Real Madrid-Valence : Les compositions d'équipes    LA FRANCE COINCEE PAR LE NOUVEAU PRESIDENT ALGERIEN : Les temps de Papon sont révolus !    La préservation du mausolée royal Imedghassèn, responsabilité de tous    «Aucune violence contre les manifestants du hirak à Oran»    Liban : consultations parlementaires lundi pour choisir un nouveau Premier ministre    Saisie de 7.215 comprimés psychotropes    SIRAT (MOSTAGANEM) : Une unité de transformation de plastique ravagée par le feu    LA WILAYA A ECHAPPE A UNE FORTE PRESSION DURANT L'ETE GRACE AU MAO : Gaspillage d'eau potable à Mascara    SOVAC dément avoir été suspendu par Volkswagen    LOGEMENTS LPA A ORAN : La longue attente des souscripteurs    SIDI BEL ABBES : 942 infractions et retrait de 492 permis de conduire    GAID SALAH AFFIRME : Tebboune est apte à mener l'Algérie vers un avenir meilleur    Mohamed Yamani annonce son retrait du mouvement sportif national    Coupe arabe/MCA-Al-Quwa Al-Jawiya: le "Doyen" vise les quarts sur fond de crise    Soutien au peuple sahraoui: le Polisario salue la solidarité de la société civile belge    Tunisie: difficulté à former un nouveau gouvernement, les partis divisés    Le service VTC Yassir au cœur d'une polémique    Pas de grands changements en décembre    L'épilogue, ce lundi !    Le RCD dénonce, le TAJ et l'ANR s'en félicitent    Boris Johnson veut faire le Brexit et rassembler le pays    Poursuite du démantèlement du régime d'Al-Bachir    Quel sort pour le FLN ?    Le mouvement associatif s'impatiente et interpelle le P/APW    Arrestation de 2 dealers recherchés à El Kala    Cake aux thon et câpres    Quelque 5 000 fonctionnaires régularisés    ACTUCULT    Projet de traduction de plusieurs textes de la littérature populaire    L'exil et l'histoire, de l'Algérie au Moyen-Orient    Des souverains et chefs d'Etat félicitent le président élu Tebboune    Dialogue, constitution, loi électorale: Tebboune dévoile ses priorités    Entre 4 et 6 nouveaux cas d'hépatite A chaque jour: L'hygiène et l'eau des colporteurs pointés du doigt    WA Tlemcen: Tout est rentré dans l'ordre    L'Algérien Ryad Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Inscription de la musique gnaoua    Une statue de Ramsès II retrouvée près de Memphis    La journée décisive du jeudi 12 décembre    Publication de trois décrets présidentiels validant des contrats d'exploitation    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le 16e mardi a tenu toutes ses promesses
Les étudiants ont été nombreux à marcher hier à Alger
Publié dans Liberté le 12 - 06 - 2019

Le cortège composé de plusieurs dizaines d'étudiants représentant les différents campus universitaires de la région du centre universitaire a démarré de la place des Martyrs vers la Grande-Poste.
Le 16e mardi du mouvement de contestation estudiantin a été marqué, hier, par le choix d'un nouveau parcours pour la manifestation et la conception de nouveaux slogans adaptés aux derniers développements intervenus sur la scène politico-judiciaire. Ils ont emprunté un itinéraire peu habituel pour deux raisons. "La première est liée au fait qu'il y a des étudiants qui passent ce matin (ndlr hier matin) des examens notamment à la Fac centrale, histoire de ne pas les perturber et la seconde vient démontrer tout le génie de notre génération qui s'est inspirée de celui de nos ancêtres les chouhada Taleb Abderrahmane, Amara Rachid et les autres", nous lancera un étudiante de l'Ecole polytechnique d'El-Harrach qui a ajouté que les comités d'étudiants ont préféré que la 16e marche démarre de la place des Martyrs.
