Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Les flammes de la passion    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"La mascarade du 12 décembre n'aura pas lieu"
Les Algériens du Canada mobilisés pour l'acte 35 de la révolution populaire
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2019

Les Algériens du Canada maintiennent leur mobilisation, en organisant, à Montréal, leur 35e manifestation dominicale pour exiger le départ du système. Le décor habituel de la contestation est planté peu avant 11h à la place du Canada. Une forêt de pancartes résume la quintessence de la revendication populaire, orientée vers un changement radical du système de gouvernance qui a spolié la volonté populaire depuis l'indépendance nationale.
"L'armée dans les casernes", "Pour une transition démocratique et pacifique", "Pas d'élections sans transition", "Système dégage", sont, entre autres, les slogans mis en avant lors de la manifestation qui a drainé une foule nombreuse. Les chants engagés anti-pouvoir sont repris par la foule et amplifiés par la sonorisation, alors que l'emblème national et le drapeau amazigh flottaient ensemble dans le ciel de Montréal.
"Ici, ce n'est pas la République de Gaïd Salah pour se faire embastiller à cause de cet emblème identitaire", peste un manifestant, drapé dans ce tissu tricolore, bleu, vert et jaune. Le débat qui se tient parallèlement à la manifestation a été axé sur la manière de faire capoter l'élection présidentielle du 12 décembre. Un scrutin rejeté massivement par le peuple à coups de référendums hebdomadaires, voire bihebdomadaires. Au sujet de référendum justement, les manifestants de Montréal ont voté, dimanche, pour le changement du lieu de rassemblement.
Le vote qui s'est déroulé à bulletins secrets, a donné la majorité à ceux qui ont opté pour le retour à la contestation — qui a pris naissance en février — devant le consulat d'Algérie à Montréal. Si le principe de changer de lieu a été conclu, la prochaine manifestation se déroulera toujours place du Canada, le temps de régler certains détails logistiques et administratifs. Si la présidentielle est maintenue à la date indiquée, dans la diaspora le scrutin se déroulera pendant cinq ou six jours avant le jour j.
C'est pourquoi les manifestants ont décidé, dès l'ouverture du vote, d'organiser des manifestations non-stop devant la représentation consulaire qui se transformera à l'occasion en centre de vote. Toujours en termes de perspectives, une autre marche populaire sera organisée le 2 novembre à Montréal. La réussite, récemment, de la première marche pacifique semble avoir boosté la contestation de la diaspora algérienne au Canada dans sa conviction que le système doit "dégager" pour le bien de l'Algérie, et that's it.

De Montréal : Yahia Arkat


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.