COVID-19: fabrication et commercialisation des masques de protection à partir de juin    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    DECES D'EL-YOUSSOUFI : Le président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ALGERIE POSTE : Disponibilité du réseau de l'ordre de 97.3% durant le Ramadhan    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    ORAN : Le wali booste les projets en cours    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    TISSEMSILT : Saisie de stupéfiant dans deux affaires différentes    Accidents de la route: 5 morts et 294 blessés durant les dernières 48 heures    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Le député FLN Abdelmalek Sahraoui bientôt devant le juge    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Biskra : Suspension du maire de Chetma    Une politique budgétaire incohérente    Le Brent à 34 dollars à Londres    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Tensions entre Alger et Paris    La scène, ce reflet de la société    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Covid-19: 360 cas guéris ont quitté les hôpitaux depuis l'apparition de la pandémie    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le congrès aura lieu les 21 et 22 juin
Union générale des travailleurs algériens
Publié dans Liberté le 22 - 04 - 2019

La décision de l'organisation du 13e congrès de l'Union générale des travailleurs algériens a été prise hier lors de la réunion du bureau exécutif avec les secrétaires généraux des Unions de wilaya et des Fédérations nationales.
Contrairement à ce qui avait été avancé dans la presse il y a deux jours, le SG de l'UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, n'a pas démissionné, mais, mieux encore, il poursuivra sa mission jusqu'au congrès. Cette date confirme ainsi la recommandation d'écourter le mandat du SG, dégagée au cours de la réunion de la Commission exécutive nationale (CEN) tenue la semaine dernière à Oran. Cette période de deux mois sera donc consacrée à la préparation de l'événement.
Ce sera, également, l'occasion de soumettre à la base, pour réflexion et enrichissement, les statuts et le règlement intérieur de l'UGTA. Une résolution jamais appliquée jusque-là car ce sont les congressistes et les membres de la CEN, fraîchement élus, qui avaient la charge de réviser ces documents. Cette fois-ci, la Centrale syndicale a voulu consulter l'avis de la base et l'associer dans sa démarche. De ce fait, les syndicalistes de base auront à proposer des mécanismes et des outils qui seront adaptés à la réalité du monde du travail et à celle qui prévaut dans le pays. "L'idée, c'est d'éviter toute sorte de mainmise sur l'appareil. En un mot, c'est d'opter pour un mouvement social au sein de la Centrale syndicale", explique Amar Takjout, SG de l'Union de wilaya d'Alger, qui a pris part à cette rencontre. Pour cela, quatre commissions régionales seront installées et organiseront des réunions au centre, à l'est, à l'ouest et au sud du pays. Chaque région va inviter les syndicalistes de base à débattre de ces documents et, ainsi, apporter leur contribution. Ils auront le libre choix de suggérer des amendements sur des articles ou des dispositions des statuts ou du règlement intérieur.
L'on peut citer, à titre d'exemple, l'accès à des postes de responsabilité au sein de l'organisation. Il est inadmissible que certains cadres syndicaux occupent le même poste pendant 40 ans. D'où la nécessité de limiter les mandats (à deux) au sein de l'UGTA, pour une responsabilité donnée à tous les niveaux, soit local, soit national, et de privilégier l'alternance. En avançant la date du congrès alors que le mandat de Sidi-Saïd expire le 3 janvier 2020, M. Takjout estime que l'Exécutif a fait le maximum pour répondre aux personnes qui réclament le départ de l'actuel SG. Interrogé à propos des cadres opposants de Sidi-Saïd qui rejettent toutes les décisions émanant de la direction de l'UGTA et qui, eux aussi, préparent un congrès extraordinaire, le SG de l'Union de wilaya d'Alger avoue que, traditionnellement, à l'approche de chaque congrès, souvent une opposition s'affiche et des dissidences apparaissent. "De ma vie de syndicaliste, je n'ai jamais assisté à des congrès de l'UGTA sans que des perturbations soient enregistrées", affirme-t-il. "Aujourd'hui, s'il y a un congrès à tenir, il devra se faire à l'intérieur et non à l'extérieur des structures de la Centrale", relève M. Takjout.
Pour lui, "il y a 4 wilayas qui ont affiché leur mécontentement. C'est leur droit. Chacun a le droit d'exprimer son accord ou son désaccord quant à la démarche et aux procédures suivies". Mais, souligne-t-il, "cette contestation ne s'exprime que dans seulement 4 wilayas sur 48". Et de conclure : "Cela ne peut être représentatif pour organiser un congrès."

B. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.