Constantine : inauguration du siège de sûreté de la daïra d'Ali Mendjeli    ANNABA : Installation de Madjid Aknouche à la tête de la sûreté de wilaya    POUR AVOIR INSULTE LES MEDECINS DE GARDE DU CHU ORAN : La chanteuse Sihem ‘'Japonia'' écrouée    ALGERIE POSTE : 374 milliards de dinars retirés en juin    Appels à une action urgente pour la libération des prisonniers sahraouis détenus dans les prisons marocaines    Football / FAF - Convocation d'une AGEx : réactions des clubs    Abdelghani Zaâlane acquitté dans l'affaire Tahkout    AGRESSIONS CONTRE LE PERSONNEL MEDICAL : Le président Tebboune demande une loi    ERADICATION DES BIDONVILLES A ALGER : Lancement de l'opération de relogement des familles    554 nouveaux cas confirmés et 12 décès en Algérie    L'APC DE SOUAFLIA FERMEE PAR DES MANIFESTANTS : Les habitants du douar ‘'El Biode'' demandent une enquête    Pétrole : le Sahara Blend algérien progresse de plus de 14 dollars en juin    Aïd El Adha: un abattage rituel en règle pour prévenir la contamination au Covid19    Accord OPEP+: le taux de conformité est largement satisfaisant    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadrice de la République d'Indonésie en Algérie    Anthar Yahia conseille Benchaâ à l'ES Tunis    Condoléances    Une alternative familiale    Nouvelle offensive de Seat    Quatre cadres, dont l'ex-directeur des ressources en eau, placés en détention préventive pour corruption    23 clubs endettés, 14 interdits de recrutement    Le nouveau record du Real Madrid    Le feu de forêt de Raouna maîtrisé    Le SG de la wilaya décède du coronavirus    Du débarquement des forces alliées en Algérie en 1942 et des dommages collatéraux causés aux populations autochtones    Jouer cartes sur table !    Au Cameroun, Alioum Moussa peint la fragilité du monde face au coronavirus    Une commission interministérielle chargée du suivi des projets de traitement des déchets    Douanes : 27 inspections divisionnaires ciblées    Bouira : Le renforcement du réseau électrique contrarié    Un système numérique pour la traçabilité des mouvements de stocks    Maxime-Charles Keller de Schleitheim : L'incroyable destin d'un enfant déporté d'Algérie    Belaïd Lamara n'est plus : Disparition d'un militant des causes justes    Histoire. Le 14 juillet 1953 : La police abat 7 militants à Paris    Déposée en mars: La demande d'adhésion de l'Algérie à la BERD approuvée    Atalanta Bergame: Un redoutable poison offensif !    Feu vert des pro-Haftar pour une intervention égyptienne: Risques d'embrasement en Libye    Dangereuses confluences régionales    Une patrouille russo-turque visée par une explosion    Abdellatif Bourayou devait signer hier son contrat    Le cas Prince Ibara réglé    Sonatrach rassure Cherif El-Ouazzani    La Jordanie renouvelle son rejet du plan d'annexion israélien    La communauté internationale au chevet du Mali    ...CULTURE EN BREF ......CULTURE EN BREF ...    "Numérique, diversité linguistique et culturelle" au cœur du 2e numéro    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Verdict le 15 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'option de l'article 102 rejetée
Sétif
Publié dans Liberté le 30 - 03 - 2019

Pour ce sixième vendredi, les Sétifiens étaient comme d'habitude au rendez-vous. Dès 14h, ils ont commencé à se regrouper devant le siège de la wilaya et tout au long de l'avenue de l'ALN, des rues du 8-Mai-1945 et du 1er novembre-1954.
En effet, dès la fin de la prière du vendredi, ils ont commencé à affluer dans la capitale des Hauts-Plateaux pour converger vers le lieu habituel de la contestation, principalement du côté de la wilaya et de la recette principale d'Algérie Poste. Les rues étaient noires de monde. Les manifestants drapés dans l'emblème national, brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : "Non à l'application des articles 102 et 104", "Non au gouvernement Bedoui !", "Non à Bensalah !", "Un vrai changement ne se fera jamais avec les outils du système", "Nous voulons construire une Algérie sans eux !", "Récupérons le cachet de la République".
Sur la pancarte d'un enfant accompagné de son père était écrit : "Faites vite, dégagez, nous n'avons pas beaucoup de temps à perdre. Nous voulons construire l'Algérie. Vous avez perdu trop de temps."
Tout en insistant sur la nature pacifique de la manifestation, les marcheurs ont scandé plusieurs autres slogans pour demander le départ du système en place : "Allah Allah ya Baba, jina nehhiw el-îssaba" (Nous sommes venus enlever la mafia), "Manach habsine" (Nous ne décolérons pas !), "Partez ! Partez !", "Application de l'article 2019 = Dégage !", "Nous sommes sérieux … dégagez tous !", "Djeïch, chaâb, khaoua khaoua !" (L'Armée et le peuple sont frères. Les manifestants ont aussi entonné en chœur des chants patriotiques et l'hymne national Qassaman.
Un dispositif impressionnant de la police a été déployé tout autour du siège de la wilaya et sur les principales artères et dans les rues adjacentes. Il est à noter aussi que les habitants de plusieurs autres localités dont Bougaâ et El-Eulma ont manifesté hier pour dire non à l'application de l'article 102 de la Constitution et, du coup, demander le départ de tout le système.


FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.