Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Trois candidats exclus pour fraude
Baccalauréat à Tamanrasset
Publié dans Liberté le 18 - 06 - 2019

La première journée du baccalauréat dans la wilaya de Tamanrasset, notamment à In Salah, s'est terminée par l'exclusion de trois candidats, dont la fille d'un chef de centre qui aurait fait usage de son smartphone pour poster le sujet de l'examen et pour le partager avec ses amis sur facebook. Les candidats concernés, une fille et deux garçons, ont été pris en flagrant délit de fraude, affirme la directrice de l'éducation de la wilaya de Tamanrasset, Sektout Bousbiaât, en précisant que les effets fournissant la preuve sur cet acte condamnable leur ont été confisqués par les surveillants en présence des services de sécurité mobilisés à cet effet.
Pour lever tout amalgame et écarter une éventuelle complicité dans cette affaire, M. Bousbiaât a tenu à faire savoir que le père de la fille mise en cause, désigné en qualité de chef de centre d'examen de la cité Essalem où elle devait composer, a été transféré, samedi soir, dans un autre centre, avant que l'incident n'ait lieu. L'examen de fin de cycle secondaire a également été perturbé au centre Nour-Echeikh où l'on a soulevé le problème de climatisation dans les salles et les mauvaises conditions dans lesquelles composent les candidats libres de la branche lettres et philosophie.
En effet, l'épreuve d'éducation islamique ne s'est pas déroulée sans encombre en raison de la fournaise caractérisant le climat d'In Salah pendant l'été. Cependant, cette version a été vite démentie par la directrice de l'éducation qui a dénoncé "des candidats malintentionnés qui refusent de rejoindre les salles d'examen, non pas à cause du manque de climatisation ou de l'air conditionné, mais pour exiger du chef de centre de remplacer des surveillants par d'autres plus souples et favorables à toute tentative de fraude".
Il faut signaler que ce phénomène a pris des proportions alarmantes ces dernières années, notamment à Tamanrasset où l'on a, rappelons-le, exclu 139 candidats lors de la session précédente. Conscient de la gravité de la situation, le ministre de tutelle a, pour la session 2019, dépêché 8 accompagnateurs de l'administration centrale à Tamanrasset pour superviser les opérations d'ouverture et de distribution des enveloppes contenant les sujets des examens dans les centres avancés de Tin Zaouatine, d'Edelès, de Tazrouk et de Tamanrasset.
À ceux-là s'ajoutent trois observateurs permanents qui devraient sillonner et visiter les différents centres d'examen de la wilaya. Par ailleurs, revenant aux résultats de l'examen de fin de cycle primaire, la DE de la wilaya de Tamanrasset a fait état d'un taux de réussite de 76,30%. Comparativement à l'année dernière où l'on avait enregistré un taux de plus de 84%, Tamanrasset a ainsi perdu sa place en matière de classement. Elle a, toutefois, enregistré, pour la première fois dans les annales de cet examen, la réussite de 8 lauréats avec une moyenne de 10 sur 10 et un taux de réussite à 100% dans 44 établissements primaires sur les 149 que compte la wilaya.

RABAH KARECHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.