ANIE: Six postulants ont demandé un rendez-vous pour le dépôt de leurs dossiers    Médias: Célébration de la Journée nationale de la presse ce mardi    Où la ruée vers la vente d'or physique mènera les bourses occidentales ?    Côte d'Ivoire: "bilan satisfaisant" de la commercialisation de l'anacarde    Investissements : Le pouvoir politique défunt d'essence totalitaire, a toujours bloqué les initiatives    SYRIE: Un soldat turc tué en Syrie après une attaque kurde    Commerce - Djellab appelle le partenaire américain à contribuer à l'accroissement du volume d'exportations de l'Algérie hors hydrocarbures    L'accord sur le Brexit validé par les 27 Etats membres    AS Monaco: L'Algérien Slimani buteur et passeur face à Rennes (3-2)    Boumerdes : Une femme à la tête de la ligue de football de la wilaya de Boumerdes    Souk Ahras: Hausse sensible de la production du liège en 2019    Adrar : atelier de travail sur la valorisation économique de l'arganier    Mila: Tayeb Zitouni " La préservation des cimetières des chouhada, fait partie de l'intérêt pour l'Histoire"    Festival national de poésie féminine : Le patrimoine constantinois à l'honneur    Littérature chinoise: Des illustrations de la littérature classiques chinoise lancées à la Foire du livre de Francfort    Bensalah procède à un mouvement    Le coach Belatoui ne s'enflamme pas    Augmentation des cas de cancer du sein en 2019    Nouvelles publications du CRASC d'Oran    Rabehi met en garde contre les "fake news"    Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020    Mazda : nouveau teaser de son futur véhicule électrique    La victime succombe à ses blessures    La nouvelle Opel Corsa n'aura pas de version sportive OPC    Gica, premier producteur en Afrique    Saâdani nargue le gouvernement    "C'est urgent", selon l'INESG    Projeté au Festival du court métrage de Nouakchott    Les gardiens nominés pour le trophée Yachine    Real : Ramos ne lâche pas Zidane    Six demandes de rendez-vous déposées auprès de l'ANIE    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    «Nos structures de maintenance sont certifiées par l'aviation civile»    CNAS : Le système de gouvernance critiqué    TIZI-OUZOU : Un jeune de 26 ans sauvagement assassiné à Boghni    ECOLE PRIMAIRE ‘'CHEIKH ABDERRAHMANE DISSI ‘' A MOSTAGANEM : La surcharge de deux classes irrite les parents d'élèves    Drapeau amazigh : Quatre détenus devant le juge au tribunal de Sidi M'hamed    Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Londres demande officiellement le report du Brexit    Le football local victime de bricolage    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Derniers préparatifs au Louvre pour l'exposition «Léonard de Vinci»    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un raffermissement des liens entre le peuple algérien et sa Révolution
Le ministre des moudjahidine à propos des Evénements du 11 Décembre 1960
Publié dans Liberté le 12 - 12 - 2015

Tayeb Zitouni a rendu hommage aux hommes, aux femmes et aux enfants qui, à l'époque, avaient investi la rue pour exprimer fermement leur attachement aux valeurs de Novembre 54, bravant les forces coloniales qui leur faisaient barrage.
Les événements du 11 Décembre 1960 ont raffermi les liens entre le peuple algérien et sa Révolution, a souligné, hier vendredi, à Aïn Defla, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, relevant que les manifestations organisées à l'occasion ont été un soulèvement populaire contre le colonialisme et sa politique destructrice.
Il a, dans ce cadre, rendu hommage aux hommes, aux femmes et aux enfants qui, à l'époque, avaient investi la rue pour exprimer fermement leur attachement aux valeurs de Novembre 54, bravant les forces coloniales qui leur faisaient barrage. Notant que la génération de Novembre 54 s'est forgée à l'école du nationalisme qui comptait d'illustres moudjahidine, il a invité la jeunesse à s'imprégner des idéaux de ses prédécesseurs pour relever les défis de l'ère contemporaine. Il a estimé que la reconquête par l'Algérie de sa place sur la scène régionale et internationale ainsi que les efforts entrepris pour l'amélioration de l'aspect socioéconomique du citoyen constituent autant d'indices révélateurs des progrès accomplis par le pays.
"Si les martyrs se sont sacrifiés, c'est assurément pour que le peuple vive dans la liberté et la prospérité", a affirmé le ministre, faisant remarquer que "le devoir de fidélité envers nos glorieux prédécesseurs exige de tout un chacun de contribuer pleinement au développement du pays". Auparavant, le ministre des Moudjahidine s'est rendu au musée communal du Moudjahid d'Aïn Defla, offrant notamment un certain nombre d'ouvrages édités par son département. Il a, à cette occasion, invité les responsables du musée d'en faire un établissement de culture et d'histoire "ambulant" afin de faire prendre connaissance, notamment aux populations des zones reculées de la wilaya, des sacrifices consentis pour le recouvrement de l'Indépendance. Au centre de torture "Gambo", situé à la cité du chahid Kouadri-Belkacem dans la banlieue d'Aïn Defla, M. Zitouni a suivi un exposé sur le projet d'aménagement de cet endroit comportant notamment la réalisation d'un camp de jeunes et la restauration des vestiges où les moudjahidine étaient torturés. "La restauration du centre de torture permettra aux futurs visiteurs du camp de jeunes de prendre connaissance des atrocités commises par le colonisateur et de se rendre compte que la liberté a été recouvrée au prix de grands sacrifices", a affirmé M. Zitouni.
Plus de 120 motocycles pour marquer l'événement à Blida
La wilaya de Blida a commémoré, hier, les événements du 11 Décembre 1960, d'une manière originale. Plus de 120 motocyclistes venus de 20 wilayas du pays se sont regroupés, pour la première fois dans les annales de l'histoire de l'Algérie, pour marquer à leur manière l'événement et dire que nul n'oublie la répression sauvage des manifestants algériens qui réclamaient l'indépendance. Ce regroupement, organisé par l'association des motocyclistes de Blida, a permis aux citoyens de découvrir pour la première fois les anciens "fous" de la moto en Algérie. Les motards ont entamé l'itinéraire du circuit par la place Bab Essebt, les rues de Bab Errahba et les boulevards de la ville pour arriver enfin au stade Mustapha-Tchaker. Ce regroupement a été une occasion pour les organisateurs de dénoncer également le non-respect des règles de conduite des motos nécessitant un minimum de prévention comme le port du casque. Enfin, les organisateurs comptent refaire ce regroupement pour organiser une sortie à travers le pays.
K. F/APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.