En effet, cette génération d'étudiants a encore confirmé qu'elle redouble d'astuces et d'ingéniosité pour contourner tous les éventuels "écueils". Le cortège composé de plusieurs dizaines d'étudiants représentant les différents campus universitaires de la région du centre universitaire, a démarré de la place des Martyrs vers la Grande-Poste, et ce, en présence d'un imposant contingent de brigades antiémeutes qui était sur les lieux dès les premières heures de la journée. L'impressionnant dispositif sécuritaire habituel était au rendez-vous. Des patrouilles des forces de l'ordre et de gros engins d'intervention étaient visibles dans tous les coins d'Alger-Centre. Des fourgons de police sont stationnés tout le long du boulevard Zighoud-Youcef. D'autres gros camions sont immobilisés depuis l'entame de la rue Abane-Ramdane jusqu'à la rue Asselah-Hocine, en passant par le boulevard Mustapha-Benboulaïd avant d'atteindre l'ancienne place emblématique de ralliement des manifestants, la Grande-Poste.
Le monument historique d'Alger-Centre à savoir la Grande-Poste, est encore placé sous "haute surveillance" policière, puisqu'il est toujours fermé sous prétexte de "fissures constatées sous l'escalier". Des fourgons de police sont stationnés autour de l'édifice. En fait, le même déploiement sécuritaire est visible à la Place Audin, au début du boulevard Mohammed-V, à la rue Didouche-Mourad ou encore au Tunnel des facultés qui est toujours interdit aux manifestants. Néanmoins, et contrairement aux précédents mardis, les brigades antiémeutes n'ont, à aucun moment, usé de la matraque et encore moins de gaz lacrymogènes. Brandissant, comme à l'accoutumée, de nombreux écriteaux et pancartes qui renseignent sur les nouveaux messages politiques adressés aux nouveaux tenants du pouvoir, les étudiants drapés dans l'emblème national ont réitéré leur attachement à la revendication du "hirak" populaire, à savoir le départ de tout le régime politique en place.
Le coup d'envoi de la marche a été donné vers 10h30, direction la Fac centrale et la place Audin. Les jeunes universitaires tout en tapant des mains, commencent par scander les slogans phare du "hirak", tels que "Hé viva Algeria", "Yetnahaou gaâ", ou "Gaïd Salah dégage, Bensalah dégage, Bedoui dégage". La procession avance. Les slogans "Djazaïr horra démocratia" (Algérie libre et démocratique), "Dawla madania, machi askaria" (Etat civil, pas militaire) scandés par les manifestants, résonnent entre les vétustes immeubles de l'exiguë rue Bab Azzoun. En atteignant la rue Abane-Ramdane, un cordon sécuritaire est mis en place, de façon à empêcher les étudiants de rallier le tribunal ou des personnalités politiques et des hommes d'affaires défilent ces derniers jours devant le juge. Un groupe d'étudiants parade en scandant : "Nous réclamons l'indépendance de la justice" ou encore "Magistrats restez fidèles à votre serment", "Nous avons demandé une justice de transition non pas une justice revancharde".
Poursuivant inlassablement leur marche malgré la chaleur caniculaire jusqu'à la place Audin, en passant par la rue Larbi-Ben M'hidi, les manifestants entonnent des chants patriotiques et l'hymne national. D'autres banderoles sur lesquelles on peut lire : "Négociez votre départ et non votre maintien", "La retraite est à 70 ans", "SVP les militaires, pas de politique", ou encore "Non à la prolongation du mandat de Bensalah", sont déployées au milieu de la foule. Le cortège marque une longue halte à la place Audin tout en répétant en chœur : "Gaïd Salah dégage", "Bensalah dégage". Pour clore leur hirak qui a, hier encore, confirmé qu'il est loin d'être essoufflé, les étudiants reprennent la marche jusqu'au jardin Mohamed-Khemisti, aux cris de "Libérez l'Algérie".

Hanafi H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.