Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Au cœur d'une aventure humaine exceptionnelle
Plus de 4 000 visiteurs à Raconte-arts
Publié dans Liberté le 24 - 07 - 2019

Durant les deux premiers jours du festival (19-21 juillet), Sahel a reçu, selon les organisateurs, 4000 visiteurs. Une difficulté, ont expliqué les membres du comité de village, qui "a nécessité de mobiliser toutes les capacités du village pour l'hébergement, la restauration et surtout la sécurisation des festivaliers".
Le village Sahel (Bouzeguène, Tizi Ouzou) abrite depuis vendredi dernier la 16e édition du festival culturel Raconte-arts. Un rendez-vous culturel itinérant qui attire chaque année des milliers de visiteurs et qui constitue également un moment particulier pour les artistes algériens et étrangers qui prennent part aux différentes activités qu'offre le festival, tout en découvrant ce cadre naturel agréable qu'offre la Kabylie… En effet, dès l'entrée du village Sahel, le visiteur est vite attiré par la quiétude et l'ambiance conviviale qui règne. Une tranquillité, en fait, très complexe assurée par les organisateurs, eu égard au nombre important de festivaliers que Sahel reçoit durant cette période, surtout en soirée.
Rien que durant les deux premiers jours du festival, le village a reçu, selon les organisateurs, 4 000 visiteurs. Une difficulté, ont expliqué les membres du comité de village, qui "a nécessité de mobiliser toutes les capacités du village pour l'hébergement, la restauration et surtout la sécurisation 24 heures sur 24 des festivaliers en provenance des quatre coins de l'Algérie et surtout de l'étranger, notamment d'Europe, d'Afrique, de Nouvelle-Calédonie, des Etats-Unis d'Amérique...". Pour conforter leurs dires quant au bon déroulement du festival, les membres du comité de village Sahel estiment que "les quelque quatre mille visiteurs qui ont afflué au village, en deux jours seulement, du 19 au 21 juillet, pourront en témoigner de l'accueil qui leur est réservé, de leur liberté de mouvement, de l'ambiance festive procurée par le festival et des relations amicales et fraternelles qui se tissent entre tous les visiteurs et participants".
Dans la même optique, un membre du comité d'organisation du festival, Hacène Metref, était du même avis en rassurant que "Raconte-arts se déroule à merveille". "Actuellement, les artistes sont en train de dessiner tout le village. Y a pas un mur qui échappe à leur touche. Nous sommes dans un village très accueillant. Comme vous-savez, chaque année, le festival prend la couleur d'un village mais aussi des maisons du village lui-même", a-t-il indiqué, en qualifiant l'événement d'aventure humaine exceptionnelle. "Raconte-arts est une aventure humaine au sens propre du terme.
C'est un projet qui a certes ses aléas car, dans un premier temps, nous partons vers le village organisateur avec une certaine incertitude, mais à chaque fois, il y a une sorte de magie qui s'opère pour se retrouver, au bout du deuxième jour, en immersion totale avec les villageois", raconte Metref qui, depuis son QG, veillait au bon déroulement des festivités. Pour lui, "Raconte-arts reste un projet qui parle aux gens. Nous partageons tout avec eux. L'événement a un programme principal, qui est sa colonne vertébrale, mais à côté, il y a toute une chaîne d'activités spontanées qui donne l'occasion aux artistes et aux villageois de s'exprimer dans la communion".

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.