MC Oran : La guerre des clans continue    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Abdelkader Djeriou, comédien et metteur en scène : «Il est de mon devoir de mettre à contribution mon expérience au service de l'institution théâtrale en Algérie»    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    Souk Ahras : Sept communes touchées par les feux    Forêt de Baïnem: collecte de plus de 32 tonnes de déchets depuis le début du confinement sanitaire    AEP: Une consommation "record" à l'origine des perturbations durant l'Aïd El Adha    Aïd el Adha : Plus de 10.000 commerçants non mobilisés ont assuré l'approvisionnement des citoyens    Grève au port de Béjaïa : Le wali rencontre le syndicat    Le Président de la République présente ses condoléances à la famille de Saïd Amara    Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP, des actes prémédités    Un autre pionnier de l'équipe du FLN s'en va: Saïd Amara tire sa révérence    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Nucléarisation rampante    Confiance    Protection des personnels de la santé: Les nouvelles mesures entrent en vigueur    Aménagement urbain: Un tableau foncièrement noir    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    CHEQUES ET LIQUIDITES    Mesurer les distances à l'œil nu    5e jour consécutif de baisse des contaminations    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    L'adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira remis aux autorités    Prés de 8.800 ha ravagés par les feux    Le MAE réagit à l'exclusion de l'Algérie des pays sûrs    Le Président de la République préside lundi une réunion du Haut conseil de sécurité    Décès de Saïd Amara: l'Algérie perd un moudjahid dévoué à son pays    DEFENSE NATIONALE : Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    La prétendante fille de Bouteflika jugée le 5 août    Barrage sur le Nil bleu : début lundi d'un nouveau cycle de négociations    La formation du gouvernement tunisien se complique    Le CICR inquiet de la résurgence de la menace nucléaire    La guerre en Libye risque de virer à un conflit régional    L'Etat vole au secours des entreprises Ansej    La règle de la discorde    Liverpool formule une première offre de 10 millions d'euros pour Mandi    Un sacerdoce de bonnes causes    "Le théâtre est devenu docile"    Haddad : circuit financier encore actif    Le SG Ahmed Milat suspendu pour «mauvaise gestion»    Le calvaire des «sans-papiers» algériens en France    Mechichi : «Le prochain gouvernement sera celui de tous les Tunisiens»    Le maître Smaïn Hini laisse ses élèves orphelins    Le Parquet général requiert le durcissement des peines    Djemel Barek tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





GUELMA
Les RN20 et 21 redoutées par les usagers
Publié dans Liberté le 26 - 01 - 2013

En attendant le parachèvement des études de doublement des deux voies, les RN20 et 21 continuent de faucher impunément des êtres chers.
Depuis de nombreuses années, les Guelmis sont confrontés à la saturation de la RN21, reliant leur ville à Annaba, et de la RN 20, desservant Constantine. Ces voies de communications sont désormais saturées, car elles sont quotidiennement empruntées par des files interminables de semi-remorques, camions, bus, taxis et véhicules particuliers, puisque Guelma est un carrefour stratégique et le passage obligé des routiers et des transports publics et privés des wilayas de l'arrière-pays. Des mastodontes se rendent au port de Annaba pour retirer des matériaux de construction, des cargaisons et des marchandises diverses, et leur va-et-vient sur la RN21 crée des bouchons et des embouteillages et parfois de graves accidents de la circulation. Slimane, un taxieur, nous raconte : “J'appréhende la destination Annaba car des dépassements dangereux sont souvent opérés par des routiers qui roulent à tombeau ouvert. Chaque jour, des accidents mortels de la circulation sont enregistrés, et cette route nationale est devenue une mortelle pour les automobilistes. Cette RN21 est étroite et ne répond plus aux besoins réels du trafic routier. Dans un passage récent, le trajet durait une cinquantaine de minutes et à présent il faut au minimum deux heures !" Cette semaine, un véhicule de tourisme de location, à son bord trois jeunes gens, a subi un violent choc frontal avec un poids lourd en regagnant Guelma. L'accident s'est produit au col d'El-Fedjoudj, à une quinzaine de kilomètres de Guelma, et il s'est soldé par le décès de deux hommes âgés de 22 ans, alors que leur compagnon est atteint de multiples fractures. Au cours de la veillée funèbre qui s'était déroulée à la cité Champ-de-manœuvres, ce sujet a été longuement évoqué par des citoyens venus présenter leurs condoléances et apporter leur réconfort aux familles éplorées. Un père de famille, visiblement affecté par ce deuil, s'exclame : “Les pouvoirs publics tardent à concrétiser le doublement des voies des RN20 et 21, et chaque fois, on nous rétorque que dès finalisation des études, le projet sera inscrit et concrétisé. En attendant le parachèvement du travail bureaucratique, ces routes nous fauchent des êtres chers !" Un autre citoyen, sexagénaire, enchaîne : “La destination Constantine est également redoutée par les usagers de la route qui effectuent le trajet dans de pénibles conditions qui se soldent parfois par des accidents mortels ! Guelma souffre d'un énorme retard dans le domaine des infrastructures routières et nous envions les autres wilayas du territoire national qui ont bénéficié de ces projets d'intérêt général ! Nous sommes en droit de réclamer la réalisation du doublement des voies pour épargner des vies humaines et améliorer notre qualité de vie. Le gouvernement alloue des programmes spéciaux et des enveloppes faramineuses aux wilayas et nous revendiquons, en toute légitimité, notre quota !" Ce point de vue est apprécié par l'ensemble des personnes qui saisissent cette opportunité pour interpeller les autorités locales afin d'activer cet important projet.
H B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.