Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Sabri Boukadoum en visite au Togo    Juventus : Rabiot dans le viseur d'un grand club anglais    Chlef: inhumation des victimes de la crue de l'Oued Meknassa    Averses orageuses sur plusieurs wilayas du pays    Examen de deux projets d'ordonnance sur le Régime électoral et la détermination des Circonscriptions électorales    Entrepreneuriat féminin: un concours pour valoriser les femmes créatrices de richesse    Journée internationale de la Femme : Chanegriha préside une cérémonie en l'honneur des personnels féminins du MDN    CAN-2021 (U17) : "L'EN attend toujours l'autorisation pour s'envoler au Maroc"    Pour un manifeste des femmes algériennes    La militante sultana khaya victime d'une tentative d'élimination physique    Fawzi Derrar annonce de nouveaux cas    Futur parti pour une majorité présidentielle?    Le Président Tebboune présente ses condoléances à son homologue sahraoui suite au décès de sa mère    Cyclisme / Championnats d'Afrique sur route : la sélection algérienne à la 2e place    Ligue 1 CRB-CSC : le Chabab pour renouer avec la victoire    Barça : Messi a voté pour l'élection du nouveau président    Un étudiant violemment pris à partie au sein du campus    Plus de 3 000 bénéficiaires défaillants    Karim Younès insiste sur les droits légitimes des citoyens    Les médicaments anti-cholestérol ne provoquent pas de douleurs musculaires    «Le dialogue est incontournable»    L'heure du bilan    Actuculte    Quelles chances pour Zetchi face à "l'accord de Rabat" ?    Benabdi, la nouvelle force de frappe de la JSK    3 décès et 156 nouveaux cas    Deux morts sur la voie ferrée à Oran    Scènes de guérilla urbaine après l'arrestation d'un opposant    Au moins 90 morts dans des combats à Marib    Mechichi tente l'apaisement    L'Algérie prend part au 14e Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale    Petite bouffée d'oxygène pour la recette communale: Réouverture du marché des véhicules en attendant sa mise en adjudication    Tlemcen - Formation : tourisme, hôtellerie et restauration font recette    Les cours du pétrole au plus haut en près de 2 ans    Sur un total de 10.200 sociétés inscrites au CNRC: 5.113 sociétés ont déposé leurs comptes sociaux au 31 décembre 2020    Le «tintamarre» Yasmina Khadra    Inauguration officielle du théâtre La Fourmi par la ministre de la Culture: Un pôle culturel d'excellence voit le jour à Oran    «On peut mobiliser 15 milliards de dollars par an»    Le rond à béton algérien aux USA    L'optimisme de Chitour    Tebboune tient son agenda politique    Niger : saisie record de 17 tonnes de résine de cannabis    Le Venezuela organise des défilés militaires    20 morts dans l'explosion d'une voiture piégée à Mogadiscio    Les chercheurs lancent les premiers jalons    Des non-voyants au secours du tourisme    Rétrospective des 60 ans de Mustapha Adane!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La DTN de la FAF pointée du doigt
Echecs répétés des sélections dans les jeunes catégories
Publié dans Liberté le 21 - 12 - 2020

Depuis l'installation de l'actuel bureau fédéral, la FAF a connu trois directeurs techniques nationaux en trois ans, à savoir Fodil Tikanouine, Rabah Saâdane et Ameur Chafik. Cette valse a induit la dilution des responsabilités.
Depuis l'élection de Kheireddine Zetchi à la tête de la FAF, les sélections nationales des jeunes catégories ont connu des échecs répétés. L'EN U17 sous la conduite de Sofiane Boudjellal n'a pas réussi à se qualifier à la CAN 2019 lors du tournoi UNAF organisé en Tunisie en 2018. En novembre 2019, un nouveau staff a été désigné pour cette catégorie avec évidemment un nouveau groupe de joueurs. Ce staff est conduit par Mohamed Lacet, ancien entraîneur du NAHD. L'équipe prépare un nouveau tournoi qualificatif (UNAF) à la CAN 2021 qui devrait être organisé en Algérie. La sélection nationale des moins de 18 ans a terminé à la 6e place au classement final du tournoi de football des Jeux méditerranéens 2018 de Tarragone. Les hommes de Salim Seba et Hocine Achiou ont été battus par la sélection française par un but à zéro dans un match de classement disputé vendredi en début de soirée.
