Clôture des travaux de la 8e session de la Grande commission mixte algéro-égyptienne    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    Boughali propose la création d'un mécanisme diplomatique préventif de soutien à la sécurité internationale    Mostaganem: le moudjahid Djelloul Benderdouche n'est plus    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    Goudjil appelle les Algériens à resserrer les rangs et à adhérer à l'initiative du Président de la République    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    JM/handball/ dames Gr.B : le point après la 1re journée    JM/ Tennis de table: Bouloussa éliminé en quart après un parcours honorable    Pétrole: l'Algérie augmentera sa production de pétrole de 16.000 b/j en août    Infirmières agressées à Beni Messous: le suspect placé en détention provisoire    La mission de l'ONU au Mali prolongée d'un an    Sonelgaz: l'exportation de l'électricité s'effectue quotidiennement    JM: tableau des médailles    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'enjeu des Jeux    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Affaires religieuses: l'Aïd El Adha célébré le samedi 9 juillet    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    Cinq personnes arrêtées: Démolition de constructions illicites à Haï Ellouz    L'AUBAINE DU GAZ    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Les noms de lieux : grands témoins d'une culture plurilingue    Galtier s'est mis à dos le vestiaire niçois    JM : ouverture de journées du théâtre méditerranéen    Darradji va coûter cher au club    Fin d'aventure pour les Algériens    Les contractuels maintiennent la pression    Guterres appelle à des efforts pour désamorcer les tensions    Au moins 22 terroristes neutralisés dans le sud-ouest    Les Parlements rivaux tentent l'alibi    Alger rebat les cartes    La grande vadrouille    Ooredoo au chevet des démunis    À qui profitera l'Aïd?    «Les guerres hybrides ont aboli les frontières»    Comment reconstituer le front intérieur    Les vertus de la communication interactive    Une autre victoire pour l'Algérie    Kessié en salle d'attente    Adam et les amours contrariés    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes    L'Algérie à l'écran    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plusieurs hectares ravagés
L'Ouest du pays en flammes
Publié dans Liberté le 08 - 11 - 2020

Des incendies se sont déclarés, vendredi 6 novembre en fin d'après-midi, dans trois forêts de la wilaya d'Oran, ravageant quelque 17 hectares de couvert forestier, selon un premier bilan de la Protection civile rendu public hier matin. Les feux ont ainsi détruit 9 hectares de l'étendue boisée de Kristel, à l'est de la wilaya, et 80 000 m2 du massif forestier de Tafraoui, commune située au sud-est d'Oran.
Aucune information n'a été communiquée sur les ravages subis par la forêt de Madagh, à la frontière avec la wilaya d'Aïn Témouchent, l'évaluation des pertes étant toujours en cours, selon la Protection civile.
Aucune perte humaine n'a, fort heureusement, été déplorée dans ces incendies qui ont jeté l'effroi sur la population oranaise, notamment sur les habitants des zones situées à proximité des forêts. Hier matin, après une nuit de lutte contre les trois sinistres, la Protection civile a assuré que les incendies, dont la propagation avait été favorisée par les aléas climatiques, avaient été circonscrits et que l'heure était à la surveillance pour éviter les récidives. Une enquête sera, par ailleurs, ouverte pour déterminer l'origine de ces incendies.
Ces derniers jours, à Sidi Bel-Abbès, on a enregistré pas moins de cinq incendies attisés par des vents violents. Le terrain accidenté a rendu difficile l'opération d'extinction. Selon le conservateur de wilaya des forêts, R. Fetati, il aura fallu la mobilisation des équipes d'intervention de la conservation des forêts et de la Protection civile qui, grâce à deux colonnes mobiles installées au début de la saison estivale, ont pu venir à bout des incendies.
Selon lui, ces incendies n'ont occasionné aucune perte humaine ou dégât matériels dans les massifs forestiers de djebel El-Kabir, El-Attouch, Louza ou encore Heçaiba, relevant respectivement des communes de Sidi Ali Benyoub, Tessala, Zerouala, Heçaiba, Sidi Daho et Mérine. Plusieurs parcelles du patrimoine forestier des communes citées ont été détruites par ces incendies.
À Mostaganem, un incendie s'est déclaré dans vendredi après-midi, dans la forêt Bourahma, située non loin du village Ouled Adda, relevant de la commune de Ben Abdelmalek-Ramdane dans la wilaya de Mostaganem et qui s'est vite propagé attisé par des vents violents, a indiqué Mohammedi Mansour, chargé de la cellule de communication près de la direction de la Protection civile de la wilaya de Mostaganem.
L'incendie a endommagé une grande superficie de pins d'Alep estimée à 5 ha et causé la perte de nombreux animaux, a précisé M. Mansour. Pour maîtriser l'incendie, il a fallu mobiliser la colonne mobile de la Protection civile, des subdivisions de la conservation des forêts ainsi que plusieurs unités secondaires de la Protection civile, de la direction des travaux publics, de l'Office national d'assainissement et de divers corps de sécurité.
À Chlef, des incendies ravageurs ont ciblé, depuis vendredi après-midi, l'immense forêt de Sidi Ali, dans la commune d'Oued Goussine mais aussi celles de Ténès et de Béni Haoua, à l'extrême nord-est du chef-lieu de la wilaya
Les rapides et multiples interventions des unités de la Protection civile, assistées des brigades de la conservation des forêts de plusieurs communes de la wilaya et même de celles dépêchées de Relizane et d'Aïn Defla, ont du mal à maîtriser les flammes qui continuent de se propager d'un foyer à un autre en raison des vents violents qui soufflaient sur l'ensemble de la région (plus de 50 km/h) le week-end dernier, ont indiqué des sources.
"Même des étables et des champs cultivés avoisinants n'ont pas été épargnés par ces feux dont les flammes dévoraient tout sur leur passage. Mais Dieu merci, aucune perte humaine n'a été enregistrée !", affirment-elles, non sans préciser que le bilan des dégâts causés sur le matériel et sur les végétaux est extrêmement lourd. L'origine de ces incendies, n'est pas encore révélée et seule une enquête déterminera les responsabilités de ou des auteurs de ces feux de forêt.

S. OULD ALI/A. BOUSMAHA/E. YACINE/A. CHENAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.