Real - Zidane : "Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais"    Environnement : Benharrats prend part à la 8ème session extraordinaire de la CMAE    Assad prend part à une réunion pour le lancement de la plateforme numérique des langues africaines    OPEP+ : L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous    TIARET : La police enquête sur les livrets fonciers de Tahkout    AEROPORT AHMED BEN BELLA (ORAN) : Reprise des vols domestiques demain dimanche    SIDI BEL ABBES : 677 associations de wilaya et 430 communales en activité    Déblocage des sites internet : Réflexion exclu !?    Le mouvement palestinien BDS défend le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'ALGERIE REFUSE TOUTE INGERENCE DANS SES AFFAIRES INTERNES : Salah Goudjil fait passer le message    Cherif Mellal ‘'menace'' pour Matoub Lounès    Coronavirus : 803 nouveaux cas, 541 guérisons et 12 décès    Développement : Réalisation de pistes cyclables et de parcours de VTT à Alger    Des chutes de neige prévues sur les reliefs dépassant 1.000 mètres d'altitude    ALGERIENS BLOQUES A L'ETRANGER : Air Algérie programme 24 vols de rapatriement    Démantèlement de plusieurs associations de malfaiteurs    TIARET : Le présumé auteur du vol de 10 millions de cts écroué    MASCARA : Le wali visite des projets dans les zones d'ombre    LUTTE ANTITERRORISTE : L'expérience algérienne "exhaustive et intégrée"    Tahar Ouettar, l'écrivain athée qui défendait les islamistes.    Batna: découverte d'une inscription libyque au site Guergour à Seriana    Laghouat se remémore l'un des pires massacres perpétrés par la France coloniale contre le peuple algérien    Industrie : l'ENIEM a besoin d'un financement bancaire pour sa relance    RND : examen du fonctionnement du parti et des derniers développements sur le plan international    L'APN participe samedi à une réunion sur "les processus de paix à l'échelle mondiale: rôle et participation des femmes"    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    Douanes : mise en échec d'une contrebande et tentative d'introduction stupéfiants    Jeux paralympiques: versement de subventions financières aux athlètes qualifiés et qualifiables    Milan AC: Bennacer encense son coach    Ligue des champions : forfait des Buffles du Borgou, la CAF réagit    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    Une caravane sillonne les zones d'ombre    Plus de 12 200 infractions enregistrées en un mois    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    "Pour une conférence nationale inclusive"    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Une vie de combat    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La contestation ne faiblit pas à Hong Kong
L'aéroport de la ville a été complÈtement bloqué
Publié dans Liberté le 13 - 08 - 2019

Pékin, qui a menacé à plusieurs reprises de recourir à la force contre les manifestants si la situation l'exigeait, a affirmé voir dans cette contestation "les premiers signes de terrorisme".
Plus de 5000 manifestants ont envahi l'aéroport international de Hong Kong hier, alors que les vols au départ et à l'arrivée devant avoir lieu dans la journée ont été tous annulés, "à l'exception des vols au départ dont l'enregistrement est terminé et des vols à l'arrivée qui sont déjà en route pour Hong Kong" a précisé l'autorité portuaire dans un communiqué.
Les manifestants ont occupé le hall pour protester contre les violences policières commises dans le cadre de la mobilisation sans précédent qui embrase l'ex-colonie britannique. "D'après l'information que l'on m'a communiquée (...) 5 000 manifestants se trouvaient dans l'enceinte du terminal", a indiqué Kong Wing-cheung, un responsable des relations publiques de la police. M. Wing a précisé que les autorités aéroportuaires, et non la police, avaient autorisé le rassemblement des manifestants dans les halls d'arrivée, mais les a accusés de bloquer les départs.
Une décision exceptionnelle et pour le moins surprenante pour un aéroport aussi important que celui de Hong Kong, connu et reconnu pour son efficacité, et qui s'avère être le huitième aéroport international le plus fréquenté au monde. Comme à chaque manifestation, la réaction de la Chine n'a pas tardé. Survenue 10 minutes après la décision des autorités portuaires de fermer l'aéroport, elle a affirmé voir dans cette contestation pacifique qui a lieu dans sa région semi-autonome "les premiers signes de terrorisme".
Sous pression, Pékin qui a déjà menacé de recourir à la force a augmenté d'un cran son agressivité. "Ceux qui jouent avec le feu périront par le feu", a averti récemment le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et Macao. Les manifestants ont vu leur nombre augmenter hier après dix week-ends consécutifs de mobilisation dans le territoire, qui a de nouveau été émaillée de graves violences entre radicaux et forces de l'ordre.
Toute cette brutalité a nourri la colère et le sentiment d'injustice de ces manifestants pacifiques. Un responsable du gouvernement hongkongais a annoncé que 45 personnes avaient été blessées dans les affrontements, dont deux dans un état grave. Des photos et des vidéos publiées par le site Hong Kong Free Press montrent notamment certains hommes déguisés en manifestants en train d'aider la police anti-émeute à réprimer violemment les manifestants.
Patrick Poon, chercheur à Amnesty International a dénoncé sur Twitter les violences que subissent les manifestants dues à un "usage excessif de la force par les policiers", les qualifiant de "scandaleuses". Dès vendredi dernier, les manifestants prodémocratie ont entamé un sit-in à l'aéroport et ont accueilli dans le calme les voyageurs qu'ils veulent sensibiliser à leur cause, tout en s'excusant de la gêne occasionnée. Cette action s'est poursuivie samedi et dimanche.
Les manifestants se sont engagés à poursuivre leur mouvement jusqu'à ce que leurs revendications soient satisfaites. Ils demandent notamment la démission de la cheffe contestée de l'exécutif hongkongais Carrie Lam, une enquête indépendante sur l'action de la police, une amnistie pour les personnes arrêtées, le retrait définitif du projet de loi controversé, actuellement suspendu, ou encore l'avènement du suffrage universel dans le territoire semi-autonome. Carrie Lam a déclaré lors d'une conférence de presse qu'elle n'était pas prête "à faire des concessions dans le but de faire taire les manifestants auteurs de violences".

Katia Mesbah/Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.