Micro-entreprises: Tebboune ordonne l'organisation d'un salon international début 2022    Tebboune valorise l'amélioration du débit internet réalisée depuis 2020    Le Cameroun dans l'incertitude    Ligue 1 (6e journée) : L'O Médéa nouveau leader    Real : Benzema donne de ses nouvelles    Championnat d'Afrique de karaté : 10 Algériens en finales et 13 médailles décrochées    Des vents forts sur des wilayas côtières de l'Est du pays lundi    Crisis Group: Washington doit intégrer dans son discours le droit des Sahraouis à l'autodétermination    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Coupe arabe 2021 de la Fifa: L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belle prestations    Affaire Fethi Ghares : Procès reporté au 12 décembre    Est-ce la fin des mesures de rétention contre le Liban ?    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Pourquoi ça bloque    Le difficile démarrage    Sit-in des bénéficiaires des logements AADL    Le président Tebboune préside aujourd'hui une réunion    Le Ballon d'Or 2020 finalement attribué à Lewandowski ?    "Notre participation a été un succès"    La construction de logements en plein boom    Ce qui va changer pour voyager en France    Plus de 240 enfants handicapés accueillis par les établissements spécialisés    Le moudjahid Hadj Ziane Mohamedi n'est plus    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    Unifier les efforts pour lutter contre le terrorisme    Les Canaris s'entraînent enfin à... l'ESHRA    Résultats    Démantèlement d'une bande de trafiquants de psychotropes    Plus de 390 tonnes de produits alimentaires saisis dans un dépôt non déclaré    Repêchage du corps emporté par les eaux pluviales à Mediouna    La légende Saïd Mekbel    Le coup d'envoi demain à Boumerdès    Avant-première de Sœurs de Yamina Benguigui à Tunis    L'attaque dans le centre du Mali, une atteinte grave aux droits de l'Homme    Fiesta «flamenca»    Visite d'une délégation de diplomates et ministres africains et arabes    La colère de Tebboune    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    Des bombes livrées en 2016 à l'Arabie et aux Emirats par la France    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    Une nouvelle génération des démocrates    La rupture?    Des blocages partout    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Plus de 1.200 objets issus du film mis en vente    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le terroriste de troisième génération est-il caméléon ?
Le nouveau visage d'AL-QAïDA
Publié dans Liberté le 23 - 03 - 2010

Bien qu'aujourd'hui le terroriste de troisième génération épouse n'importe quel visage et couleur de peau, et est également ressortissant de pays occidentaux ; un vrai caméléon. Voici le nouveau visage d'Al-Qaïda !
Au moment où certains pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis d'Amérique et la France, font la “sourde oreille” pour réviser la liste noire (black list) sur laquelle l'Algérie y figure incontestablement à tort, deux ressortissantes américaines sont arrêtées pour avoir fomenté des attentats terroristes en cours d'exécution sur le sol européen. La question demeure posée : quelles sont les motivations qui poussent ces pays à maintenir l'Algérie sur cette black list ? Bien qu'aujourd'hui le terroriste de troisième génération épouse n'importe quel visage et couleur de peau, et est également ressortissant de pays occidentaux ; un vrai caméléon. Voici le nouveau visage d'Al-Qaïda !
Le monde découvre que les dernières personnes inculpées pour appartenance aux groupes terroristes et pour complot dans le but de recruter des terroristes en Europe et en Asie, l'une aux USA et l'autre en Irlande, sont des femmes blondes aux yeux bleus qui se fondaient dans le paysage et diffusaient des messages incendiaires sur Internet. La première, Colleen La Rose, alias “Jihad Jane”, habitante de Pennsylvanie, arrêtée tout récemment par le FBI à son retour d'Irlande où elle y avait rencontré à Cork et Waterford (sud de l'Irlande) les membres d'une cellule terroriste dormante depuis 2007. La seconde est Jamie Paulin-Ramirez, une secrétaire médicale originaire du Colorado qui vient d'être arrêtée par la police irlandaise lors du démantèlement de cette même cellule grâce à une coopération internationale en matière de partage de renseignements (share intelligence).
Ces deux femmes incarnent les nouvelles recrues indétectables du terrorisme de troisième génération. Parmi la dizaine d'Américains débusqués par les services du contre-terrorisme dans les réseaux d'Al-Qaïda, ces femmes suscitent les questions les plus pertinentes. Les recruteurs ont-ils affiné leurs techniques, pour repérer et enrôler des sujets, en quête d'un nouveau sens à leurs vies ? Cherchent-ils un nouveau type de combattant ?
Dans un de ses courriers électroniques, “Jihad Jane” affirme vouloir devenir martyre et explique qu'elle peut tirer partie de son apparence pour se fondre dans le paysage. Les porteurs de passeports américain, britannique, français ou de tout autre pays européen ne se distinguent pas de leurs compatriotes, même s'ils ont été endoctrinés. Il y a toutes les raisons de penser que ceci continuera à se multiplier.
De mon point de vue et selon les observateurs avertis, ce qu'il faudrait ne pas perdre de vue c'est qu'il y a forcément d'autres personnes comme elles. Elles font partie d'un réseau social latent sur internet et elles ont été endoctrinées, ce qui se fait toujours en groupe. Aujourd'hui, l'interrogation est : où se trouve ce groupe et qui en est le chef ? La clé de la prévention réside indéniablement dans la surveillance des sites Internet. La communauté virtuelle de la haine et du meurtre est l'un des aspects les plus inquiétants de nos jours. Dans d'autres affaires récentes, comme celle des cinq Américains arrêtés au Pakistan pour complot terroriste, des rapports des services de l'intelligence occidentaux font ressortir que les suspects visitaient régulièrement les sites extrémistes. Le cyberespace est bel et bien devenu le nouveau champ de bataille du terrorisme international comme nous l'avions précisé au mois de janvier dernier à travers les colonnes de ce même média sous le titre : “Sommes-nous face à une génération nouvelle de terrorisme ?”
Internet a offert à ces recrues femmes de Pennsylvanie et du Colorado le moyen d'entrer en contact avec d'autres personnes qui partagent leurs idées. Très active sur le net, grâce notamment à un profil MySpace, “Jihad Jane” tisse des liens avec des terroristes d'Europe et d'Asie du Sud. Elle est ainsi soupçonnée, selon le ministère américain de la justice, d'avoir en 2009 fourni un soutien matériel au terrorisme, dont un soutien logistique, un soutien financier, des documents d'identité et du personnel. Elle aurait même projeté d'épouser un de ses contacts terroristes pour l'introduire facilement en Europe. Pour mener à bien ses actions, elle comptait sur un atout : sa blondeur. Son physique, pensait-elle, lui permettrait de “passer inaperçue” en Europe et d'y déjouer les mesures de sécurité.
Ce qui surprend aujourd'hui le monde c'est que cela se passe en Amérique et en Europe. Mais on ne devrait pas s'étonner car cela fait des années que l'Algérie alerte et tire la sonnette d'alarme, alors que c'est l'Algérie qui est inscrite sur la black list sous prétexte qu'elle est pourvoyeur de terroristes. Non seulement la technique du camouflage vient aujourd'hui s'ajouter au nouveau mode opératoire du terrorisme international, mais l'origine occidentale du terroriste forme également cette troisième génération.
A. C.
(*) Expert


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.