Conseil des ministres: Le projet d'ordonnance sur le Régime électoral adopté    Environnement hostile    Comment vaincre l'échec ?    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Abderrahmane Benkhalfa: «Passer à une stratégie de lobbying international»    Ligue 1 - Mise à jour: Le CRB avec quel état d'esprit ?    MC Oran: Un statut à fructifier    ASO Chlef: Un club à la dérive !    Chlef: Sept morts et trois disparus dans des inondations    Tizi Ouzou: Un véhicule prend feu, 7 personnes brûlées    Constantine: Trois morts et deux blessés dans un accident de la route    Les efforts de l'Etat nécessitent une contribution des différents partenaires    Les partis politiques s'y préparent    Abrégée et interdite aux femmes et aux enfants    130 nouveaux cas confirmés, 03 morts et 118 guérisons    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Ramos a trois semaines pour trancher    Brèves Omnisports    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Un webinaire international organisé mercredi    Le président Tebboune présente ses condoléances    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    Un réseau de narcotrafiquants démantelé    La mairie de Mizrana fermée    Les propriétaires réinvestissent la rue    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    «Le vieux renard» revient à bouzeguène    Le double combat de la femme algérienne    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Sabri Boukadoum en visite au Togo    Entrepreneuriat féminin: un concours pour valoriser les femmes créatrices de richesse    CAN-2021 (U17) : "L'EN attend toujours l'autorisation pour s'envoler au Maroc"    Pour un manifeste des femmes algériennes    Futur parti pour une majorité présidentielle?    La militante sultana khaya victime d'une tentative d'élimination physique    Le Président Tebboune présente ses condoléances à son homologue sahraoui suite au décès de sa mère    Ligue 1 CRB-CSC : le Chabab pour renouer avec la victoire    L'heure du bilan    Actuculte    Scènes de guérilla urbaine après l'arrestation d'un opposant    Au moins 90 morts dans des combats à Marib    Mechichi tente l'apaisement    Le «tintamarre» Yasmina Khadra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Opep s'oriente vers un compromis
Prolongement des coupes de production pétrolière
Publié dans Liberté le 01 - 12 - 2020

Selon le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar, il y aurait déjà un "consensus" au sein de l'Opep pour reconduire le niveau actuel de diminution de la production pétrolière.
Les pays membres de l'Opep, réunis hier par visioconférence, s'acheminent vers un compromis autour du prolongement du niveau actuel de la baisse de production, à savoir 7,7 millions de barils par jour pour trois mois supplémentaires, c'est-à-dire jusqu'à fin mars 2021. Cette option semble avoir le "soutien de la plupart" des pays de l'Opep. Cette possibilité a d'ailleurs été examinée dimanche dernier, à l'occasion d'une réunion technique organisée par l'Organisation, a indiqué, hier, le ministre de l'Energie et président en exercice de l'Opep, Abdelmadjid Attar.
Ce dernier a expliqué qu'il y a un "consensus" au sein de l'Organisation pour reconduire le niveau actuel de diminution de la production jusqu'au premier trimestre 2021. L'idée est "d'assurer un équilibre" du marché pétrolier et "d'améliorer" encore plus les cours de l'or noir qui ont atteint 48 dollars la semaine dernière. Cependant, la décision finale à prendre fera l'objet de discussions entre l'Opep et ses alliés lors d'une rencontre par visioconférence prévue pour aujourd'hui. Depuis le mois de mai, l'Organisation pétrolière et ses partenaires se sont imposés des quotas d'un niveau sans précédent dans l'industrie pétrolière, et dont la finalité était de réduire l'offre mondiale de pétrole de manière drastique face à une demande de brut en chute libre, une conséquence de la propagation du coronavirus.
L'Opep et ses alliés ont volontairement réduit leur production de dix millions de barils par jour, une contraction de près de 10% de l'offre mondiale. Cet effort historique n'a, cependant, pas permis de rééquilibrer le marché et de stimuler les prix.
Ces derniers sont restés enfermés dans une fourchette étroite ces derniers mois. Mais quid de l'année prochaine ? En 2021, l'économie mondiale devrait "renouer avec la croissance" qui serait de "4,4%", selon les prévisions, alors que la croissance de la demande de pétrole devrait être de "6,1 mb/j", a souligné, hier, Abdelmadjid Attar. Il a ajouté que ces "bonnes perspectives" attendues pour 2021 permettent un "optimisme prudent" et démontrent que nous sommes sur "la bonne voie". Attar a, par ailleurs, affirmé que l'Opep continue de soutenir le marché mondial du pétrole, en coopération avec les pays partenaires et signataires de la "Déclaration de coopération", un document datant de 2016. Il a également relevé que la réunion d'hier devait discuter d'une série de questions cruciales.
De même, il a expliqué que l'organisation qu'il préside cherchait à faire ce qui est le mieux "pour ses pays membres, pour l'industrie et pour l'économie mondiale". Attar n'a pas manqué de souligner que "l'attention du monde" sera concentrée sur l'Opep et que ses décisions seront "très attendues". Et d'ajouter : "Nos efforts combinés, à travers l'ajustement de production (...) continuent de fournir une base vitale de stabilité sur le marché à un moment critique de l'histoire." Selon lui, les contributions "positives" de la "Déclaration de coopération" continuent d'être reconnues par les dirigeants mondiaux "qui soutiennent pleinement nos efforts sur la scène mondiale". Il a, à ce propos, cité l'exemple de la réunion du G20, tenue la semaine dernière, où il a été fait référence au "rôle effectif de l'Opep+" en tant que "force stabilisatrice" sur les marchés de l'énergie. Le ministre n'a, également, pas manqué de saluer "la résilience", "l'engagement" et "la persévérance" de l'Opep.
Youcef Salami


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.