Algérie - Zambie, ce soir à 20h00 : Un match spécial pour Belkebla !    USMA : L'USMA accueillera le WAC à Tchaker !    MCA 0 - JSK 3 : Les Canaris étrillent les Mouloudéens !    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (200m T51): médaille de bronze pour l'Algérien Berrahal    Algérie-France: le rôle de la diplomatie parlementaire dans la promotion de la coopération bilatérale souligné    Un secteur industriel important et diversifié    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    «Il n'y aura plus de seul maître à bord»    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    L'AIE prévoit un ralentissement de la croissance dès 2025    T'as du crédit sous le capot ?    Entraînement spécifique pour Slimani    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    2 trafiquants de psychotropes arrêtés    Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    La consommation de l'huile d'olive ne dépasse pas le 1,5 kg/an par personne en Algérie"    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    «Il est possible de battre l'Algérie»    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Ténès: Le diabète mobilise    Installation du nouveau procureur général Kardoun Saber    Le sixième candidat    Institut Cervantès d'Oran: Un concours de dessins et une exposition au programme samedi    Election présidentielle du 12 décembre prochain La Charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Un plan d'action pour définir les entraves    L'agriculture dans la wilaya contribue à hauteur de 3% à l'économie nationale    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Pas de changement de calendrier    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Des morts dans des manifestations anti-Condé    Acquittement pour 5 prévenus    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces
Ils boycottent l'instruction au niveau des tribunaux d'Alger
Publié dans Liberté le 19 - 10 - 2019

Le Collectif national de défense des détenus d'opinion, qui s'est réuni jeudi au siège du bâtonnat de Tizi Ouzou pour examiner la situation des citoyens injustement arrêtés lors des marches organisées par le peuple algérien depuis le 22 février, a décidé de passer à l'action et de mettre à exécution ses menaces faites la semaine dernière.
En effet, après avoir dénoncé les lenteurs considérées comme "voulues par les juges instructeurs des tribunaux de Sidi M'hamed et de Bab El-Oued dans l'étude des dossiers des détenus d'opinion" et appelé au "boycott des juridictions pénales", les avocats du collectif ont décidé de boycotter l'instruction au niveau des tribunaux de Bab El-Oued et de Sidi M'hamed, ainsi que les audiences de la chambre d'accusation de la cour d'Alger.
"Ne pouvant cautionner des procédures en violation de tout bon sens et entendement, le collectif a pris la décision de boycotter l'instruction des deux tribunaux de Sidi M'hamed et de Bab El-Oued, ainsi que les audiences de la chambre d'accusation de la cour d'Alger", est-il annoncé dans le communiqué rendu public à l'issue de la réunion du collectif.
Ces avocats ont motivé leur décision par le fait que plusieurs tribunaux du pays ont relaxé des prévenus dans différents dossiers, ce qui n'est pas le cas des tribunaux de Sidi M'hamed et de Bab El-Oued qui, soutiennent-ils, "s'entêtent à faire perdurer la détention provisoire pour des raisons non fondées". Quant à la chambre d'accusation de la cour d'Alger, le collectif explique qu'"elle a confirmé toutes les ordonnances de mandat de dépôt de ces deux tribunaux et a refusé toutes les demandes de mise en liberté formulées par la défense".
Tout en rappelant que cela fait presque quatre mois que des citoyens sont arrêtés pour des faits qui ne constituent guère des délits et qu'ils sont devenus des otages entre les mains des tenants du système, ces avocats ont tenu à rassurer les familles des détenus que la défense sera présente "en force" les jours des procès et qu'elle "pèsera de tout son poids pour faire triompher la justice".
Selon le communiqué, le collectif ne compte pas s'arrêter en si bon chemin puisque, d'ores et déjà, il appelle "à des actions d'envergure pour une bonne et saine application de la loi et dénonce toute instrumentalisation de l'appareil judiciaire dans ce genre de dossiers, et lance un appel à toutes les bonnes volontés, écrit-il, "à s'unir dans l'intérêt des détenus et de leurs familles".
Pour rappel, ce même collectif avait expliqué, dans un précédent communiqué, que "ces dossiers ne demandent en réalité aucune instruction et peuvent tout simplement être traités avec la procédure de la comparution immédiate ou de la citation directe". "Un non-lieu doit être ordonné dans ces dossiers dans les meilleurs délais car nos courageux magistrats ont déjà rendu des jugements de relaxe pour les mêmes poursuites à travers tout le territoire national", ont-ils également soutenu.

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.