«Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    ON A TOUJOURS REFUSE DE NOUS ECOUTER. AUJOURD'HUI, ON VA SE FAIT ENTENDRE    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Le coup de pied de l'âne    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    2.150 logements AADL-2 livrés le 5 juillet    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un outil au stade d'objectif
E-commerce
Publié dans Liberté le 25 - 01 - 2010

La compagnie aérienne nationale Air Algérie compte, dès ce mois de février, mettre en place le système de paiement de billets d'avion par Internet. Selon la Société algérienne d'intermédiation et de transactions bancaires (Satim), le projet d'Air Algérie serait en voie de finalisation, et subit actuellement des tests de faisabilité et de performance. Selon la même source, ce mode de paiement sera, dans les prochains mois, élargi à l'entreprise Algérie Télécom pour le règlement des redevances des abonnés à la liaison Internet ADSL, avant son extension à d'autres entreprises avec lesquelles la Satim est en négociation. La société a, également, signé une convention avec le Banque de développement local (BDL) pour l'utilisation de la carte Visa à compter du mois de juillet prochain, la Banque extérieure d'Algérie (BEA) ayant déjà adhéré au projet. Cette année verra aussi le démarchage de 10 000 commerçants, le lancement de deux sites Web marchands qui prendront en charge le paiement des factures et l'achat des biens et services et l'émission d'une carte électronique pour le péage sur l'autoroute Est-Ouest et les titres de transport métro et tramway. Ainsi, après la NaftalCard, c'est au tour d'Air Algérie de se mettre à la page en proposant aux détenteurs de la carte interbancaire CIB de réserver et d'effectuer le paiement par Internet (paiement électronique) sur le site Web d'Air Algérie. Pour rappel, la Banque extérieure d'Algérie (BEA) a lancé une solution pétrolière dite NaftalCard qui a dématérialisé les bons de carburants (entreprises) et la carte prépayée.
Cette carte permet d'offrir aux utilisateurs un moyen de paiement moderne et commode, éliminer le cash, sécuriser les transactions et la détention de fonds au niveau des stations-service. Ces quelques solutions de e-payement sont, certes, les bienvenues, mais peut-on parler, à ce stade, de e-commerce ? Peu sûr, car le marché du e-commerce en Algérie se limite, actuellement, à des achats effectués par des étrangers munis d'une carte bancaire internationale. Pourtant, le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, M. Hamid Bessalah, avait annoncé, lors du Salon des technologies de l'information Med-IT2009, la modification de la loi sur les télécommunications. Cette révision du cadre juridique répondait, selon lui, aux exigences dictées par le besoin de développer une économie numérique en Algérie et d'édifier une société de l'information dans lesquelles le e-commerce, notamment, ne sera pas simplement une vague notion. Cependant, le constat établi par les spécialistes relève qu'au-delà du cadre législatif, le développement du commerce en ligne en Algérie est freiné par le retard du pays dans l'utilisation d'Internet et les systèmes de paiement. Tous les Algériens n'ont pas de CIB. En effet, même s'il est concerné de près, le ministère de la Poste et des NTIC avance à petits pas. Selon des chiffres fournis au mois de décembre dernier par la Satim, il y a, depuis le lancement de la carte interbancaire, près de 500 000 cartes, 1 200 distributeurs automatiques de billets (DAB) et guichets automatiques bancaires (GAB) et près de 3 000 terminaux de paiement électronique (TPE) installés principalement auprès des hôtels, pharmacies, restaurants et commerces. Mais, jusqu'à présent, les opérations se focalisent dans les retraits et non les paiements par carte bancaire. Et si la réforme en cours du système bancaire devrait apporter des solutions à la sécurisation des systèmes de paiement, il restera fatalement la problématique du retard dans l'utilisation d'Internet induite par le manque d'infrastructures capables d'assurer le haut débit et la couverture maximale du territoire.
Par ailleurs, on a recensé très peu de véritables sites de e-commerce en Algérie, capables d'effectuer des transactions de paiement en ligne. Dans un environnement bancaire en perpétuelle évolution, donnant naissance à l'élaboration de nouveaux moyens de paiement, l'Algérie devra, vaille que vaille, vulgariser cet outil. Ce service est d'actualité et permettra de développer l'économie nationale, notamment le tourisme. Le touriste ayant choisi l'Algérie comme destination préférée fera tout avec sa carte monétique : la réservation pour le voyage, dans les hôtels, ses courses chez le petit artisan, il peut le faire avec une simple carte électronique. Mais pour cela, un travail colossal reste à faire. À commencer par la mise en œuvre efficace de la stratégie e-Algérie 2013.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.