Le Dinar poursuit sa dégringolade    Une pénurie de 300 médicaments en Algérie    L'Algérie remet les pendules à l'heure    La France face à ses contradictions    L'Intersyndicale monte au créneau    Le nombre reste au-dessus de la barre des 1.000 cas    Schalke : Bentaleb indiscipliné à cause de ses origines selon un ex international allemand    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Le PA rejette la résolution du PE sur la situation des droits de l'Homme en Algérie    Covid-19: Djerad préside un conseil interministériel consacré à l'évaluation de la situation épidémiologique    Cavani fait gagner Manchester United face à Southampton    Sahara occidental : l'ONEC réitère son soutien à la lutte du peuple sahraoui    AADL 2 : plus de 63.000 souscripteurs dans 33 wilayas ont fait le choix du site    Elevage : un nouveau dispositif d'approvisionnement d'aliments de bétail    Plus de peur que de mal pour Aribi    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur d'Italie en Algérie    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Jeux olympiques et paralympiques: versement de subventions financières à neuf athlètes    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Campagne de lancement de la culture de colza    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Non, je préfère me taire...    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Maradona, l'homme de la métamorphose    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Grippe, Covid-19... Bientôt un vaccin à base de plantes ?    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Large mobilisation en France    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    L'Opep+ examine les différentes options    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    L'impuissance de la communauté internationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Atelier scientifique sur les glissements de terrain
CENTRE UNIVERSITAIRE ABDELHAFID-BOUSSOUF DE MILA
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2020

Un important rendez-vous scientifique est au menu d'un atelier qui se penchera durant deux jours, soit le 21 et le 22 octobre 2020, sur les glissements de terrain à Mila. Ce phénomène est retenu pour être passé en revue suite au tremblement de terre qui a frappé cette région, le 7 août dernier, faisant d'importants dégâts matériels, notamment dans le quartier d'El-Kherba, qui a été dévasté par cette secousse.
Sous le thème de "Glissements de terrain induits par les tremblements de terre, événement du 7 août 2020, à Mila, Est algérien", cette rencontre, qui se tiendra sous le haut patronage du wali Moulay Abdelouhab, est initiée par le centre universitaire Abdelhafid-Boussouf de Mila, en collaboration avec l'UST Houari-Boumediène de Bab Ezzouar. S'étalant sur deux jours, durant lesquels un panel de spécialistes issus de différentes universités du pays seront appelés à donner leurs avis scientifiques sur les glissements de terrain, ce forum représente une occasion d'aborder un sujet d'actualité dans cette wilaya qui, l'été dernier, a été frappée par un tremblement de terre ayant occasionné l'affaissement spectaculaire de tout un lotissement, soulevant crainte et appréhension.
C'est dans cette optique que la communauté scientifique est intervenue pour tenter de trouver des éléments de réponse aux interrogations soulevées par les citoyens, comme par les spécialistes. Ces derniers auront, à l'occasion de cette rencontre, toute latitude d'expliquer ce phénomène si on se réfère au riche programme élaboré à cet effet. L'ouverture des travaux de ce rendez-vous, ce mercredi, a été précédé par la signature d'une convention de partenariat entre l'USTHB et le centre universitaire de Mila, avant de passer au premier thème, consacré à "L'inventaire et la caractérisation des glissements de terrain induits par le séisme de 4,9".
Plusieurs autres communication sont retenues dans ce programme, dont, entres autres, "Bref aperçu sur la sismicité de Mila de 1862 à 2020", "Approches et méthodes pour une évaluation et gestion des risques naturels en milieu urbain : cas du séisme du 7 août 2020 et ses effets induits sur le quartier El-Kherba, Mila, Algérie", ou encore "L'impact des glissements de terrain dans la ville de Constantine : quelles solutions pour une meilleure gestion des risques d'instabilité en zone urbaine". Dans la deuxième partie de ce programme, d'autres intervenants sont appelés à disserter sur plusieurs thèmes : "Le glissement de terrain cosismique de Mila.
Aspects comparatifs avec d'autres instabilités relevées dans d'autres régions du nord de l'Algérie", "L'apport de la géophysique de sub-surface à la définition du plan du glissement de terrain de Mila de 2020" ou encore la "Cartographie de la susceptibilité aux glissements de terrain dans le bassin néogène algérois (Application de Sig)" et "Elargissement de la ville de Mila (Algérie) sur des terrains en mouvement : contribution à l'analyse des propriétés géotechniques et minéralogiques des sols d'El-Kherba". Ces sujets seront suivis par d'autres communications, dont le thème central reste les glissements de terrain.
Ayant trait à "L'évaluation de la vulnérabilité sismique des structures aux mouvements de terrain : pour une meilleure quantification du risque (cas séisme de Mila)" et à "L'approche statistique à l'étude de la susceptibilité aux glissements de terrain dans la région de Mostaganem, N-W Algérie", ce forum prendra fin aujourd'hui par la remise d'attestations aux participants et une sortie sur le terrain, dont l'itinéraire sera Dejebel Lekhal, Mechta Bouksiba, Oued Mila et El-Kherba.

Amor Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.