Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach
Exportation d'hydrocarbures
Publié dans Liberté le 13 - 11 - 2019

Le groupe Sonatrach et l'Italien Edison ont signé, hier, un accord portant sur le renouvellement d'un contrat de vente/achat de gaz naturel algérien au profit de l'Italie pour une durée de 8 ans. Sonatrach avait déjà renouvelé ses contrats gaziers avec les deux autres compagnies italiennes ENI et Enel. Ce troisième contrat conclu, hier, avec Edison permettra à Sonatrach de consolider sa position sur le marché italien et de demeurer l'un de ses principaux fournisseurs en gaz naturel.
À travers ces trois contrats conclus avec Edison, ENI et Enel, Sonatrach devrait ainsi approvisionner l'Italie à hauteur de 13 milliards de m3/an de gaz naturel jusqu'à 2027, avec possibilité d'aller jusqu'à 2029 (deux années optionnelles). Avec ces 13 milliards de m3/an de gaz naturel, et en ajoutant les contrats qui sont actuellement en cours de finalisation, Sonatrach atteindra, en 2021, le taux de 60% des capacités de transport du gazoduc Enrico-Mattei. Le prix du gaz algérien vendu à l'Italie dans le cadre de ces nouveaux contrats n'est pas officiellement connu, mais pourrait, selon nos sources, faire l'objet d'une renégociation à la baisse, compte tenu des prix pratiqués actuellement sur le marché européen.
La durée des contrats a été révisée à la baisse, puisqu'il ne s'agit plus de contrats à long terme, mais à moyen terme, alors que le principe de l'indexation des prix du gaz sur ceux du pétrole était plutôt remis en cause par les bouleversements que connaît le marché pétrolier depuis 2014. Dans un marché très concurrentiel, marqué à la fois par l'arrivée de nouveaux fournisseurs et une baisse importante des cours, le groupe Sonatrach est parvenu à renouveler au moins cinq de ses contrats avec les clients européens. En plus des trois entreprises italiennes, la compagnie publique des hydrocarbures avait également conclu un accord avec la société portugaise Galp Energia. Cet accord portait sur l'approvisionnement en gaz naturel algérien du marché portugais pour un volume de 2,5 milliards de m3 par an pour une durée de 10 années. Le contrat avec l'Espagnol Gas Natural Fenosa, d'une durée de neuf ans, portait, quant à lui, sur la fourniture d'un débit annuel de 9 milliards de m3 de gaz. L'Algérie fournit annuellement près de la moitié du gaz consommé en Espagne. Ainsi, Sonatrach vient de renouveler ses principaux contrats gaziers, en attendant l'aboutissement des négociations avec ses clients français. Un sixième contrat a été conclu courant 2018 avec la société publique turque Botas.
Un avenant à un contrat gazier datant de 2014 a été paraphé en vue d'augmenter le volume de gaz naturel liquéfié (GNL) exporté par l'Algérie à 5,4 milliards de m3/an, contre 4,4 milliards de m3/an auparavant. Les six contrats totalisent un volume de plus de 30 milliards de m3 acheminés à destination de l'Espagne, du Portugal, de l'Italie et de la Turquie. En 2018, les exportations algériennes de gaz se sont élevées à 51,5 milliards de m3 dont 75% par gazoduc et 25% sous forme de GNL. La première destination du gaz algérien reste le marché européen, essentiellement l'Italie (35%), l'Espagne (31%), la Turquie (8,4%) et la France (7,8%).

Ali Titouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.