Montpellier : Delort retourne le couteau dans la plaie du PSG    Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Une délégation de l'APN prend part à la 14e session de l'APM à Athènes    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    LOGEMENTS AADL : Nasri ordonne la finalisation des projets programmés    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    ORAN : Saisie de plus de 58 tonnes de tabac à chiquer    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Les Sang et Or n'y arrivent plus    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    À tout jamais…    Un an d'assiduité au hirak    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Mandat d'arrêt contre 700 personnes pro-Gulen    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    Graeme Allwright : l'âme des «protest singers» en France    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Tiaret: Des distributeurs automatiques hors service    Plus de 207 km de fibre optique réalisés en 2019    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    Tebboune relence le débat sur lamémoire    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un "terminus" brutal pour la JSK
À défaut de ramener une victoire de prestige, elle a sombré corps et âme à Kinshasa
Publié dans Liberté le 27 - 01 - 2020

Même si l'on ne pariait pas tant sur les chances de qualification de la JSK pour les quarts de finale de la Ligue des champions africaine, il faut bien admettre que l'on espérait tout au moins un sursaut d'orgueil des Canaris.
C'est que, sur le plan compétitif, la JSK se devait de ramener une victoire, aussi minime soit-elle, de Kinshasa pour garder une chance même minime pour la suite de la compétition, encore que le partage des points enregistrés, en cours de soirée au stade de Radès, entre l'Espérance de Tunis et le Raja de Casablanca (2-2) et qui a enregistré à l'occasion un nouveau record d'invincibilité de 20 matchs en LDC pour les Tunisois, aura finalement sonné le glas pour la formation kabyle. Par ailleurs, sur le plan du prestige, même si l'élimination de la JSK devait être scellée avant l'heure, l'on espérait tout de même une victoire de consolation à Kinshasa, où le Vita Club avait bel et bien baissé pavillon face aux deux autres clubs maghrébins du groupe, en l'occurrence l'ES Tunis et le Raja Casablanca. Et à défaut de relever un gros défi dans la lointaine Kinshasa, les Canaris ont malheureusement sombré corps et âme face à une équipe kinoise qui, pourtant, n'avait rien d'un foudre de guerre. Après une première mi-temps plus ou moins équilibrée sur le plan du jeu mais aussi au tableau d'affichage (1-1 à la pause), la JSK a courbé drôlement l'échine en seconde période et ce, en facilitant incroyablement la tâche aux Congolais qui, pour rappel, n'avaient pas glané le moindre succès jusque-là. Une première bévue de Bencherifa à la 54', un mauvais placement du gardien Benbot sur un coup franc anodin à la 68' et, deux minutes après, une passivité effarante de la défense kabyle (70') auront gravement enfoncé les Canaris qui ne s'attendaient guère à un… "terminus" aussi brutal. C'est que les camarades de Nabil Saâdou venaient de se faire humilier comme pas possible, et voilà que le dernier espoir de qualification pour les quarts de l'épreuve s'est transformé malheureusement en véritable cauchemar, à un tel point que le prochain derby contre l'ES Tunis ne revêt pratiquement aucun enjeu. Cela dit, il faut bien admettre que la JSK n'a fait que confirmer ses limites techniques mais aussi physiques sur le plan continental, même si elle peut s'enorgueillir d'avoir tout de même grappillé une certaine dose d'expérience en matière de football de haut niveau. Et si le club kabyle devait se suffire logiquement d'une qualification en bonne et due forme pour les poules de la Ligue des champions, ses dirigeants se devaient aussi d'être très pragmatiques pour ne pas promettre la lune à ses exigeants supporters, car la plus prestigieuse compétition africaine des clubs exige beaucoup de sacrifices financiers et davantage d'expérience dans le jeu et dans la gestion d'ensemble de la compétition. Avec un compartiment défensif remanié à 80% en l'espace d'une semaine, puisque l'on a enregistré le retour de Bencherifa et du jeune Mebarki dans les deux couloirs et celui de Souyad dans l'axe, la JSK aura fait dans le flop et ouvert des brèches béantes qui ont fait le bonheur des attaquants kinois. Et maintenant que la messe est dite, il est important que les dirigeants kabyles tirent un maximum d'enseignements sur cette nouvelle aventure en Ligue des champions car, comme l'a déclaré Jean-Yves Chay avant le départ pour Kinshasa, "l'objectif du club était de se qualifier pour les poules et de profiter de cette nouvelle expérience en Ligue des champions pour permettre aux jeunes joueurs de s'aguerrir davantage au contact des clubs de haut niveau, ce qui constitue un investissement considérable pour les années à venir".

Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.