Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    La production industrielle en forte chute    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Benhadid réhabilité    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Treize activites acquittés    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    La JS Azazga en difficulté financière    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Tebboune préside une séance de travail aujourd'hui: Le plan de relance socioéconomique au menu    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lancement d'un programme à Tizi Ouzou et à Bouira
Aquaculture
Publié dans Liberté le 05 - 08 - 2017

Un programme d'intégration de la pisciculture à l'agriculture, initié dans le cadre du plan national de développement de l'aquaculture, a été lancé à Tizi Ouzou et à Bouira, selon le directeur de la pêche, des ressources halieutiques (DPRH) de Tizi Ouzou, qui chapeaute ces deux wilayas. Un total de 14 bassins d'irrigation, à savoir 4 dans la wilaya de Tizi Ouzou et 10 à Bouira, ont déjà été ensemencés d'alevins de carpe fournis par l'écloserie de Sétif, au titre d'une opération pilote et à l'occasion de journées pédagogiques organisées par la DPRH/TO et dont la dernière en date s'est déroulée les 30 et 31 juillet dernier à Bouira, 5 bassins ont été alors ensemencés, a indiqué, Abdelhafid Belaïd.
Lors de cette formation, une quarantaine d'agriculteurs de cette même wilaya, qui ne jouit pas d'une façade maritime, ont bénéficié d'une formation sur les techniques d'ensemencement des bassins d'irrigation, assurée par le Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l'aquaculture (CNRDPA) et l'Institut national supérieur de pêche et d'aquaculture (INSPA), a précisé le responsable.
Dans la wilaya de Tizi Ouzou, une cinquantaine d'agriculteurs avaient bénéficié en janvier dernier d'une formation sur les techniques d'ensemencement de barrages, abritée par l'Institut de technologie moyen agricole spécialisé (ITMAS) en agriculture de montagne de Boukhalfa, a indiqué le DPRH, observant que sa direction a mis au point un programme d'accompagnement des agriculteurs pour développer et donner un essor à cette activité. La technique de mise en place de la pisciculture en eau douce est simple. Elle consiste à introduire dans un bassin d'irrigation ou un étang de la matière organique, telle que du fumier, pour créer une chaîne alimentaire où les alevins pourraient se développer sans que l'agriculteur ait à les nourrir quotidiennement, a expliqué M. Belaïd.
L'expérience d'ensemencement des 14 bassins d'irrigation à Tizi Ouzou et de Bouira a été couronnée par la production d'une tonne de poissons.
L'objectif visé par ce programme est l'autonomisation de cette activité pour une production piscicole à grande échelle, en incitant les opérateurs privés à investir dans cette filière notamment par la mise en place d'écloseries d'alevins et d'unités de production d'aliment pour poisson et de transformation avec la perspective d'aboutir à long terme à l'exportation de ces produits, a-t-il ajouté.
Ce programme, lancé par le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, au titre du plan de développement de la pêche et de l'aquaculture à l'horizon 2025, vise la préservation des 80 000 postes d'emploi du secteur, à l'échelle nationale, la création de 40 000 autres, ainsi qu'à doubler la production aquacole nationale, qui est, actuellement, de 100 000 tonnes de poissons issus de l'élevage, a conclu M. Belaïd.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.