Belaribi: des commissions ad hoc pour contrôler la qualité des logements AADL    Agriculture: la Hollande intéressée par l'approfondissement de la coopération avec l'Algérie    Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne    CAN U23 (préparation): l'Algérie bat le Soudan (2-0)    L'Algérie abrite les réunions des bureaux exécutif et de gestion de l'UAHJ    Agressions sionistes contre Al-Aqsa: la communauté internationale appelée à intervenir    LA FRANCE DE MACRON OFFRE SES SERVICES À LA JUNTE MILITAIRE    Une importante quantité de comprimés psychotropes saisie à El-Tarf    Préparatifs du Sommet arabe: Bouslimani reçoit le DG de l'ASBU    Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Peaux de banane !    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Les étudiants en costume de startupeurs    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    La difficile équation du déficit    Un coup de piston et...    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les intempéries font d'importants dégâts à In Guezzam
Plus de 100 familles sinistrées et 52 maisons effondrées
Publié dans Liberté le 06 - 08 - 2015

Inondations, maisons effondrées, routes bloquées et quartiers isolés, In Guezzam est en état d'alerte. Les chutes de pluie qui se sont abattues durant les dernières 48 heures dans cette ville frontalière nichée aux confins de la wilaya de Tamanrasset, ont occasionné d'importants dégâts. Le premier bilan dressé par la cellule de crise mise en place par les autorités de la wilaya fait état de plus 100 familles sinistrées, dont 52 ont échappé au trépas en assistant impuissantes à l'effondrement de leurs bâtisses. Les intempéries ont causé de graves désagréments, corrobore le chef de cabinet de la wilaya, Bellounis Hacène, qui indique que de gros moyens ont été déployés pour faire face à cette catastrophe naturelle. Fort heureusement, aucune perte humaine n'a été déplorée, précise-t-il. Une source locale, contactée par nos soins, fait savoir que les habitants des quartiers sinistrés, à savoir Kounta ouest et est et la cité des 600-Logements, ont été évacués in extremis par les éléments de la Protection civile et ceux de l'ANP pour s'évertuer à dégager sans dommages collatéraux la boue charriée par les torrents et l'eau pluviale des maisons complètement inondées. L'opération de sauvetage, menée en coordination avec les autorités locales suite au déclenchement du plan Orsec, a permis ainsi de sauver plusieurs vies dans cette municipalité qui, affublée de royaume de la contrebande, ressemble plutôt à une cité dortoir qui peut être tout sauf une wilaya déléguée. Une commission de wilaya chargée de l'évaluation des dommages a été dépêchée sur les lieux aussitôt l'alerte donnée. Des vivres ont également été acheminés vers les quartiers affectés, assure M. Bellounis qui confirme l'arrivée, mardi, du premier convoi d'aides composées de quelques tentes et de produits alimentaires de première nécessité. Cependant, les quantités envoyées demeurent insuffisantes compte tenu du nombre de sinistrés, s'est lamenté un responsable élu dans une déclaration à la radio locale. Parlant sous couvert de l'anonymat, une source auprès de la wilaya argue du fait que tous les sinistrés déclarés par la cellule de crise ont déjà bénéficié de logements sociaux et d'aides à l'habitat rural. "Ils ont bravé le risque de se loger dans des bâtisses décrépites et qui menacent ruine que d'habiter les nouvelles maisons, qu'ils préfèrent louer à des ressortissants étrangers moyennant rétribution", ajoute notre source en pointant du doigt toutes les autorités municipales. Un dossier parmi tant d'autres qui s'ajoute à la liste des esclandres sur lesquels le wali délégué de cette collectivité, où le prix d'un fût de carburant de 200 litres dépasse les 35 000 dinars, devrait sérieusement se pencher.
R.K.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.