Sidi Mohamed Omar à l'ONU fustige les manœuvres compromettant le processus de paix au Sahara Occidental    Paludisme dans le sud du pays :Benbouzid rassure sur la prise en charge des malades    De Bruyne meilleur milieu de la Ligue des Champions 2019/20    Nouveau stade d'Oran: la réfection de la pelouse presque achevée "avec succès    Le Président Tebboune reçoit le secrétaire américain à la Défense    Tamanrasset: Impliquer la population locale dans la préservation du patrimoine culturel    Conseil de la Nation: adoption de l'Ordonnance modifiant et complétant la loi relative à la santé    Belaili serait une piste écartée pour Al Ahli    La conférence nationale des start-up organisée samedi à Alger    La sécurité routière, parent pauvre des décrets 20-226 et 20-227 sur l'activité des constructeurs et concessionnaires automobiles    Hachemi Djaâboub, nouveau ministre du Travail    Un sage médiateur dans une "région poudrière"    Deux soldats tués dans une embuscade    M. Makri et la république    Les procès de Tahkout et de Mme Maya reportés    Nahda, FJD et El Binaa se prononceront ce week-end    Palais de la colère    La fille des Aurès    Les non-dits    Les Algériens de l'EST risquent de rater le stage de l'EN    Naïdji, un autre Algérien en renfort    Après la pluie, le beau temps ?    "Il faut que des mesures soient prises en urgence"    La faillite par les examens    Pain à burger fait maison    Près de 100 exposants y prendront part    Amin Zaoui signe son roman "Canicule glaciale"    «Survivre pour Ibiza, une fiction qui prend l'aspect d'une réalité»    L'amusnaw Hadj Mokhtar At Sayd réhabilité par les siens    La grande petite marche du livre    Enseignement Supérieur/Poste: Signature de deux conventions-cadre    Le ministère de l'Industrie pharmaceutique prendra en charge les besoins des citoyens en médicaments "efficaces et de qualité"    Gérald Darmanin la semaine prochaine en Algérie    Khiati favorable à l'"application de la peine de mort"    Les mesures de confinement allégées dans plusieurs wilayas    2e jour consécutif de hausse    Sit-in des sortants des écoles supérieures de l'enseignement    Le conseiller Noureddine Khellassi remercié    L'Ordre des avocats d'Alger répond au syndicat des magistrats    Mohamed Djemaï, ex SG du FLN, remis en liberté    Ferhat Aït Ali annonce un code de l'investissement "plus incitatif"    Des chaînes interminables devant la Casnos    Des auteurs invités à leur insu    Mahmoud l'Argentin est algérien, pas ami de l'Algérie    GENDARMES DU MONDE    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Mokka change de look    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes
le Ministre délégué chargé des Incubateurs à Constantine
Publié dans Liberté le 04 - 08 - 2020

Il a exclu les poursuites judiciaires tout en annonçant des mesures d'allégement pour les entreprises en activité, mais qui ont des difficultés à s'acquitter de leurs dettes, crédits et intérêts.
"Nous ne pouvons pas effacer les dettes des jeunes entrepreneurs qui ont bénéficié du soutien de l'Agence nationale du soutien à l'emploi des jeunes (Ansej) pour créer des microentreprises", a affirmé le ministre délégué chargé des Incubateurs, Nassim Diafat, hier, depuis Constantine, où il effectuait une visite de travail et d'inspection.
Le même responsable a indiqué que le remboursement des dettes se fera selon des mécanismes spécifiques en excluant la possibilité de poursuites judiciaires contre les jeunes entrepreneurs. "Toutes les poursuites judiciaires et procédures engagées à l'encontre des entreprises en difficulté seront suspendues jusqu'au 31 décembre 2021. Il n'y aura pas de poursuites judiciaires et de peines d'emprisonnement, une menace qui pesait sur la tête de milliers de petits entrepreneurs depuis plusieurs années", indique-t-il.
En ce qui concerne les entreprises en activité qui rencontrent des difficultés pour le remboursement des tranches des prêts bancaires, le ministre dira : "Le financement des cycles de l'exploitation de ces entreprises se fera à travers l'intervention des banques conformément aux critères réglementaires prévus et en vigueur en matière d'octroi des crédits. Aussi, les dettes bancaires seront rééchelonnées par des procédures simplifiées avec effacement des pénalités de retard et diminution à 100% des taux d'intérêt." Précisant que l'objectif est d'aider des milliers de jeunes entrepreneurs ayant contracté des crédits et qui se heurtent à des problèmes de remboursement des dettes.
Dans ce cadre, le ministre explique que "les dossiers seront traités au cas par cas et que les portes de son département sont ouvertes à tout porteur de projet". Nassim Diafat a appelé l'ensemble des entreprises Ansej à l'arrêt, et qui rencontrent des problèmes fiscaux ou bancaires, à reprendre leurs activités et à se rapprocher des agences qui les accompagneront dans la recherche de solutions. Le ministre a également évoqué la possibilité de la création de microzones industrielles dédiées à la microentreprise et à la startup dans plusieurs régions du pays.
Durant la journée, le ministre a visité plusieurs unités industrielles de fabrication de produits alimentaires situées dans des zones industrielles telles que Palma, Lonama et celle d'Aïn El-Bey à Constantine avant de se diriger vers la salle de spectacle Ahmed-Bey (le Zénith) où il s'est réuni avec plusieurs chefs d'entreprise.

Ines Boukhalfa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.