L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Haimoudi : "La nomination de Ghouti à la CFA est insensée !"
ARBITRAGE
Publié dans Liberté le 19 - 10 - 2017

L'ex-arbitre international algérien, Djamel Haimoudi, désormais établi en France et marginalisé par la FAF depuis sa retraite en 2014, a dénoncé, dans une déclaration à Liberté, la nomination de Mohamed Ghouti, membre du bureau fédéral à la tête de la commission fédérale d'arbitrage (CFA) la qualifiant de mascarade. "C'est une véritable mascarade, comment quelqu'un qui n'a jamais arbitré de sa vie peut-il gérer l'arbitrage ? C'est insensé, il n'y a qu'en Algérie que vous trouvez ce genre d'ineptie, alors que le pays est truffé de compétences dans le domaine de l'arbitrage", martèle Djamel Haimoudi. Et d'ajouter : "Je suppose que c'est Amalou, un ex-arbitre, qui fera tout à la place de Ghouti, y compris le dossier sensible des désignations. Le président de la CFA ne sera là que pour satisfaire une obligation statutaire (un président de commission doit être présidé par un membre du bureau fédéral, ndlr). C'est cousu de fil blanc pour des objectifs inavoués." Pour Haimoudi "la nomination de Ghouti est une formalité pour donner une légitimité à la CAF dans l'esprit des dirigeants de la FAF alors qu'en fait elle la banalise".
Par ailleurs, Haimoudi a révélé que des anciens arbitres internationaux ont tenté de le salir auprès de la CAF. "Il n'est pas normal que des ex-arbitres internationaux, ne ratent aucune occasion pour tenter de me salir. Tenez-vous bien, ils ont envoyé récemment à des responsables de l'arbitrage au niveau de la CAF, un enregistrement vidéo du match Zambie-Algérie, dans lequel je critiquais l'arbitre qui a privé l'équipe nationale d'un pénalty flagrant. C'est de la délation, une trahison alors que je ne faisais que défendre les intérêts de mon pays. Personne ne peut effacer l'histoire de Haimoudi et le fait que j'ai hissé haut les couleurs de l'arbitrage algérien", dira celui qui a pris sa retraite à l'issue du Mondial-2014, histoire de sortir par la grande porte, alors qu'il pouvait encore continuer à officier pendant deux ans, alors que des ex-arbitres internationaux sont sortis récemment par la petite porte.
À noter enfin qu'une réunion est prévue aujourd'hui au CTN de Sidi-Moussa entre le président de la FAF, le coordinateur des arbitres, Mokhtar Amalou, et le nouveau président de la commission fédérale d'arbitrage fraîchement installé à la tête de cette structure technique. L'objectif de cette réunion est d'arrêter un plan de travail et de dégager une feuille de route pour redresser la situation de l'arbitrage. On croit savoir, selon une source digne de foi, que l'actuel président de wilaya d'Oum El-Bouaghi, compte réclamer toutes les prérogatives d'un président de CFA, entre autres la supervision des désignations d'arbitres avant leur publication sur le site Internet de la FAF, la liste des évaluateurs, les personnes chargées de désigner les arbitres au niveau des Ligues interrégions et amateurs. "Il veut s'impliquer davantage dans la gestion courante de l'arbitrage", révèle notre source. Ghouti, dit-on, qui est un ancien footballeur de l'USC, veut marquer sa présence et refuse d'être un simple figurant au sein de la CFA comme l'a déjà fait avant lui Messaoud Koussa qui a préféré claquer la porte, car il avait constaté que toutes les prérogatives lui avaient été confisquées.
RACHID ABBAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.