Un panel qui n'aura pas de sens si le mouvement populaire n'obtient pas satisfaction sur ses préalables    Pouvoir-opposition: Dialogue de sourds, divergences et risque de statuquo    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Un bien détestable président    LE JUSTE MILIEU    Finale de la CAN 2019: Algérie-Sénégal, vendredi à 20h00: Rendez-vous avec l'histoire    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Neuf individus arrêtés: Un trafic de véhicules et de faux et usage de faux démantelé    Remchi: 71 familles recasées dans le cadre du RHP    Le Hirak : ne pas brouiller son message nationaliste !    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    M. Chahar Boulakhras, P-DG de la Sonelgaz, à la Radio : "Nous avons connu un pic historique de 15 133 mégawatts"    CAN-2021: Tirage au sort ce jeudi au Caire    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Utilisation en ligne des techniques de sensibilisation à la protection de l'environnement: 30 étudiants de l'Est du pays en formation à El-Tarf    Alors que les citoyens dénoncent la suspension de l'AEP durant cette période caniculaire : Les responsables concernés restent imperturbables !    Sahel : Bamako salue le rôle «éminent» de l'Algérie    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Le calvaire des usagers    Les Verts en quête d'une 2e étoile    Les résultats connus aujourd'hui    Création d'un comité de suivi    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    Real : Zidane sur le point de perdre 3 de ses joueurs favoris ?    MAHIEDDINE TAHKOUT : Zoukh de nouveau devant la Cour Suprême    Les C400X et C400GT arrivent    Ils seront plus de onze millions à la rentrée prochaine    Les étudiants résistent    Du 28 au 30 septembre à Tébessa    ACTUCULT    Une nouvelle initiative de dialogue lancée    Une statistique qui profite à l'Algérie avant la finale    Une médiation morte avant de commencer    Baisse drastique des réserves de change    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Face à la crise, la planche à billets
le gouvernement l'a décidé pour résorber les déficits
Publié dans Liberté le 31 - 12 - 2017

La Banque d'Algérie a fait démarrer la planche à billets ou financement non conventionnel, c'est-à-dire l'impression d'une quantité supplémentaire de nouveaux billets à partir de décembre dernier.
Le nouveau gouvernement a surpris bien des observateurs de la scène économique nationale en annonçant dans son plan d'action le recours à la planche à billets comme principale mesure de la feuille de route de l'exécutif en vue de surmonter la crise financière qui affecte le pays.
Pour faire passer cette mesure à l'APN, le Premier ministre Ahmed Ouyahia a affirmé que la situation financière du pays est très alarmante : "L'Algérie n'a pas de quoi payer les salaires des fonctionnaires en novembre de l'année en cours."
Mais après l'adoption de la révision de loi, monnaie et crédit, qui autorise la banque centrale à recourir à la planche à billets, c'est-à-dire l'émission de nouveaux billets ainsi que le plan d'action du gouvernement, le discours officiel devient plus optimiste sur la situation économique du pays. D'ailleurs, contrairement à l'affirmation du Premier ministre, la Banque d'Algérie n'a commencé à actionner la planche à billets qu'à partir de décembre 2017.
Dans ces textes, le gouvernement a fixé la destination de cet argent, correspondant à des besoins d'environ 500 milliards de dinars en 2017 : réduire le déficit budgétaire, réduire la dette intérieure et financer les investissements publics via le FNI.
Selon cette feuille de route, l'exécutif utilisera ce moyen de renflouer les caisses de l'Etat également en 2018, 2019 et 2020. Cette nouvelle manne va sans doute permettre de faire face au problème des impayés au titre de la situation de travaux des entreprises du BTPH : une enveloppe de 400 milliards de dinars est prévue dans la loi de finances 2018 pour régler ces créances impayées. Elle contribuera également à assurer la croissance du budget d'équipement en 2018, réduit en 2017. Cette disponibilité d'argent frais explique la volonté du gouvernement de relancer les projets des secteurs de l'éducation, de la santé, des infrastructures, gelés par le gouvernement précédent. Bémol, un grand nombre d'experts estime que le recours à la planche à billets entraînera une inflation à deux chiffres et une forte dévaluation du dinar. Les justifications du Premier ministre : L'Algérie n'a pas de quoi payer les salaires des fonctionnaires en novembre, et les affirmations alarmistes d'autres experts entraînent un manque de confiance en l'avenir de l'économie nationale. Au square Port-Saïd, c'est la ruée sur l'euro. En face, pas d'action significative sur le terrain en matière d'augmentation de la productivité, de la production ou de l'offre, qui aurait pu accompagner cette manne supplémentaire en monnaie locale et qui pourrait freiner la chute de la monnaie nationale en 2018.
K. Remouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.