Les forces de sécurité répriment un rassemblement pacifique à Constantine    Liverpool : Van Djik encense Firmino    Grandiose marche à Kherrata    L'Opep et ses alliés sur le gril    La démocratie en ballotage    Qui succédera à Essebsi en Tunisie ?    Le Kremlin en faveur d'une relance des discussions    Nouveaux tirs sur l'aéroport de Mitiga    «Cela ne favorise pas l'apaisement»    La FTF a défalqué six points au Club Africain    Les Académiciens face à l'expérience sfaxienne    Le Real se régale puis se relâche avant Paris    Inscriptions au master    Le bilan s'est alourdi à 7 morts    Saisie de 12 000 comprimés de psychotropes    Un homme de 53 ans trouve la mort par électrocution à Oued R'Hiou    Le Prix d'alphabétisation de l'Unseco décerné à l'Algérie    Ali-Ramzi Ayad et Redouane Benzehra lauréats de la 7e édition    Les lauréats participeront au Comic-Con de San Diego en 2020    CAF Football Awards : Les 10 candidats connus en octobre    Football professionnel : Une AGEx mardi pour adopter un nouveau système de compétition    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    Washington confirme la mort de Hamza Ben Laden    Entrepreneuriat: Des mesures en faveur des start-up    Tlemcen: La Casnos veut ratisser large    Faute de vision globale: Des classes toujours surchargées    Arrêtés vendredi à Alger: Une quinzaine de manifestants devant la Justice    Coupe de la CAF : PAC - CS Sfaxien, aujourd'hui à 20 h 45: Mission ardue pour les Pacistes    Ils avaient subtilisé l'arme d'un policier: Un individu tué et deux autres blessés près d'Azeffoune    Deux textes de loi adoptés avec célérité: Voie ouverte pour la présidentielle    Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Le niveau des eaux pluviales a atteint 40 cm au niveau de plusieurs communes    «Boudaoui est bourré de talent»    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FC Barcelone décapité d'entrée à Bilbao
Espagne
Publié dans Liberté le 18 - 08 - 2019

Barcelone renversé d'entrée ! Privé de Lionel Messi convalescent, puis de Luis Suarez blessé, le champion sortant s'est incliné à Bilbao sur un incroyable ciseau du vétéran Aritz Aduriz (1-0), vendredi en match d'ouverture du championnat d'Espagne. De quoi aiguiser la convoitise barcelonaise pour Neymar... Au stade San Mamés, les Catalans ont trouvé les montants par Suarez (32e), sorti quelques instants plus tard touché à un mollet, puis par Rafinha (44e). Et alors que le Français Antoine Griezmann s'est montré décevant pour ses débuts en match officiel avec le Barça, Aduriz (38 ans) a marqué d'un ciseau acrobatique peu après son entrée en jeu (89e), quelques jours seulement après avoir annoncé qu'il prendrait sa retraite en fin de saison. Cette défaite sur le fil met déjà sous pression le club catalan et son entraîneur Ernesto Valverde, très fragilisé au printemps dernier en dépit de la conquête d'une deuxième Liga en deux ans. "Ce soir la compétition nous a remis à notre place", a reconnu le défenseur Gerard Piqué, porteur du brassard de capitaine en l'absence de Messi. "On repart avec une défaite qui nous fera du bien pour l'avenir. Il vaut mieux perdre aujourd'hui qu'en fin de saison", a-t-il dit au micro de la chaîne espagnole Movistar LaLiga. Ce n'est pas l'idéal pour lancer une saison et cela influera sans doute sur les choix sportifs des dirigeants catalans, engagés dans une négociation ardue avec le Paris SG pour tenter de faire revenir Neymar, parti avec fracas en 2017 en échange de 222 millions d'euros. L'opération s'est d'ailleurs compliquée vendredi puisque le Barça a accepté un "accord de principe" pour prêter au Bayern Munich le Brésilien Philippe Coutinho, qui aurait pu être une monnaie d'échange dans le dossier "Ney"... Pendant que les Catalans s'activent dans les bureaux, la vérité du terrain a été particulièrement cruelle pour eux vendredi. Les 20 premières minutes, notamment, ont été très compliquées entre le pressing basque et les accélérations d'Iñaki Williams (7e, 15e). Le capitaine Messi, insuffisamment remis d'une problème musculaire à un mollet, manquait cruellement. Et son complice Suarez a rapidement dû quitter la pelouse (34e), sans parler de l'absence de Coutinho, préservé en tribune pour éviter de faire capoter son prêt à Munich... Bref, Valverde a dû composer : il a lancé un trio très inexpérimenté dans l'entrejeu avec Sergi Roberto, Carles Aleña et la recrue néerlandaise Frenkie de Jong. Si ce dernier a surnagé, les deux jeunes Catalans ont peiné. Et lorsque Suarez s'est blessé, Valverde a repositionné sans succès Griezmann dans l'axe de l'attaque et lancé le Brésilien Rafinha. Ce dernier a peut-être été le meilleur Barcelonais, contraignant le gardien Unai Simon à détourner sur sa propre transversale une frappe enroulée (44e). Rafinha a aussi trouvé la base du poteau, bien lancé par le Français Ousmane Dembélé (52e), auteur d'un match encourageant. Tout l'inverse d'Antoine Griezmann, qui a peiné à exister, trop fébrile et incapable de convertir ses occasions franches (70e, 83e). Pour Aritz Aduriz, en revanche, l'histoire est magnifique: la semaine dernière, il annonçait vouloir raccrocher les crampons à la fin de cette saison, alors qu'il aura 39 ans en février prochain.
Et après avoir déjà fait des misères au Barça avec un triplé un soir de Supercoupe d'Espagne en 2015 (4-0), le vétéran basque a débuté en beauté son ultime campagne : d'un ciseau splendide qui a fait chuter le champion en titre de son piédestal. "Parfois, le football est très beau pour ce genre de choses", a savouré Aduriz. "Il est impossible que tout cela ne me manque pas mais dans la vie, tout a un début et une fin."

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.