Lors de la phase de poules, l'Algérie avait terminé à la deuxième place de son groupe avec une défaite contre l'Espagne (1-4) et une victoire contre la Bosnie-Herzégovine (2-0). L'EN U20, dirigée par le trio Seba, Achiou et Charef, avait été éliminée en 2018 par le Ghana au deuxième tour des éliminatoires de la CAN 2019. Cette équipe a été confiée ensuite à un technicien français, Olivier Meurillon, mais qui a fini par démissionner.
En novembre 2019, l'EN U20 est dotée d'un nouveau staff avec à sa tête Saber Bensmaïn qui avait déjà échoué avec la sélection U17 lors du tournoi qualificatif de la CAN 2017 face au Gabon. Prenant part actuellement au tournoi qualificatif à la CAN 2021 en Tunisie, cette sélection a déjà hypothéqué ses chances de qualification. Après un nul (1-1) face au pays hôte, la sélection nationale des U20 s'est inclinée face à son homologue marocaine (1-0). Un résultat qui compromet les chances de notre équipe nationale de se qualifier. Désormais, la sélection algérienne des U20 est dos au mur.
Les Verts n'ont plus leur destin entre leurs mains pour la course à la qualification à la Coupe d'Afrique des nations. Battus par le Maroc lors de la deuxième journée (1-0), les Verts ne comptent qu'un seul point obtenu face à la Tunisie. Du coup, les Algériens occupent l'avant-dernière position derrière le pays organisateur la Tunisie (4 points), le Maroc (3 points), la Libye (3 points), alors que l'Egypte pointe à la dernière place en raison de deux forfaits à cause de nombreux cas de Covid 19 détectés chez les Pharaons.
L'Algérie doit non seulement battre la Libye mais attendre un résultat favorable lors de la rencontre Tunisie-Maroc. L'EN U23 pour sa part a échoué à se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo sous la conduite de l'entraîneur français Ludovic Batelli. Ce dernier avait également échoué à qualifier l'Algérie (EN des locaux) au CHAN 2020. Pourquoi donc tous ces échecs ? Pour les observateurs, la raison essentielle réside dans l'absence de politique réelle au sein de la direction technique nationale pour les jeunes catégories. Depuis l'arrivée de l'actuel bureau fédéral, la FAF a connu trois directeurs techniques nationaux en trois ans, à savoir Fodil Tikanouine, Rabah Saâdane et Ameur Chafik.
Cette valse a induit la dilution des responsabilités. La faiblesse des staffs choisis est également pointée du doigt, du fait de l'absence de critères objectifs de sélection. La nouvelle équipe devant s'occuper des différentes sélections des jeunes catégories dévoilée en novembre 2019 par la FAF en est l'illustration parfaite. Les observateurs reprochent aussi à ces staffs de se reposer uniquement sur les équipes du centre du pays, PAC et CRB notamment, pour constituer leur réservoir, alors que des talents existent un peu partout sur le territoire nationale, pour peu que les entraîneurs fassent l'effort de se déplacer pour superviser les joueurs.
Enfin, la problématique du vivier des joueurs expatriés. Il est clair que l'Algérie possède un réservoir de talents certain à l'étranger au sein de notre communauté émigrée. Mais encore faut-il mettre en place des mécanismes efficients pour détecter les joueurs à même d'apporter la plus-value attendue. Ce qui ne semble pas être le cas pour le moment avec la task-force mise en place par la FAF. En mars 2020, la FAF avait annoncé en effet qu'elle allait s'appuyer sur une task-force dédiée au déploiement de sa politique de détection des jeunes footballeurs binationaux à l'étranger.
"L'objectif de ce dispositif, initié il y a quelques mois, est de mettre en place une démarche structurante en s'appuyant sur les ressources locales, à travers une veille permanente et organisée. Cette action marque la volonté de la FAF de développer une relation forte avec les binationaux, en jeunes, à l'instar de l'équipe nationale qui a marqué la voie à travers un modèle d'organisation qui a mené vers la victoire à la dernière CAN 2019", explique la FAF. Cependant, la composante de cette task-force a été vite critiquée.
Des anciens joueurs algériens qui ont pignon sur rue en France dans le domaine de la détection des jeunes talents ont été marginalisés. Tout cela en l'absence d'un véritable patron à la DTN, capable d'imposer une stratégie claire et précise pour les jeunes catégories, des solutions fortes et durables. Ameur Chafik n'étant qu'un "éternel intérimaire" à la "gravité" très faible au sein de la FAF.

SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.