Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Le Président Tebboune exhorte les jeunes à tracer leur voie vers la réussite par le travail, le savoir et la rigueur morale    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Ces partis à candidats «extra-muros»    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plus de 139 milliards de DA pour la mise à niveau de la wilaya
AIN TEMOUCHENT
Publié dans Liberté le 09 - 05 - 2009

La wilaya d'Aïn Témouchent vient d'élaborer un programme d'action quinquennal qui touche l'ensemble des secteurs d'activité et qui vise en premier lieu la mise à niveau de la wilaya en matière d'infrastructures socioéconomiques et culturelles. Le nombre d'opérations proposées au titre du prochain plan quinquennal (2010-2014) s'élève à 417 actions totalisant une enveloppe financière globale
de 139,8 milliards de DA.
En effet, après la phase de reconstruction de la zone sinistrée qui a été entamée au lendemain du séisme qui a frappé la région le 22 décembre 1999 pour laquelle une enveloppe financière de l'ordre de 7 milliards de DA lui a été consacrée sur une dotation globale de 23,4 milliards de DA, la wilaya de Aïn Témouchent a fait l'objet d'une attention particulière de la part des pouvoirs publics à la faveur du plan quinquennal de soutien à la croissance 2005-2009, et ce, si l'on tient compte de la dotation financière qui lui été allouée au titre des programmes déconcentrés et dont le montant s'élève à 52,4 milliards de DA, soit plus du double du précédent plan. Il va sans dire que les secteurs des travaux publics et de l'hydraulique se sont taillé la part du lion avec 24 milliards de DA qui représentent un taux de 46% de l'enveloppe globale qui a été consacrée à ce programme. Sept autres secteurs dont ceux du logement, de la jeunesse et les sports, l'urbanisme, l'éducation, la santé, l'enseignement supérieur ainsi que les infrastructures administratives se sont partagé 20,4 milliards de DA. Selon le bilan d'activité de l'année 2008 présenté au début de cette semaine devant l'APW qui l'avait approuvé comme une lettre à la poste, l'exécution de ce programme a permis une amélioration sensible des principaux indicateurs économiques de la wilaya et qui se résume en une prise en charge effective des préoccupations de la population mais aussi et surtout une mise à niveau de la wilaya en terme d'infrastructures socioéconomiques et même culturelles.
Le programme de développement en cours totalise à la fin de l'exercice écoulé 686 opérations engagées pour un montant de plus de 39 milliards de DA avec un taux de réalisation estimé à 48%. Dans le même sillage, la wilaya a bénéficié et ce, pour le seul exercice 2008, d'une enveloppe financière de 11,11 milliards dont près de 2,6 milliards de DA étaient destinés au réajustement du programme en cours. Là aussi, ce sont les secteurs gros consommateurs qui ont se sont emparés des 87% de l'enveloppe, d'où l'importance accordée par les pouvoirs publics en matière de développement local. Il s'agit notamment, des TP, urbanisme, infrastructures administratives, santé, éducation et enseignement supérieur. Quant au plan d'action de l'exercice en cours celui-ci s'articulera pour l'essentiel autour de l'achèvement de l'important programme quinquennal de développement en cours et le lancement de celui inscrit en 2009 au profit de la wilaya. D'un montant de 11,6 milliards de DA, ce programme dont 6,9 milliards de DA seront destinés à la prise en charge des dégâts occasionnés par les intempéries englobe un chiffre de 10 834 millions de DA consacré au programme sectoriel de développement (PSD) et 766 millions de DA au titre des PCD. Il va sans dire que la priorité a été accordée aux secteurs de l'hydraulique avec un taux de répartition de 45% suivi des secteurs des TP et de l'éducation avec respectivement 17% et 14% de l'autorisation de programme globale.
M. Laradj


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.