Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Moussa Benhamadi sous mandat de dépôt    "Le retour à la planche à billets sera inévitable"    Des céréaliers refusent de vendre de l'orge aux brasseurs    Un potentiel à l'export inexploité    Le risque d'un Brexit sans accord reste "très réel"    Sanchez demande aux électeurs "une majorité confortable"    Tractations diplomatiques pour une sortie de crise    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    Tliba et le fils Ould-Abbès s'accusent mutuellement    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    Un tour puis s'en va pour le CSC    Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    «Les Algériens ont peur de nous…»    L'affaire Chenihi resurgit    Man City : Mahrez en Ligue des Champions, c'est du costaud !    "C'est Carlos Queiroz qui a insisté pour affronter l'Algérie"    La harga en famille revient    La Protection civile lance une campagne de sensibilisation    ACTUCULT    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Dieu dans l'imaginaire de l'islam politique    Confessions de Tayeb Abdelli    Mexico réclame à Paris l'annulation d'une vente aux enchères    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    L'Algérie parmi les quatre derniers    Que devient Mme Fafa ?    Mohamed Charfi se veut rassurant quant à la «sincérité» du scrutin    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Menace écologique sur le barrage de Taksebt    Incendies de forêt… acte prémédité ou phénomène saisonnier ? Démêler le vrai du faux    La surenchère est contreproductive pour les élections    Gaïd Salah donne des instructions à la Gendarmerie: Nouveau tour de vis pour accéder à Alger    Alger: Rassemblement de solidarité avec les détenus    Béchar: Il perd la vie après avoir sauvé ses deux enfants de la noyade    Skikda: 10 ans de prison pour trafic de psychotropes    Souk-Ahras: Plus de 16.000 comprimés psychotropes saisis    17e édition du Festival national d'astronomie populaire: «Sous un seul ciel» du 3 au 5 octobre    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Une nouvelle amnistie générale décretée    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





GUELMA
Les RN20 et 21 redoutées par les usagers
Publié dans Liberté le 26 - 01 - 2013

En attendant le parachèvement des études de doublement des deux voies, les RN20 et 21 continuent de faucher impunément des êtres chers.
Depuis de nombreuses années, les Guelmis sont confrontés à la saturation de la RN21, reliant leur ville à Annaba, et de la RN 20, desservant Constantine. Ces voies de communications sont désormais saturées, car elles sont quotidiennement empruntées par des files interminables de semi-remorques, camions, bus, taxis et véhicules particuliers, puisque Guelma est un carrefour stratégique et le passage obligé des routiers et des transports publics et privés des wilayas de l'arrière-pays. Des mastodontes se rendent au port de Annaba pour retirer des matériaux de construction, des cargaisons et des marchandises diverses, et leur va-et-vient sur la RN21 crée des bouchons et des embouteillages et parfois de graves accidents de la circulation. Slimane, un taxieur, nous raconte : “J'appréhende la destination Annaba car des dépassements dangereux sont souvent opérés par des routiers qui roulent à tombeau ouvert. Chaque jour, des accidents mortels de la circulation sont enregistrés, et cette route nationale est devenue une mortelle pour les automobilistes. Cette RN21 est étroite et ne répond plus aux besoins réels du trafic routier. Dans un passage récent, le trajet durait une cinquantaine de minutes et à présent il faut au minimum deux heures !" Cette semaine, un véhicule de tourisme de location, à son bord trois jeunes gens, a subi un violent choc frontal avec un poids lourd en regagnant Guelma. L'accident s'est produit au col d'El-Fedjoudj, à une quinzaine de kilomètres de Guelma, et il s'est soldé par le décès de deux hommes âgés de 22 ans, alors que leur compagnon est atteint de multiples fractures. Au cours de la veillée funèbre qui s'était déroulée à la cité Champ-de-manœuvres, ce sujet a été longuement évoqué par des citoyens venus présenter leurs condoléances et apporter leur réconfort aux familles éplorées. Un père de famille, visiblement affecté par ce deuil, s'exclame : “Les pouvoirs publics tardent à concrétiser le doublement des voies des RN20 et 21, et chaque fois, on nous rétorque que dès finalisation des études, le projet sera inscrit et concrétisé. En attendant le parachèvement du travail bureaucratique, ces routes nous fauchent des êtres chers !" Un autre citoyen, sexagénaire, enchaîne : “La destination Constantine est également redoutée par les usagers de la route qui effectuent le trajet dans de pénibles conditions qui se soldent parfois par des accidents mortels ! Guelma souffre d'un énorme retard dans le domaine des infrastructures routières et nous envions les autres wilayas du territoire national qui ont bénéficié de ces projets d'intérêt général ! Nous sommes en droit de réclamer la réalisation du doublement des voies pour épargner des vies humaines et améliorer notre qualité de vie. Le gouvernement alloue des programmes spéciaux et des enveloppes faramineuses aux wilayas et nous revendiquons, en toute légitimité, notre quota !" Ce point de vue est apprécié par l'ensemble des personnes qui saisissent cette opportunité pour interpeller les autorités locales afin d'activer cet important projet.
H B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.