Covid-19: le personnel soignant appelés à fédérer ses efforts pour endiguer la pandémie    430 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Boubaghla, un symbole de bravoure et de résistance face à l'occupation française    Athlétisme-Covid19: la Fédération algérienne décrète une saison à blanc    Accidents de la circulation : 10 morts et 357 blessés en 48 heures    L'UE ne reconnait pas la marocanité du Sahara Occidental    Skikda: "la récupération du crâne du chahid Bensaâd, permettra d'enseigner l'Histoire aux nouvelles générations"    Djerad préside une cérémonie de remise des clefs à 1.000 bénéficiaires de logements AADL à Baba Hassen    Le nouveau tsar    Les Syriens et les Français en tête    Disponibilité d'Android 11 Beta sur OPPO Find X2 Series    Chanegriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    Le Mali à la croisée des chemins    Ce que risquent l'Algérie, le Maroc et le Rwanda    Le bilan s'alourdit à 89 morts    Le chef du gouvernement tiendra-t-il le coup ?    La Corée du Nord contre tout assouplissement «prématuré» du confinement    Le Président proroge de trois mois le recours à l'armée pour la mise en œuvre du confinement    Débat virtuel sur le hirak avec Bouchachi et Belkaïd    Les clubs de la Ligue 1 ont cumulé un déficit estimé à 1 000 milliards de centimes    Zidane ne souhaite pas un départ de Messi du Barça    Mohyiddine Kerrache signe pour quatre ans    LE HIRAK EST UN MOUVEMENT DE PROTESTATIONS, DE REVENDICATIONS ET NON UN PARTI POLITIQUE OU UNE COOPTATION DE CERTAINS INDIVIDUS.    Les candidats à l'instance présidentielle connus mardi prochain    Un geste d'apaisement qui en appelle d'autres    Les médecins critiquent la gestion de la crise    L'organisation des fêtes de fin d'année interdite    «L'obstination de certains pour un projet inutile»    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Deux navires de Sonatrach mis sous séquestre    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Chanegriha: le rapatriement des crânes des résistants, un complément aux fondements de la souveraineté nationale    Brèves    Chlef : Le projet des deux trémies toujours en souffrance    JSMB : Nacer Yahiaoui n'est plus    Mouloudia d'Alger : La direction fustige la FAF    Taleb Omar appelle à davantage de mobilisation contre l'inaction de l'ONU face aux dépassements de l'occupant    Biskra : La Casnos active un portail électronique pour ses affiliés    Poésie. Agarruj Yeffren de Mohamed Said Gaci : Un trésor caché    Agression de l'éditeur Karim Chikh : Vague d'indignation sur la toile    Paléontologie : Le jurassique au pied de la cite Malki    Ligues 1 et 2: Encore des divergences sur la reprise    En dépit d'une décision de l'UE: L'Espagne ne rouvrira pas ses frontières aux Algériens    Non respect des mesures préventives contre le Covid 19 : 1034 infractions en un mois    De l'eau pour tous...    L'INDEPENDANCE, LE HIRAK ET LE MAL PROFOND    Adrar: L'ex-député Mohamed Guerrot n'est plus    l'Algérie a honoré sa dette    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hassi Bounif (Oran)
La bande de Zouia sous les verrous
Publié dans Liberté le 26 - 07 - 2014

Des armes médiévales, comme l'assommoir, (boulet de fer relié à une chaîne) et des sabres, étaient exposés dans l'enceinte du siège de la Sûreté de wilaya.
Les éléments de la Brigade de recherche et d'investigation (BRI), en collaboration avec la brigade spéciale de lutte contre la criminalité et les policiers relevant de la sûreté urbaine de Hassi Bounif ont réussi à mettre hors d'état de nuire une bande de dangereux malfaiteurs qui faisait régner la terreur parmi la population du quartier Zouia, situé dans cette localité. Les mis en cause sont impliqués dans l'incendie volontaire d'une habitation, rixes à l'aide d'armes blanches et de cocktails molotov.
Les perquisitions opérées par les forces de sécurité aux domiciles des malfaiteurs ont permis de mettre la main sur toute une panoplie d'armes blanches constituées de 70 pièces (épées et couteaux de différents calibres), 2 fusils à harpon, 1 bombe lacrymogène, 10 boucliers, 50 bombes incendiaires de type cocktail Molotov ainsi qu'une quantité de kif traité de 400 g. Fait notable, les individus incriminés utilisaient toutes sortes d'armes pour parvenir à leur fin et terroriser les paisibles habitants de cette commune de la wilaya d'Oran.
Des armes médiévales, comme l'assommoir, (boulet de fer relié à une chaîne) et des sabres, étaient exposés dans l'enceinte du siège de la Sûreté de wilaya. Selon le responsable de la cellule de communication, les 8 personnes appréhendées sont âgées de 24 à 57 ans. Il faut souligner que les 2 mis en cause impliqués dans l'incendie volontaire de la résidence de leur voisin sont âgés de plus de 50 ans, indique-t-on. La maison visée par les deux protagonistes a été totalement incendiée et détruite par les assauts des assaillants qui l'ont littéralement assiégée.
Les forces de sécurité combinées sont parvenues à les neutraliser. On ignore cependant les dessous de cette affaire ayant été à l'origine de cette attaque contre les biens d'autrui.
Les autres membres du groupe arrêtés, soit 6 individus, menaient la vie dure aux riverains, selon notre source. Aux agressions physiques, s'ajoutent les coups et blessures volontaires à l'encontre de citoyens qui se sont défendus. Les vols par effraction sont également portés au palmarès peu reluisant de ces individus.
Des pieds-de-biche, des barres de fer, des pics de fer et autres piolets sont utilisés par les malfrats pour commettre leurs forfaits. Selon l'officier de police Abderrahmane Rahmani, la population a été soulagée après l'arrestation de cette bande d'agresseurs. Les mis en cause ont été déférés devant le tribunal pour répondre de leurs méfaits.
K. R-I.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.