Explosion de Beyrouth: quatre avions d'aides décollent d'Alger    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Constantine: réception prochaine du projet de raccordement du CW1 à la RN 27    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Covid-19: 571 nouveaux cas, 436 guérisons et 12 décès    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Feux de forêts : la Protection civile déploie un important dispositif    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    La bataille du siège entre au tribunal    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    La défense exige la présence du secrétaire particulier de Bouteflika    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le féminicide, un crime silencieux    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    L'apocalypse à Beyrouth    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LA CéRéMONIE A EU LIEU à TIZI OUZOU
Avant-première de la nouvelle série-gags “Bu'Tqurdac”
Publié dans Liberté le 27 - 05 - 2012

L'établissement hôtelier le Jardin secret de Tizi Ouzou a abrité, lundi dernier, la projection en avant-première d'un feuilleton en kabyle intitulé Bu'Tqurdac (le farceur), de Hamid Harhar. Une nouvelle série loufoque qui sera diffusée sur la chaîne nationale en tamazight TV4 durant les soirées du mois de ramadhan prochain. Une sympathique cérémonie a été concoctée par le producteur du film, Youcef Goucem, son réalisateur Hamid Harhar et son scénariste Sid-Ali Naït Kaci, et ce, en présence de nombreux invités du monde de la culture, de la presse et de la société civile. étaient également présents les comédiens qui ont joué dans cette nouvelle production (Nassima, Djaoui Abdenour, Rabah Izouine, Djamila Bouguermouh, Amina Beldjouda, Salah Ouamar, Bouaraba Mohand Ouidir, Hassiba Djebar) ainsi que la famille du défunt M'henni Amroun, comédien de talent qui a joué les premiers rôles dans cette série avant de décéder tout récemment, rappelons-le, suite à un malaise cardiaque.
Hamid Harhar s'est dit “très confiant pour le succès du film au vu de la qualité des comédiens qui ont participé dans la série”. Le côté technique n'a pas été négligé également avec la mise à disposition du staff de tournage d'une équipe de techniciens très étoffée et d'un matériel de grande qualité. Il estime également que “la série est bien partie pour meubler agréablement les soirées estivales du ramadhan”.Quant au scénario, il a été écrit par Sid-Ali Naït Kaci, animateur fort connu à la Chaîne 2 et qui n'en est pas à son premier chef-d'œuvre. L'histoire relate de nombreux faits sociaux teintés d'un humour bien de chez nous. Pour rappel, le réalisateur a produit plusieurs autres feuilletons. Il est également l'auteur de plusieurs films tels que Prison de femmes, Yasser Arafat et Ali Zamoum se souvient. Il a aussi réalisé plusieurs documentaires sur l'Irak, la Syrie et l'égypte. Hamid Harhar a aussi réalisé Ensablement des voies ferrées, qui a reçu le 1er prix international du Pnud en égypte pour le compte de la SNTF Algérie ; Haltou hala, une série télévisuelle de 30 épisodes, ainsi que deux autres séries de 20 épisodes intitulées Yak Nirak et Ahlil Ahlil. Quant au scénariste Sid-Ali Naït Kaci, qui est auteur, compositeur, interprète depuis les années 80, et comédien de théâtre radiophonique toujours en activité, il a déjà produit des pièces théâtrales telles qu'Idh d Was, Thayri et Khidas, puis Yak Nighak et Ahlil Ahlil qui sont des séries humoristiques et enfin ce nouveau feuilleton Bu'Tqordach.
Enfin, le tournage de cette série a eu lieu à Azeffoun, où le premier tour de manivelle a été donné le 4 octobre 2011 à l'auberge de jeunes de cette ville côtière.
S B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.