Barcelone : Messi aurait lâché une bombe sur son avenir en interne !    Mondial de Handball: l'Algérie s'incline face au Portugal (26-19)    Milan AC : C'est officiel pour Mandzukic    Dalila Touat condamnée à 18 mois de prison ferme    Relaxe pour les hirakistes d'Oran    Le verdict en appel de trois activistes renvoyé au 25 janvier    Situation kafkaïenne des souscripteurs    Hausse des prix des pâtes alimentaires : Certains opérateurs pointés du doigt    Les raisons de la pénurie    Instruction aux walis    Importation des véhicules neufs : Qu'est-ce qui retarde la délivrance des agréments provisoires ?    Signature d'une convention de partenariat avec l'Inapi    La décision de Trump en cours d'examen par le staff de Biden    "Biden ne fera pas de bouleversements exceptionnels"    Des dizaines de victimes au Darfour-Sud    Le président Touadéra officiellement réélu en Centrafrique    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Chanegriha supervise l'exercice tactique «Al-Hazm 2021»    Brahim Laâlami reste en prison    L'Algérie s'impose face à la Libye    La FAF a-t-elle enfreint le décret exécutif 15-73 ?    Des soucis pour Dumas    «L'acquisition de plusieurs vaccins est une bonne décision»    Sit-in de protestation des étudiants de 3e année de médecine    Secteur de l'éducation à Béjaïa : Entre grands besoins et sept nouveaux projets notifiés    Affichage d'une liste provisoire des bénéficiaires de 1 146 logements    Opération «les trottoirs pour les piétons»    Les prestations suspendues jusqu'au 8 février    Rêver à perdre la raison !    L'artiste Reche Safia honorée par les siens    L'IFA lance son premier appel à projets cinématographiques 2021    Joe Biden : Le «rassembleur» à l'épreuve d'une Amérique meurtrie    Les technologies embarquées bousculent la mécanique d'autrefois    Donald Trump : La fin de son mandat lui coûte une fortune    Kamala Harris, une vice-présidente historique    Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires    Ineffable Art et Culture, le magazine culturel digital 100 % algérien : Figourra, un concept « brosseur » de portraits    OM Arzew: Le CSA, ou la source des problèmes    Mostaganem: Saisie de boissons alcoolisées, une arrestation    Le procès en appel du DG d'Ennahar reporté au 1er février    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Projet de révision de la loi électorale: Le candidat à la présidentielle doit déposer une garantie financière    La solidarité ne va qu'aux nécessiteux    MC Alger: L'appétit vient en mangeant    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    Lettre à une jeune étudiante    Restauration de la mosquée du Pacha: Lancement des travaux le mois de mai prochain    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Priorité aux écoles primaires à Bouira
Prévention contre le choléra
Publié dans Liberté le 04 - 09 - 2018

Dans certaines communes, telles que Kadiria, Zbarbar et Maâla, le plan de prévention n'a pas été encore exécuté.
à Bouira, la commission de veille sanitaire, installée le 30 août dernier, travaille d'arrache-pied, pour instaurer une hygiène au sein des établissements scolaires. Néanmoins, les écoles primaires sont priorisées. Les CEM et les lycées seront touchés par cette opération dès la semaine prochaine, a-t-on appris auprès des services de la Direction de l'éducation locale. En effet, les bureaux d'hygiène communale (BHC), longtemps délaissés par les pouvoirs publics, viennent d'être réactivés au lendemain de l'épidémie de choléra et surtout en prévision de la rentrée scolaire. Ainsi, l'école primaire Bobi-Ali d'Ahnif (est de Bouira), longtemps considérée comme vétuste, a fait l'objet ces derniers jours d'une réfection complète. Hier et lors de notre passage sur les lieux, cet établissement a été complètement rénové, les canaux d'assainissement refaits à neuf, au même titre que les sanitaires. Les agents de la commune — une fois n'est pas coutume —, s'affairaient à nettoyer les abords de cet établissement pour accueillir les écoliers dans des conditions d'hygiène optimales. Le même constat a été établi à l'école primaire Badji-Tahar de Choukran, relevant de la commune de Chorfa, à l'extrême Est de Bouira, où les services de l'APC, assistés par certains parents d'élèves, étaient à pied d'œuvre. Les citernes d'eau faisaient, lors de notre présence, l'objet d'une javellisation complète, pour écarter tout risque d'infection. En revanche, dans certains établissements, notamment dans la commune de Kadiria, et plus précisément l'établissement primaire Djarouiti-Saïd, la situation demeurait inchangée. Point d'opération de nettoyage ou encore d'agent du BHC à l'horizon. Certains enseignants, qui ont fait leur rentrée la veille, disent avoir interpellé le directeur de leur établissement, mais en vain. Certains parents d'élèves des communes montagneuses de Zbarbar et Maâla ont affirmé, hier à Liberté, qu'"aucune opération n'a été lancée", jusqu'à hier. Ces mêmes parents d'élèves se disent réticents de laisser leurs enfants rejoindre leurs établissements mercredi prochain. "Honnêtement, les conditions d'hygiène laissent à désirer, et avec tout ce qui se passe avec le choléra et autres infections, j'ai peur pour mon enfant", dira Ahmed Chaâlal, parent d'un élève de 8 ans scolarisé à l'école primaire Si Lakhdar de Zbarbar. Au sud de la wilaya, notamment à Raouraoua (premier foyer de choléra en Algérie), les autorités ont pour ainsi dire mis le paquet en matière d'hygiène des établissements scolaires. Pour ce qui est des établissements du moyen et du secondaire, notamment du chef-lieu de wilaya et des communes voisines, aucune opération de nettoyage n'est à signaler. Selon le chargé de communication de la wilaya, M. Ladjel Latrache, des cellules d'hygiène et de sûreté sanitaire ont récemment été mises en place sur instruction du wali. D'après notre interlocuteur, ces dernières incluent les responsables de l'activité sociale et de la santé scolaire, les médecins coordinateurs des unités de dépistage, les inspecteurs de l'administration, les inspecteurs de l'alimentation scolaire et les directeurs des centres d'orientation. "Les BHC ont été pourvus de compétences élargies, dans le but d'assurer un environnement sain à l'ensemble de nos écoliers".
RAMDANE BOURAHLA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.