Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 8ème journée    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Real Madrid: Jovic bien prêté à Francfort (off.)    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Casoni plie bagage    Le match à ne pas rater pour les Verts    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Ce que peut apporter Slimani à Lyon    Le rabatteur    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Football - Ligue 1: Sétif, Alger et Tlemcen pôles d'attraction    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le barrage de Koudiet Acerdoune opérationnel
Abdelmalek Sellal à Bouira jeudi
Publié dans Liberté le 09 - 05 - 2009

Mercredi dernier a été caractérisé par une impulsion hydraulique bien “visible”. Cette journée printanière a vu pas moins de trois événements se dérouler en même temps et dont l'impact touche l'est de la capitale et cinq autres wilayas.
Cette journée a coïncidé avec deux “infos” tombées le jour même et qui ne sont pas passées inaperçues. La première a été l'annonce de la reprise “normale” de la distribution d'eau sur l'est d'Alger, prévue l'après-midi même après plusieurs jours de coupure.
La grogne ne cessait d'augmenter au fil des journées, surtout qu'elle concernait quelque 600 000 habitants. La seconde concerne le contrat de construction du barrage de Tabelout à Jijel dont l'annonce officielle de l'octroi a été faite le jour même.
C'est le groupement franco-italien de CMC Di Revenna et de Razel qui a été “l'élu” pour la bagatelle de 176 millions de dollars. Un contrat qui n'est pas le premier pour le groupe français. C'est Razel, qui était l'entreprise réalisatrice du barrage de Koudiet Acerdoune. Cette annonce coïncide avec la sortie in situ de Abdelmalek Sellal. Il s'agit de sa première sortie en tant que ministre des Ressources en eau après l'avoir “quitté” (pendant cette période Ould Kablia a été son intérimaire) tout au long de la campagne électorale.
Si pour beaucoup d'“habitués” il s'agissait d'une simple visite d'inspection, pour d'autres c'était pour beaucoup plus une occasion de voir de plus près plusieurs infrastructures hydrauliques et d'autres “œuvres” de la wilaya de Bouira. L'étape la plus importante du périple a été sans aucun doute la visite du barrage de Koudiet Acerdoune, second plus grand barrage du pays (le premier est Béni Haroun) avec une capacité de 650 millions de mètres cubes et qui devrait alimenter pas moins de 3 millions d'habitants de quatre wilayas : Bouira, Tizi-Ouzou (la partie sud), Médéa et Msila. Pour l'atteindre il fallait monter vers les hauteurs du massif de Zbarbar. Sur place, le paysage était grandiose. Depuis sa mise en eau, le 25 décembre dernier, le barrage a déjà emmagasiné 105 millions de mètres cubes. Sur place, le ministre a profité de sa présence pour inaugurer le premier transfert vers la partie sud de Tizi Ouzou (les deux autres sont en stand-by) tout en annonçant qu'il sera définitivement opérationnel en février 2010. Avant de quitter les lieux, Abdelmalek Sellal a eu une discussion avec des travailleurs algériens du barrage. Il leur a demandé s'ils voulaient continuer à travailler avec les Français de Razel. Personne n'a osé lui répondre.
Cependant, leur attitude montrait bien que la réponse était évidente ce à quoi le ministre dira : “En tout cas, ceux qui voudront aller avec eux à Jijel pour la construction du nouveau barrage pourront les suivre et les autres pourront toujours rester ici.” Et avant de les quitter il lancera, en souriant : “En tout cas, vous avez bien grossi ici.”


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.