Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    L'hommage de Messi à Maradona    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    Sabri Boukadoum fait le ménage au MAE    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    Projet de loi sur la lutte contre l'enlèvement: des membres du Conseil de la nation saluent la teneur du texte    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    Le DGSN évoque avec l'ambassadeur suisse la coopération dans les domaines de police    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    LDC : Le programme de ce mercredi    La FAF soutiendra le candidat sud-africain    Numérisation en cours    Déjà en phase de modernisation    Un scooter propre et innovant    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    «Nous jouerons le haut du tableau»    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Covid-19 : tout sur les tests de dépistage    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Le Mouloudia d'Alger à pied d'œuvre au Bénin    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Le peuple est notre légitimité"
Sétif
Publié dans Liberté le 22 - 05 - 2019

Pour le 13e mardi consécutif, les étudiants des deux universités de Sétif, à savoir Ferhat-Abbès (Sétif 1) et Mohamed Lamine-Debaghine (Sétif 2), ont battu le pavé. La mobilisation demeure intacte. Le jeûne n'a pas influé sur leur détermination. Des centaines d'étudiants ont marché en empruntant l'itinéraire menant vers le siège de la wilaya, lieu habituel des manifestations, pour exiger le changement du système et le départ de Bensalah et de Bedoui ainsi que le report de l'élection présidentielle du 4 juillet. Plusieurs slogans ont été scandés, dont : "Système dégage !", "Bedoui dégage !", "Bensalah, dégage !", "Voleurs, voleurs, vendeurs de cocaïne !", "Nos revendications sont légitimes, nous voulons la légitimité du peuple", "Où es-tu justice ? La corruption a gangrené le pays. Le peuple est votre légitimité", "Gendarmes et policiers, le peuple n'est pas harki, soyez à ses côtés", "Dégage FLN !". "Djeïch, chaâb maâ l kodhat w nehiw el-îssabat" (Armée et peuple avec les juges pour déraciner les bandes), "Réveillez-vous étudiants, nous mourrons pour notre pays !", "Pas de vote avec la bande", "Ni dialogue ni réunion… pas de vote". La marche s'est dispersée dans le calme.
F. SENOUSSAOUI

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.