libye    «Le Maroc dissimule ses pertes»    «Nous sommes en Europe, au milieu de deux extrémismes, qui, d'ailleurs, se nourrissent mutuellement»    La Chine, "plus grande menace pour la démocratie"    Vers un dénouement de la crise du Golfe    Rencontre entre les ministres des Affaires étrangères jordanien et israélien    LDC. MC Alger – Buffles FC (Bénin) : Le Doyen l'emporte sur tapis vert !    ES Sétif : Le retour de Fahd Halfaïa    Js kabylie : Mellal parle des objectifs du club    Benaraïbi, Baup et six joueurs atteints de coronavirus    USMBA-MCA mardi    Résultats Ligue 1    La CAF veut-elle reprogrammer le match ?    Fin tragique pour le petit Yanis    7 arrestations pour trafic d'armes et de stupéfiants    Le président de l'APW interpelle le ministre de la Santé    "Le vaccin pour tous"    Air Algérie dévoile son programme de vols    Plus de 200 locaux fermés    Situation des artistes au temps du coronavirus : Les temps sont durs !    Un hymne à l'amour et à la jeunesse    Une expérience unique dans le monde arabe    L'observation des oiseaux à Central Park, rare loisir en temps de Covid    Une «Histoire du fils» qui dure un siècle    Le théâtre britannique s'invite virtuellement au TNA    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    Sit-in annoncé devant les directions de l'éducation: Les directeurs des écoles en colère    Ils ont été débarqués au port de Ghazaouet: Près de 100 harraga expulsés d'Espagne    Construction automobile: «Aucun changement n'est prévu dans le cahier des charges»    Chômage et système «D»    LE LONG TUNNEL NOIR    Mgr Henri Teissier sera inhumé le 9 décembre à la basilique de Notre Dame d'Afrique    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La daïra de Annaba prise d'assaut
AFFICHAGE DES LISTES DES LOGEMENTS SOCIAUX
Publié dans L'Expression le 18 - 05 - 2011

L'heure est aux recours que les non-bénéficiaires n'hésitent pas à déposer.
Les opérations d'affichage des listes des logements sociaux se poursuivent pour le chef-lieu de la commune de Annaba. Hier, une liste de 116 logements sociaux a été affichée au bénéfice de la zone ouest de la commune de Annaba, en l'occurrence Sidi Brahim, la cité Ausas et les Lauriers-roses. Bien qu'elles aient fait des heureux parmi les bénéficiaires, elles ont aussi fait des mécontents, dont les non-bénéficiaires desdits quartiers. Ces derniers ont, comme à l'accoutumée, dès les premières heures de la matinée d'hier, pris d'assaut le siège de la daïra de Annaba, pour manifester leur mécontentement à l'égard de ce qu'ils ont qualifié d'opacité dans la confection des listes des bénéficiaires.
Les contestataires de la cité Ausas ont soulevé le cas d'un retraité ex-émigré de France, qui perçoit sa pension en euros, propriétaire de deux taxis, et qui a été porté en tête de la liste des bénéficiaires. Pis, les protestataires menacent de recourir à l'immolation collective, si les services concernés ne révisent pas cette liste.
Des propos similaires ont été tenus par les dizaines de citoyens, qui, ne figurant pas sur les listes des bénéficiaires ont, outre les cris et les pleurs, pointé un doigt accusateur en direction de ceux qu'ils considèrent comme des manipulateurs des dossiers de demandeurs de logements. Ils traiteraient, semble-t-il, avec des habitants du quartier qui ont déposé des dossiers en 2006, alors que d'autres attendent depuis 1980.
«Comment expliquer cette situation. Comment voulez-vous que l'on se montre patient, pendant que des intrus passent les premiers?», s'insurgent-ils.
«Nous avons confiance en nos autorités, la dernière fois, le chef de daïra et le wali nous ont bien reçus et ont juré que celui qui n'ouvre pas droit à un logement, ne l'aura pas...Aujourd'hui, on interpelle nos responsables pour faire barrière aux opportunistes qui s'enrichissent au détriment des vrais ayants droit», a rétorqué une mère de trois enfants, occupant depuis 16 ans une cour, dans le quartier des Lauriers-roses. Par ailleurs, les contestataires ont demandé des enquêtes supplémentaires aux services sécuritaires pour s'enquérir de la véracité de leurs déclarations.
Les forces de l'ordre se sont positionnées aux points sensibles aux environs de la daïra pour parer à toute éventualité, pendant que le mouvement de contestation se renforce par des centaines de demandeurs de logements sociaux, venus des quatre coins de la commune de Annaba pour revendiquer l'affichage des listes de leurs quartiers, qui, selon eux, ont trop tardé.
Trois quartiers ayant bénéficié de 116 logements, la commune de Annaba a déjà reçu un quota de plus de 300 logements au profit des habitants de la cité du 11 Décembre, Oued Edhab 1 et 2, le Camp marin 1 et 2.
On notera que le chef-lieu de la commune de Annaba devra bénéficier, d'ici la fin du mois de juin prochain, de plus de 1000 logements, répartis en 36 listes, concernant 36 quartiers du centre-ville de Annaba, en l'occurrence, la Colonnne, l'Elyza et autres.
L'heure est aux recours que les non-bénéficiaires n'hésitent pas à déposer au niveau des services gestionnaires de la wilaya de Annaba, sans omettre de continuer leur mouvement de contestation, au lieu d'attendre les résultats des recours engagés. C'est dire que l'opération d'affichage continue de susciter la grogne et la contestation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.