Crise politique et dialogue national: Une liste et des couacs     22ème vendredi de protestation: «Pas de dialogue sans la libération des détenus d'opinion»    Affaires Haddad et Tahkout: Ghoul en prison, Zoukh sous contrôle judiciaire    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Sénégal 0 - Algérie 1: Héroïques jusqu'au bout    Analyse - Un cocktail à l'algérienne    Comment ils ont joué    Bac: un taux de réussite de 49,06%    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Edition du 20/07/2019    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Le «Hirak» se hisse au sommet de l'Afrique des peuples !    6.800 agents et 25 laboratoires en alerte    Position du Collectif de la société civile du dialogue national    Le peuple tient le cap    Dix personnes incarcérées    Un intérêt soutenu pour la filière blé    Le groupe Sonelgaz accompagnera le programme national    Plusieurs vétérinaires pour le contrôle de la vente et de l'abattage    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Les téléspectateurs toujours emballés    Lancement de la 2e phase qualificative    Le casse-tête des médecins spécialistes    Entre satisfactions et défaillances…    Un diplomate turc tué à Erbil    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de véhicules    PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un agent de sécurité écroué
Détournement au bureau de poste Tayebi-Larbi (Sidi Bel-AbbÈs)
Publié dans Liberté le 28 - 01 - 2009

Un agent de sécurité et de la prévention au niveau du bureau de poste Tayebi-Larbi de Sidi Bel-Abbès a été placé, hier, sous mandat de dépôt par le magistrat instructeur près le tribunal de Sidi Bel-Abbès et ce, pour détournement de deniers de particuliers, apprend-on auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. En effet, c'est à la suite d'une plainte déposée contre (X) par un élève inspecteur de police répondant aux initiales K. A., 24 ans, après avoir constaté que son compte courant postal avait été débité d'une somme d'argent à travers quatre retraits consécutifs. Dès lors, une enquête a été ouverte par les éléments de la brigade économique et financière du service de la Police judiciaire, qui leur a permis de récolter les informations.
Selon ces mêmes informations, le dénommé M. M., 46 ans, en utilisant des chèques de secours a imité la signature d'un titulaire de compte CCP, répondant au nom de K. A. avant de procéder, le 18 novembre 2008, à un retrait du compte de la victime d'un montant de 500 DA, puis le 1er décembre 2008, un second retrait de 600 DA.
Dix-huit jours plus tard, l'indélicat agent de sécurité procédera à un troisième prélèvement de 600 DA et un quatrième retrait de 600 DA cinq jours après. Soit un total de 2 300 DA. Selon les premiers éléments d'informations, la victime a affirmé aux enquêteurs qu'il ne connaissait pas le mis en cause, qu'il ne lui avait jamais remis de chèque et que même les signatures portées sur les chèques de secours ont été imitées. De leurs côtés, les proposées aux guichets du bureau de poste ont affirmé avoir procédé à des opérations d'acquittement et de paiement
au profit de leur collègue, dénommé M. M., sans lui exiger au préalable de présenter les documents officiels pour ce genre de retrait, car selon eux, ce dernier avait l'habitude de remplir des chèques des usagers du bureau de poste et procédait aux encaissements pour ceux qu'il connaissait.
A. BOUSMAHA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.