Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cinq morts, un disparu et plusieurs personnes sauvées
Le bilan des intempéries s'alourdit à Tamanrasset
Publié dans Liberté le 06 - 08 - 2018

Le sinistre, qui a frappé cette région fort exposée au risque des précipitations saisonnières et de débordement des oueds, a semé peur et panique parmi la population.
Cinq personnes sont décédées, emportées par les crues provoquées par les fortes chutes de pluie enregistrées dans la wilaya de Tamanrasset, notamment dans les régions frontalières avec le Niger, In Guezzam et Tin Zaouatine. In Guezzam s'est, d'ailleurs, transformée, en l'espace de 48 heures, en un immense bourbier en raison de la gadoue charriée par les torrents et les crues des oueds en furie. Routes éventrées, maisons inondées et plusieurs exploitations agricoles envasées, la liste des dégâts matériels est loin d'être exhaustive en l'absence d'un bilan arrêté et d'une communication officielle en mesure de mettre un terme à la rumeur et au déchaînement des réseaux sociaux. Il faut dire que la spéculation a enflé sérieusement sur la Toile, qui démontre l'ampleur de la tragédie par la diffusion d'images de centaines de familles contraintes de passer la nuit à la belle étoile à cause de la décrépitude de leurs taudis construits au bord des oueds.
Il a fallu l'intervention des éléments de l'ANP pour se débarrasser de la gadoue obstruant les principaux chemins d'accès et d'intervention dans nombre de quartiers submergés par les eaux pluviales. Les habitants de cette localité située à 400 km au sud du chef-lieu de wilaya de Tamanrasset vivent encore avec la peur au ventre suite à l'annonce d'un nouveau bulletin météo spécial faisant état de pluies orageuses qui affecteront de nouveau le Sud. Une chose est sûre : le sinistre qui a frappé cette région fort exposée au risque des précipitations saisonnières et de débordement des oueds a semé peur et panique parmi la population qui a assisté à une remontée à débit irrégulier et un record des eaux qui ont submergé la ville et inondé plusieurs maisons de fortune. Le même scénario a également été vécu à Tamanrasset où l'on a enregistré une pluviosité importante durant les deux derniers jours. Des crues spectaculaires ont été ainsi vécues par la population locale qui a assisté au débordement de plusieurs oueds, dont ceux qui étaient à sec depuis des décennies à l'exemple de l'oued Tahaggart et l'oued Tamanrasset. La panique était générale chez les habitants ayant érigé leurs constructions illicitement dans le lit de ces deux cours d'eau. Fort heureusement, aucune victime n'a été déplorée dans ces bidonvilles, assure le directeur par intérim de la Protection civile de la wilaya de Tamanrasset, le commandant Mohammed Hamdani.
Ce n'est pas le cas à Tanghakli et à Taghlalt, localités nichées à 25 et 30 km de Tamanrasset, où l'on a déploré 5 morts et un disparu. Selon M. Hamdani, les personnes décédées ­— deux jeunes filles de 16 et 19 ans et un jeune de 28 ans — pique-niquaient dans le lit de l'oued Taghlalt lorsqu'elles ont été surprises par les crues. Les torrents ont emporté, avant-hier vers 13h, les deux filles, sous le regard impuissant de leurs parents. En tentant de les sauver, le jeune homme a fini par se noyer. Le corps sans vie de cet intrépide a été repêché par les éléments de la Protection civile. Les deux jeunes filles, elles, ont été repêchées vivantes avant de rendre leur dernier souffle à l'hôpital. Non loin de Taghlalt se trouve l'oued Tanghakli qui a emporté, vers 16h de la même journée, un enfant de 7 ans. Les recherches se poursuivent toujours à l'heure où nous mettons sous presse, puisque le corps du chérubin disparu demeure introuvable. Selon M. Hamdani, l'enfant gambadait au bord de l'oued en question avant d'y tomber accidentellement en glissant du haut de la falaise rocheuse où il se trouvait. Le même responsable a fait état d'autres interventions effectuées sur l'oued Tilaouine, dans le village de Silesken, et l'oued d'Abalessa, situés respectivement à 25 et 100 km de Tamanrasset, lesquelles se sont soldées par le sauvetage de 3 personnes qui bravaient le risque de traverser l'oued à bord de leur véhicule 4X4. Le bilan des intempéries s'est encore alourdi avec les deux décès survenus à Tin Zaouatine et dont la responsabilité de cette tragédie incombe en grande partie à la négligence humaine. Il s'agit, en fait, de deux fillettes (7 et 8 ans) emportées par les crues. Il faut signaler que le chef de daïra de Tin Zaoutine a été déjà saisi, en mars dernier, sur ces fosses qui constituent un véritable danger pour les enfants de cette région frontalière qui est dépourvue de piscines de proximité et de tout autre espace de rafraîchissement, s'indigne le représentant local de l'Organisation algérienne de protection et d'orientation du consommateur et son environnement, Achour Ouarzghen, en brandissant la correspondance également adressée au wali délégué d'In Guezzam et au P/APC de Tin Zaouatine.
RABAH KARECHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.